Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le Zimbabwe mobilise 500 millions $ auprès de banques internationales pour réduire la pénurie de liquidités

  • Date de création: 20 mai 2019 18:38

(Agence Ecofin) - La Banque centrale du Zimbabwe a annoncé, dans un communiqué publié le 19 mai, avoir obtenu un prêt de 500 millions de dollars auprès de banques internationales pour soutenir les transactions interbancaires en devises et atténuer la pénurie de dollars qui frappe le pays.

«Ce montant contribuera dans une large mesure à stabiliser les taux de change et les prix des biens et des services.», a déclaré le gouverneur de la Banque centrale, John Mangudya (photo), cité dans le communiqué.

En février dernier, la Banque centrale du Zimbabwe avait annulé l’ancrage de son dollar électronique et de ses obligations de substitution à une valeur fixe au dollar américain. Elle a fusionné le tout dans une devise de transition de valeur inférieure appelée le dollar RTGS, en attendant la réintroduction, d'ici la fin de l'année, du dollar zimbabwéen, la monnaie nationale abandonnée en 2009 dans un contexte d’hyperinflation. 

L’institut d’émission a également lancé une plateforme de négociation interbancaire permettant aux entreprises et aux particuliers d’acheter et de vendre des dollars américains. Mais les billets verts sont devenus de plus en plus rares sur le marché officiel, où un dollar américain se négocie 3,4 dollars RTGS contre 6,3 dollars RTGS sur le marché noir.

Cet écart énorme a poussé les entreprises et les particuliers à vendre leurs dollars sur le marché noir et à aggraver le manque de liquidités, ce qui a  entraîné une pénurie de carburant et de médicaments.

Le Zimbabwe traverse une grave crise économique depuis le début des années 2000, après la réforme agraire de l’ex-président Robert Mugabe, qui a brisé un secteur clé de l'économie du pays et l’a poussé à interrompre le remboursement de près de 6 milliards de dollars dettes à la Banque mondiale, à la Banque africaine de développement (BAD), à la Banque européenne d’investissement (BEI) et au Club de Paris.

Toujours privé du soutien des bailleurs de fonds internationaux, ce pays d’Afrique australe a beaucoup de mal à obtenir les lignes de crédit et à attirer les investissements étrangers nécessaires à la relance de son économie.

Lire aussi:

17/05/2019 - Le Zimbabwe va recalculer son PIB après l’adoption d’une nouvelle monnaie  

13/01/2019 - Zimbabwe: le gouvernement veut lancer une nouvelle monnaie d'ici la fin 2019 pour faire face à la rareté des dollars US

23/10/2018 - Le Zimbabwe va contracter un prêt de 500 millions $ auprès d’Afreximbank pour financer ses importations

21/10/2018 - Le Zimbabwe espère régler ses arriérés de dettes à la Banque mondiale et à la BAD d’ici douze mois


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Un industriel camerouais projette de fabriquer chaque mois 10 000 réfrigérateurs - congélateurs et 5000 climatiseurs

La SFI et Water.org envisagent de mobiliser 100 millions $ pour soutenir des banques commerciales kényanes

L'américain Warburg Pincus en voie d'entrer dans la distribution des antirétroviraux en Afrique du Sud

Après le Kenya, la firme égyptienne Swvl prévoit d’étendre ses opérations au Nigeria, d’ici fin 2019

 
AGRO

Niger : à Tillabéri, plus de 3000 hectares de culture de riz sauvés de justesse des inondations

Cameroun : le prix moyen bord champ du kilogramme de cacao atteint 1060 FCFA, malgré la saison des pluies

L’UE ne renouvellera pas son soutien à la filière banane africaine après 2019

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Vodacom Bourse EXETAT 2019 : plus de 241 candidats ont pris part au concours

Egypt Post a ouvert un centre logistique numérisé pour soutenir l’e-commerce en Afrique

Orange CI récompense les lauréats du Prix de l’Entrepreneur Social 2019

Azercosmos OJSC signe un contrat avec Intersat pour fournir de la connectivité satellite en Afrique

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Burkina Faso : les télévisions privées devront payer 75 millions FCFA par an pour la TNT

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance