Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Mali : accord préliminaire avec le FMI pour un décaissement de 46 millions $ au titre de la FEC

  • Date de création: 19 mars 2018 12:26

(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, vendredi, être parvenu à un accord préliminaire entre ses services et les autorités maliennes, sur la conclusion de la huitième revue du programme économique et financier du Mali soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC), et sur la consultation de 2018 au titre de l’article IV des statuts de l’institution.

Sous réserve d’approbation par la Direction et de Conseil d’administration du FMI, l’achèvement de cette revue permettra un décaissement de 31,65 millions de droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 46 millions $, en faveur du Mali.

Pour la mission du FMI, dirigée par Boriana Yontcheva et qui a séjourné à Bamako du 12 au 16 mars 2018, « l’économie malienne a continué de se redresser en 2017 malgré des défis sécuritaires persistants. La croissance du PIB reste vigoureuse, à 5,3 % selon les estimations, portée par de bonnes récoltes et une demande intérieure robuste ».

Par ailleurs, les résultats budgétaires ont dépassé les projections du programme économique et financier, constate le FMI. Le déficit budgétaire de 2017 a ainsi été limité à 3 % du PIB, en raison principalement d’une réduction des dépenses publiques et à des recettes qui ont été légèrement supérieures à l’objectif fixé.

En outre, la loi de finances 2018 est conforme aux objectifs du programme et à l’objectif de convergence du déficit, d’ici 2019, vers la norme de 3 % du PIB établie au niveau régional par l’UEMOA.

Le FMI conclut donc que les perspectives macroéconomiques du Mali demeurent globalement positives, mais l’économie fait face à des risques de détérioration croissants, notamment en raison d’une situation sécuritaire volatile.

« Par ailleurs, d’éventuelles pressions sur les dépenses pendant une année électorale et la diminution de l’aide extérieure représentent des risques budgétaires.», fait également remarquer l’institution de Bretton Woods.

Par conséquent, les réformes relatives à la gestion des Finances publiques, afin de renforcer l’exécution des dépenses de lutte contre la pauvreté, devraient être poursuivies.

Pour rappel, le programme économique et financier du Mali soutenu par la FEC, a été approuvé le 18 Décembre 2013 pour un montant de 30 millions de DTS (environ 40,7 millions $).

Le 9 Juin 2016, le Conseil a approuvé, à la demande des autorités maliennes, la prorogation d’une année de l’accord, au 17 Décembre 2017, de même qu’une augmentation des ressources mises à disposition au titre de cet accord. Portant ainsi le montant total de ces ressources à 98 millions de DTS (environ 132,8 millions $).


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

Mirae Asset Management : ce groupe sud-coréen de gestion d'actifs devenu un des plus gros investisseurs de fonds indiciels du Nigeria

La société de paiements CarePay International lève 45 millions $ pour financer son expansion au Nigeria et en Tanzanie

RDC : le groupe hospitalier SOS Médecins de Nuit reçoit un investissement supplémentaire du gestionnaire de fonds XSML

La filiale kényane de Standard Chartered Bank réalise un bénéfice net en hausse de 31,1 % au 1er trimestre 2019

 
AGRO

Kenya : le secteur de l’élevage a généré un chiffre d’affaires de 1,4 milliard $ en 2018

Riz : les importations de l'Afrique subsaharienne devraient augmenter de 6,5% en 2019 (Osiriz)

Coca-Cola renonce à la refranchisation de Coca-Cola Beverages Africa

Zimbabwe : Delta Corp se tournera vers ABInBev pour obtenir des intrants pour ses activités

 
ELECTRICITE

Ghana : rééchelonnement des ambitions nationales en matière d’inclusion du renouvelable dans le mix énergétique

Namibie : installation prochaine de la première centrale solaire flottante par Droege Energy  

Nigeria : la Banque mondiale alloue 350 millions $ pour l’électrification rurale

Energie du Mali apure 153 millions $ de sa dette afin d’améliorer l’approvisionnement en électricité

 
HYDROCARBURES

Le Botswana choisit Tlou Energy pour ériger une centrale électrique de 100 MW alimentée au méthane de houille

Panafrican Energy Services et Wire International s’associent pour pénétrer le marché des technologies des puits pétroliers

Nigeria : le gouvernement autorise Axxela à installer une unité de liquéfaction à petite échelle de gaz naturel

Des actionnaires de Shell demandent à la société de modifier sa politique climatique, Shell refuse et obtient du répit

 
MINES

Tanzanie : Acacia Mining condamnée à payer une amende de 2,4 millions $ pour pollution à sa mine North Mara

Cameroun : African Battery Metals lance un nouveau programme d’exploration sur ses licences de cobalt/nickel

Afrique du Sud : Lonmin veut licencier 4 100 travailleurs en fermant des mines de platine

Maroc : la production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

 
TELECOM

Kenya: le gouvernement annonce le déploiement 9 100 km supplémentaires de fibre optique dès juin

Bamboo Capital Partners et l’Alliance Smart Africa s’unissent pour soutenir les start-up TIC d’Afrique

Côte d’Ivoire : MSC Consulting lance un mini bootcamp pour accompagner les start-up dans le cadre de l’Abidjan Fintech Tour 2019

Google met fin à ses relations avec Huawei, suite à la mise de l’entreprise sur liste noire par l’administration Trump

 
COMM

Guinée : le régulateur des médias organise des journées portes ouvertes pour expliquer son rôle au grand public

Rwanda : Kapersky veut ouvrir un bureau dans le pays pour lutter contre la cybercriminalité grandissante

Nigeria : Hotsports Media Group remporte les droits de diffusion en clair et de marketing de la Coupe d’Afrique des nations

Zimbabwe : le cabinet présidentiel valide le nouveau projet de loi sur l’information

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance