Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Mali : accord préliminaire avec le FMI pour un décaissement de 46 millions $ au titre de la FEC

  • Date de création: 19 mars 2018 12:26

(Agence Ecofin) - Le Fonds monétaire international (FMI) a annoncé, vendredi, être parvenu à un accord préliminaire entre ses services et les autorités maliennes, sur la conclusion de la huitième revue du programme économique et financier du Mali soutenu par la facilité élargie de crédit (FEC), et sur la consultation de 2018 au titre de l’article IV des statuts de l’institution.

Sous réserve d’approbation par la Direction et de Conseil d’administration du FMI, l’achèvement de cette revue permettra un décaissement de 31,65 millions de droits de tirage spéciaux (DTS), soit environ 46 millions $, en faveur du Mali.

Pour la mission du FMI, dirigée par Boriana Yontcheva et qui a séjourné à Bamako du 12 au 16 mars 2018, « l’économie malienne a continué de se redresser en 2017 malgré des défis sécuritaires persistants. La croissance du PIB reste vigoureuse, à 5,3 % selon les estimations, portée par de bonnes récoltes et une demande intérieure robuste ».

Par ailleurs, les résultats budgétaires ont dépassé les projections du programme économique et financier, constate le FMI. Le déficit budgétaire de 2017 a ainsi été limité à 3 % du PIB, en raison principalement d’une réduction des dépenses publiques et à des recettes qui ont été légèrement supérieures à l’objectif fixé.

En outre, la loi de finances 2018 est conforme aux objectifs du programme et à l’objectif de convergence du déficit, d’ici 2019, vers la norme de 3 % du PIB établie au niveau régional par l’UEMOA.

Le FMI conclut donc que les perspectives macroéconomiques du Mali demeurent globalement positives, mais l’économie fait face à des risques de détérioration croissants, notamment en raison d’une situation sécuritaire volatile.

« Par ailleurs, d’éventuelles pressions sur les dépenses pendant une année électorale et la diminution de l’aide extérieure représentent des risques budgétaires.», fait également remarquer l’institution de Bretton Woods.

Par conséquent, les réformes relatives à la gestion des Finances publiques, afin de renforcer l’exécution des dépenses de lutte contre la pauvreté, devraient être poursuivies.

Pour rappel, le programme économique et financier du Mali soutenu par la FEC, a été approuvé le 18 Décembre 2013 pour un montant de 30 millions de DTS (environ 40,7 millions $).

Le 9 Juin 2016, le Conseil a approuvé, à la demande des autorités maliennes, la prorogation d’une année de l’accord, au 17 Décembre 2017, de même qu’une augmentation des ressources mises à disposition au titre de cet accord. Portant ainsi le montant total de ces ressources à 98 millions de DTS (environ 132,8 millions $).


Ecofin Gestion Publique     


 
FINANCE

La firme égyptienne Medaf Investments affiche des ambitions pour le marché africain du e-paiement

La société nigériane Save N Flex reçoit un investissement de l’allemand GreenTec Capital

L’OPIC approuve un financement de 64 millions $ en faveur de deux sociétés hôtelières sénégalaises

Ghana : Niche Confectionery recevra un prêt de 8,8 millions $ de l’institution néerlandaise de financement du développement

 
AGRO

Cameroun : polémique à propos des produits de Chococam, filiale du groupe sud-africain Tiger Brands

Zimbabwe : face à la grave sécheresse, le gouvernement déclare l’état d’urgence

Sénégal : un projet de 93 millions $ sera lancé en faveur des jeunes entrepreneurs agricoles

Cacao : le Ghana et la Côte d’Ivoire signent les premiers contrats entérinant le différentiel de revenu décent

 
ELECTRICITE

Ghana : les producteurs indépendants n’entendent pas renégocier leurs contrats de rachat d’électricité

Zimbabwe : 2 400 MW de centrales à charbon à construire d’ici à 2023 selon le ministre des Mines

Ethiopie-Egypte : difficile retour à la table des négociations sur le barrage de Grande Renaissance (6 450 MW)

Ethiopie : Acwa Power construira deux centrales photovoltaïques d’une capacité globale de 250 MW

 
HYDROCARBURES

Vitol lance une coentreprise commerciale avec la société publique mozambicaine des hydrocarbures

La Tanzanie va étendre son réseau national de gazoducs

Egypte : BP et Eni lancent la production de gaz naturel sur la licence Baltim South

La construction du pipeline Niger-Bénin entame, ce 17 septembre à Agadem, ses 2000 km de long

 
MINES

Guinée : la SOGUIPAMI à la recherche de partenaires pour le developpement de ses permis d’or à Siguiri et Mandiana

Mauritanie : le prix de l’or encourage Kinross dans ses plans d’expansion

Le sud-africain AngloGold Ashanti et B2Gold revoient les termes de leur partenariat sur un projet en Colombie

Burkina Faso : Semafo annonce un programme d’exploration de 5 millions de dollars à Karankasso

 
TELECOM

Nigeria : 9mobile confie à Raeanna et Clear Blue Technologies l’extension de ses réseaux 2G/3G

Orange Tunisie dévoile les 3 lauréats du Prix Orange 2019 de l’Entrepreneur Social Afrique & Moyen-Orient

Ghana : MTN ouvre sa plateforme mobile money aux développeurs privés pour accélérer l’inclusion financière

INCELL International à la conquête du marché télécoms africain avec des solutions intelligentes de sauvegarde d’énergie

 
FORMATION

Cameroun : accord entre l’UCAC et une école espagnole pour développer le management sportif

L’Université virtuelle africaine lance un cours en ligne sur les compétences pour l’employabilité

Gabon : bientôt la création d’une filière agricole dans les centres de formation

6 millions d'enfants subsahariens risquent de ne pas recevoir une formation de base (Unesco)

 
COMM

Tunisie : le régulateur met en garde les médias contre toute collusion avec des candidats aux présidentielles

Ouganda : MultiChoice s’associe à l’entreprise locale Pep Stores pour distribuer ses produits

Netflix sera disponible parmi les offres françaises de Canal+ dès le 15 octobre

Rwanda : StarTimes encourage la création de contenu local

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance