Nigeria : les réserves de change encore en hausse, à 46 milliards $ en mars 2018

(Agence Ecofin) - Selon la Banque centrale du Nigeria, les réserves de change du pays ont atteint environ 46 milliards $ en mars 2018, contre 42,8 milliards $ en février, soit une augmentation de 3,2 milliards $, en l’espace d’un mois.

En janvier 2018, ces réserves de change se situaient à 40,56 milliards $, contre 34,53 milliards $ en décembre 2017.

A en croire le porte-parole de la Banque centrale du Nigeria, Isaac Okoroafor, cette hausse continue des réserves du pays est le résultat des efforts de la Banque visant à décourager vigoureusement les importations inutiles, de sorte à réduire la facture des importations. Avec, à l’inverse, une augmentation des exportations de pétrole et de produits non pétroliers.

Isaac Okoroafor a, par ailleurs, déclaré que cette politique menée par la Banque centrale visant à réduire la pression sur les réserves de change, avait stimulé l’offre de produits de substitution locaux, en remplacement des produits importés. Ce qui a ainsi permis de créer des emplois et d’améliorer les revenus des agriculteurs et des fabricants locaux.

A noter que le Nigeria sort progressivement d’une crise économique causée, en grande partie, par la chute des prix du pétrole sur le marché international. Alors que celui-ci contribue à hauteur de 70% de ses revenus et à 90% de ses ressources en devises.

Entrainant ainsi une baisse des réserves de change, la Banque centrale étant obligée de puiser dans ses réserves afin de soutenir le naira (la monnaie locale).

Toutefois, une série de réformes structurelles et macroéconomiques, ajoutée à une relative remontée des cours du pétrole, a permis de renverser cette tendance.

Lire aussi:

16/02/2018 - Nigeria : les réserves de change en hausse à 42,8 milliards $ en février 2018

09/01/2018 - Nigéria : la banque centrale a injecté 210 millions $ sur le marché de change, au profit de secteurs spécifiques


Ecofin Gestion Publique