La Chine détient 72% de la dette publique bilatérale du Kenya

(Agence Ecofin) - La Chine détenait 72% de la dette publique bilatérale du Kenya au 31 mars 2018, a rapporté le quotidien kényan Business Daily, le 2 juillet, citant des documents officiels du ministère des Finances. Ce taux n’était que de 57% au 31 décembre  2016, a-t-on ajouté de même source.

La croissance rapide de l’endettement du Kenya auprès de l’empire du Milieu a contribué à faire passer le stock total de la dette extérieure de la première économie d’Afrique de l’Est à 2560 milliards de shillings, soit un peu plus de la moitié de la dette publique totale du pays, qui s’élève à 5100 milliards de shillings (50 milliards de dollars).

Début mai dernier, le Kenya a rejoint la Banque asiatique d’investissement dans les infrastructures (AIIB), une institution financière multilatérale créée par la Chine, et qui débloque des crédits, loin de toute forme de conditionnalité.  

L’explosion de la dette du Kenya suscite déjà de vives inquiétudes à l'échelle mondiale. En février, l'agence de notation financière Moody's a dégradé la note souveraine de ce pays d’Afrique de l’Est, en raison de la hausse des niveaux d'endettement. Le Fonds monétaire international  (FMI) a, quant à lui, gelé le décaissement d’un prêt d’appoint de 1,5 milliard de dollars à Nairobi, après avoir constaté un dépassement de la barre minimale de déficit budgétaire conditionnant l’accès à cette facilité de crédit.   

Lire aussi:

25/05/2018 - La Chine, créancier généreux mais indélicat de l’Afrique

04/05/2018 - Le Kenya rejoint la Banque asiatique d'investissement dans les infrastructures

07/03/2018 - La Chine « met en danger la stabilité économique et politique de l’Afrique », selon le secrétaire d'Etat américain

17/05/2017 - Le Kenya négocie 3,5 milliards $ supplémentaires auprès de China Eximbank pour le chemin de fer Naïrobi-Mombasa 


Ecofin Gestion Publique     



Player