Le Mali lance une émission d'obligations islamiques (sukuk) pour 150 millions $ sur le marché de l'UEMOA

(Agence Ecofin) - L'Etat malien est sur le marché des capitaux de l’UEMOA avec une emission des obligations islamiques (sukuks) d'une valeur de 150 milliards de FCFA. Les opérations de souscription ont débuté depuis le 2 février et seront bouclées le 16 février.

L'opération qui est arrangée par la Société Islamique de Développement du Secteur Privé, et promue par la firme Taiba Titrisation et la Banque Islamique du Sénégal, offre un taux d'intérêt annuel de 6,25% pour chacun des 15 millions de tites d'une valeur de 10 000 qui sont actuellement émis.

La maturité de l'emprunt est de 7 ans mais le remboursement du principal débutera seulement deux ans après la clôture officielle de l'opération. Toutefois, les investisseurs commenceront à toucher les intérêts à partir du 23 août 2018. Ce produit financier est ouvert à tous les investisseurs de l'UEMOA ou en dehors, sous réserve du respect de certaines règles.

L'opération promet d'être rentable, avec un profit global estimé à 45,16 milliards de FCFA, exempté de taxes, à se répartir entre les investisseurs, sur les 7 prochaines années.

Le Mali est le quatrième pays de l'UEMOA a émettre des obligations islamiques via la firme Taiba Titrisation, qui a déjà travaillé sur la mobilisation de près 515 milliards de FCFA via ce mécanisme, notamment pour le Togo, la Côte d'Ivoire et le Sénégal.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique