L’Egypte autorisée à tirer 2 milliards $ supplémentaires dans le cadre de son programme de facilité de financement avec le FMI

L’Egypte autorisée à tirer 2 milliards $ supplémentaires dans le cadre de son programme de facilité de financement avec le FMI

(Agence Ecofin) - L'Egypte a été autorisée ce 4 février 2019, à tirer une nouvelle tranche de 2 milliards $ dans le cadre de l'exécution de son programme de facilité élargie de financement en cours d'exécution avec le Fonds Monétaire International. Cette évolution porte à 10 milliards $ le volume total de financement qu'aura reçu le pays de l'institution de Breton Woods.

Le Conseil d'administration avait approuvé en novembre 2016 l'accord du FEP d'une durée de trois ans pour un montant équivalant à 8,597 milliards de Droits de tirage spéciaux (environ 12 milliards de dollars américains au moment de l'approbation), afin de soutenir le programme des réformes économiques proposé par les autorités.

Le bilan alors qu’on tend vers la fin du programme sera suivi avec attention par d'autres pays de la région sous programme avec le FMI. Les premiers indicateurs suggèrent que derrière les avancés, des défis subsistent. Si la croissance du produit intérieur brut est prévue à 5,3% en 2019, les variations du niveau global des prix devraient atteindre les 20,9% sur la même période.

La réaction des investisseurs sera à suivre, l’information ayant été rendue publique après la clôture de l’Egyptian Exchange. Mais déjà le secteur financier a débuté la semaine dans le rouge, avec une majorité de banques, sociétés d’investissement et d’assurance ayant perdu de la valeur. Le principal indice du marché (EGX30) a toutefois terminé sur une note très légèrement positive.

Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique