L’Afrique du Sud pourrait avoir besoin d’une assistance du FMI, selon la commission nationale de planification

(Agence Ecofin) - L’Afrique du Sud pourrait avoir besoin d’une assistance du Fonds monétaire international (FMI), au cas où elle ne parviendrait pas à maîtriser sa dette croissante en améliorant la mobilisation de l'épargne nationale ou en trouvant de nouvelles sources de recettes fiscales, a estimé la Commission nationale du Plan (NPC), l’organisme chargé de la planification  économique du pays, dans un rapport rendu public le 1er octobre.

«La dette augmente dans un contexte  marqué par une faible croissance économique, une hausse du chômage, une diminution de la présence du pays sur les marchés internationaux et un recul des investissements.», a souligné la commission qui a élaboré le Plan de développement national.

Elle a également noté que l’augmentation de la dette pourrait réduire les engagements en matière de dépenses sociales, ce qui pourrait menacer la stabilité sociale du pays.  

«La mauvaise nouvelle est que nous sommes à nouveau bloqués. La bonne nouvelle est qu'il est que nous avons la capacité de redémarrer.», a indiqué la NPC.

«Il ne sera pas possible de continuer sur cette voie. Nous devrons remettre le pays sur la voie de la croissance, avec des taux de recouvrement des impôts plus élevés, une meilleure efficacité du secteur public et une prestation de services améliorée par rand dépensé.», a-t-elle suggéré.

L’économie sud-africaine, qui a plongé dans la récession au deuxième trimestre 2018, n’a pas enregistré une croissance supérieure à 2% depuis 2013.

Selon les prévisions de la Banque centrale sud-africaine, le PIB du pays le plus industrialisé du continent devrait progresser de 0,7% sur l’ensemble de l’année 2018.

La Commission nationale du Plan a cependant estimé dans son rapport qu’une réduction du taux de chômage à 21% d’ici 2030 contre 27% actuellement, nécessitera un taux de croissance économique d’environ 3% en moyenne par an.   

La dette publique de l'Afrique du Sud représente actuellement 54,6% du PIB du pays.

Lire aussi:

21/09/2018 - Afrique du Sud: le gouvernement annonce la réaffectation de 3,5 milliards $ du budget, pour relancer l'activité économique

06/09/2018 - Moody’s réduit de moitié ses prévisions de croissance pour l’Afrique du Sud en 2018

06/09/2018 - L’Afrique du Sud entre en récession après une nouvelle contraction de son PIB au 2ème trimestre

04/09/2018 - Afrique du Sud: le déficit commercial a atteint 317 millions $, en juillet


Ecofin Gestion Publique