Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Cameroun : le FMI reporte le décaissement de la 5e tranche de son appui, d’un montant de près de 50 milliards de FCFA

  • Date de création: 01 juillet 2019 05:37

(Agence Ecofin) - Attendu cette fin du mois de juin, le décaissement de la 5e tranche de l’appui budgétaire du Fonds monétaire international (FMI) en faveur du Cameroun, d’un montant de près de 50 milliards de FCFA, a été ajourné. L’issue de la 4e revue du programme économique et financier que le pays met en œuvre avec l’assistance de l’institution de Bretton Woods, qui aurait permis ou non de déclencher ce paiement, demeure inconnue.    

En fait, l’examen de ce dossier par le Conseil d’administration du FMI, prévu le 26 juin 2019, a été renvoyé. Alors que tout était fin prêt pour que cette réunion se tienne, révèle une source présente au siège du Fonds à Washington DC, « le FMI a reçu une information sur une indélicatesse du Cameroun avec sa dette, suffisamment préoccupante, pour décider de reporter la réunion ».

Mais sur la teneur de cette « indélicatesse », les versions divergent. « Lors de la formulation du programme avec le FMI, le Cameroun aurait omis de signaler une dette due à l’Espagne. C’est cette omission, mise en exergue par le Club de Paris, qui aurait été portée à l’attention du Fonds », indique-t-on depuis Washington DC. Toute proportion gardée, c’est une situation similaire qui est à l’origine du retard accusé dans la conclusion d’un programme entre le Congo et le FMI.

Seconde chance

Au ministère de Finances à Yaoundé, cette version est réfutée. « Nous avons accusé un retard dans le paiement de certaines de nos dettes, du fait de la situation que traverse le pays et que nous connaissons tous. Ce qui a retardé le passage de notre dossier devant le Conseil d’administration du FMI », assure une source autorisée au sein de ce ministère. « Ce passage [au Conseil d’administration] qui était prévu le 26 juin dernier a été reporté pour le mois de juillet, le Cameroun devant d’abord mentionner cette contreperformance dans sa lettre d’intention », ajoute-t-elle.

Depuis Washington DC, on confirme en effet la possibilité de réunir à nouveau le Conseil d’administration du FMI dans un mois afin d’examiner finalement le dossier du Cameroun. Pour cela indique-t-on, le Premier ministre devra adresser dans les plus brefs délais une nouvelle lettre d’intention au FMI. Dans cette lettre, le chef du gouvernement devra indiquer la valeur exacte de la dette omise, expliquer les raisons de cette omission et prendre l’engagement qu’une telle découverte ne se fera plus.

Les prochains jours s’annoncent donc décisifs pour le Cameroun. Une 4e revue non concluante aurait des conséquences en cascade sur les appuis budgétaires de certains bailleurs de fonds engagés dans l’accompagnement du pays dans la mise en œuvre de son programme économique et financier. Ce qui compromettrait une partie des 358 milliards de FCFA d’appuis budgétaires attendus cette année.

Aboudi Ottou


Ecofin Gestion Publique     




 
FINANCE

Nigeria : African Capital Alliance réalise sa sortie sur un investissement immobilier, en s'offrant un rendement de 25,6% en dollars américains

Une entité fondée par le milliardaire George Soros, a soutenu Cepheus Growth Capital Partners avec un apport de 10 millions $

BGFIBank gagne la bataille judiciaire contre E-Doley

La BAD finalise un engagement de 12,5 millions d’euros au profit des PME d’Afrique de l’Ouest francophone

 
AGRO

Afrique du Sud : la province de Mpumalanga veut attirer 277 millions $ dans l’agriculture

Lesotho : l’industrie du mohair reprend ses activités après plus d’un an de blocage

Cameroun : le gouvernement va réduire les importations de blé et de malt qui ont coûté au pays 149 milliards de FCFA en 2018

Nigeria : Kano allouera 10 000 hectares de terres irrigables à la tomate durant la saison sèche 2019

 
ELECTRICITE

Nigeria : la Banque mondiale alloue 3 milliards $ pour l’extension du réseau de transmission

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

Afrique du Sud : la stratégie énergétique nationale (IRP) enfin adoptée !

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria première victime du vol de pétrole à travers le monde (Etude)

Shell prévoit de vendre ses actifs d’exploration dans le désert occidental égyptien

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

 
MINES

Tanzanie : l’Etat et Barrick créent une nouvelle entité pour gérer les mines Bulyanhulu, North Mara et Buzwagi

Togo : la Société Générale des Mines exploitera le gisement de manganèse de Nayéga

Mozambique : des licenciements en vue à la mine de graphite Balama

Afrique du Sud : « le charbon sera encore là pour longtemps », selon le ministre des Mines et de l’Energie

 
TELECOM

Le Congo bientôt doté d’une stratégie nationale d’e-santé

Vodacom Best of the Best Class 2019 : voici les 12 candidats retenus pour cette édition

Angola : ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

 
FORMATION

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

 
COMM

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Nigeria : des versions locales des émissions The Voice seront bientôt diffusées

Liberia : les autorités envoient les forces de l’ordre fermer la radio Roots FM

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance