Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Afrique centrale et de l’Ouest : réflexions en cours pour des alternatives au financement de l'informel

Afrique centrale et de l’Ouest : réflexions en cours pour des alternatives au financement de l'informel
  • Date de création: 24 septembre 2021 14:56

(Agence Ecofin) - Les entreprises du secteur informel sont un levier des économies en Afrique, et bénéficient pourtant peu de solutions formelles de financement. Une réflexion est en cours pour proposer des alternatives, avec des projets pilotes au Cameroun, en Côte d’Ivoire et au Sénégal.

Des réflexions sont actuellement menées en vue de mettre en place un mécanisme qui permettra de réaliser des emprunts obligataires pour le compte et au profit des entrepreneurs du secteur informel, a-t-on appris d'un communiqué de FinAfrique qui se positionne comme étant à l'initiative des discussions. Une hypothèse de mise en œuvre qui est examinée est celle de la désignation de « structures de microfinance crédibles » qui émettront des obligations pour mobiliser des ressources. Ces dernières seront distribuées aux entreprises informelles à travers des regroupements et coopératives auxquels elles appartiendront.

Une autre piste d’analyse consiste à mettre en place un fonds qui va formaliser sous forme de titres, des engagements de prêts accordés par des institutions de microfinance à des petites et moyennes entreprises (PME) de plusieurs pays qui participent au projet, et générer de la liquidité en les revendant à des investisseurs. Il est prévu dans les deux hypothèses que les opérations soient garanties par les pays d'activités des bénéficiaires, des institutions de financement du développement et les bénéficiaires potentiels des ressources mobilisées.

On retrouve dans le groupe de travail autour de ces idées, des institutions comme les bourses régionales de l'UEMOA et de la CEMAC, les banques régionales de développement (Afreximbank et la BOAD) et des institutions comme la Commission économique pour l'Afrique et le PNUD. Cette mise en commun des stratégies est assez nouvelle dans la région. Pour le financement des PME et de l'informel, les solutions ont souvent été individuelles et peu efficaces.

Au Cameroun, un des pays pilotes ciblés par l'initiative, des projets d'accompagnement financier des jeunes en zones rurale et urbaine n'ont pas conduit à la création ou la croissance durable de structures de production économique. Une initiative de la Société financière internationale visant à émettre des obligations cotées sur l'ancienne bourse de Douala a généré des gains pour les investisseurs de l'opération, mais on a peu d'éléments sur le bénéfice au profit des PME qui étaient ciblées.

Les réflexions présentement menées bénéficient de l'appui d'un conseil consultatif dans lequel se retrouvent des banquiers, des responsables de structures de financement du développement, mais aussi des gestionnaires d'actifs et d’experts du domaine des bourses de valeur. Le secteur informel et les petites entreprises qui le constituent sont présentés comme un maillon essentiel des économies en Afrique centrale et de l'Ouest. Dans certains pays, le secteur recouvre une moyenne de 80% des agents économiques et pourvoit à l'essentiel de la main-d'œuvre.

La contribution du secteur informel à la production de valeur ajoutée au sein des économies est difficile à évaluer. Le statut d'informalité pousse des pays à le classer au rang des consommateurs. Pourtant, ses acteurs ont recours à un système de crédit avec des garanties, investissent, réalisent des épargnes. Pourtant, le secteur est le plus lésé par les banques commerciales.

Rappelons cependant que l'alternative en cours de réflexion devra faire face à la concurrence du secteur bancaire dans les pays de l'UEMOA. Selon un rapport publié par la BCEAO le 22 septembre, 26% des crédits au secteur privé l'ont été au profit des microentreprises. En fait, les grandes entreprises y bénéficient de moins de la moitié des prêts bancaires.

Idriss Linge



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

RDC : Denis Kadima Kazadi nommé à la tête de la CENI, l’opposition proteste

Dette du Tchad envers Glencore : de nouvelles discussions sont en cours

Togo : Faure Gnassingbé distingué par ONU Femmes pour sa politique d’égalité et d’équité genre

Le DG de l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle suspendu suite à des soupçons de détournements des fonds

 
AGRO

Togo : une unité de transformation de fruits et légumes installée à Tsévié

Cameroun : le brasseur SABC lance une ferme avicole capable de produire 90 000 poussins et 112 500 œufs par semaine

Tunisie : la BERD octroie 6 millions d’euros au producteur d’huile d’olive COGIA SA

Le Kenya veut renforcer le contrôle phytosanitaire de ses produits horticoles destinés à l’UE

 
ELECTRICITE

Le français Bouygues livre les lignes de transport du projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun

La BAD obtient 150 millions $ du Fonds vert pour le climat afin « d’éclairer le Sahel » à l’énergie renouvelable

Afrique du Sud : Eskom devrait s’adapter à l’évolution du secteur énergétique, selon André de Ruyter

Ouganda : 250 000 ménages en attente de raccordement au réseau électrique

 
HYDROCARBURES

Angola : prolongation du contrat de forage pour un puits record du monde en termes de profondeur

Deux firmes égyptiennes choisies pour fournir un distillateur atmosphérique à la raffinerie pétrolière d’Assiout

Occidental Petroleum cèdera ses parts dans les champs ghanéens TEN et Jubilee pour 750 millions $

En cas de statu quo, la demande pétrolière en 2050 sera supérieure à 100 millions b/j

 
MINES

Rétrospective : le point de l’actualité minière africaine de la semaine en cinq infos marquantes

« Les nouvelles autorités guinéennes vont certainement renforcer l’application des règles prévues dans le code minier », (Me Hamidou Dramé)

L’Angola organise en novembre prochain sa première conférence internationale sur le diamant

Nouvel accord entre la Namibie et De Beers : 2,7 milliards $ de contribution fiscale en vue sur 20 ans

 
TELECOM

Cameroun : Orange a inauguré son Digital Center à Douala, et annonce des extensions dans les universités publiques

Le parc technologique du Cap-Vert, d’une valeur de 40 millions €, sera prêt en juin 2022

Tunisie : 11e édition du Orange Summer Challenge, placé sous la thématique du recyclage des déchets plastiques

Angola : Unitel révèle avoir déjà investi 25 millions $ dans la préparation de son réseau pour la 5G

 
TRANSPORT

Bolloré Africa Logistics, une des puissantes branches africaines de Bolloré, serait mise en cession

Sénégal : l'opérationnalisation du Train express régional fixé au 24 décembre 2021 après plusieurs reports

Zimbabwe : le projet de construction de l’échangeur de Mbudzi dans le sud de la capitale se précise

Congo : les échanges avec l’Union européenne ont atteint 1,5 milliard EUR en 2020

 
ENTREPRENDRE

Mymanu Click, les écouteurs sans fil de Danny Manu qui traduisent en temps réel

La Camerounaise Anastasie Obama, spécialiste des crevettes fumées, reconnue ‘’Food Hero’’ par la FAO

Nafissatou Mamane, juriste de formation et pâtissière à succès au Niger

Pourquoi les fonds d’investissements ne financent pas les start-up dirigées par des femmes en Afrique

 
ECHO

Magazine Investir au Cameroun : zoom sur la place du Cameroun dans le commerce international

Présences militaires étrangères sur le continent africain en 2021 (Control Risks)

Niveau d’adoption des crypto monnaies en Afrique : le Top 5

Passeports africains les plus puissants au troisième trimestre 2021 : le classement Henley & Partners

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Fespaco 2021 : des défis et des innovations pour un événement d’envergure continentale

RDC : cérémonie de remise des trophées Ligue 1 aux meilleurs acteurs 2021 sur Vodacom TV ce samedi à 18h

Afrique subsaharienne : Netflix et l'Unesco lancent un concours de courts métrages pour les cinéastes émergents

Afrique subsaharienne : la CAF lance un appel d'offres pour les droits TV de la Coupe d'Afrique des nations 2021

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Le Nigeria est un très grand marché pour le Cameroun” Gregor BINKERT