Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Les banques de la Cemac boudent les offres de liquidités de la Beac, malgré la crise du covid-19

  • Date de création: 24 avril 2020 11:22

(Agence Ecofin) - Le 21 avril 2020, la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), institut d’émission des six pays de la Cemac (Cameroun, Gabon, Congo, RCA, Tchad et Guinée équatoriale), a une nouvelle fois fait une offre de liquidité d’un montant de 250 milliards FCFA aux banques en activité dans cet espace communautaire. Selon les résultats de cette opération, les soumissions des établissements de crédit n’ont culminé qu’à 58,6 milliards FCFA, ce qui représente un peu plus de 20% du montant offert.

Le 31 mars et le 7 avril, la Beac avait déjà proposé à chacune des opérations 250 milliards FCFA au système bancaire pour des résultats similaires. Les soumissions des banques ont, en effet, été respectivement de 32,7 milliards FCFA (13%) et 57,3 milliards FCFA (23%).

Ce peu d’intérêt des banques face à la liquidité mise à disposition par la Beac est aux antipodes de l’appel à la facilitation de l’accès au refinancement lancé par les banquiers camerounais, au lendemain du déclenchement de la crise du Coronavirus dans le pays, début mars 2020.

«La Beac devrait renoncer temporairement à la décision de réduction des liquidités dans le système bancaire, qui a été prise par le Comité du marché monétaire lors de la session de février 2020, et envisager plutôt de faciliter l’accès des banques au marché monétaire par la baisse de ses taux d’intérêt et l’augmentation des plafonds de refinancement en cas de pression de liquidités », a suggéré l’Association des professionnels des établissements de crédit du Cameroun (Apeccam), dans un communiqué rendu public le 20 mars 2020.

Accédant à cette requête, la Beac, au sortir de son Comité de politique monétaire tenu par visioconférence une semaine plus tard, a baissé deux de ses taux directeurs. Dans le même temps, la Banque centrale a suspendu sa décision de ponctionner les coffres-forts des banques, et a plutôt annoncé la reprise des injections de liquidité, afin de permettre aux banques d’avoir des marges de manœuvre pour financer les économies. Par ailleurs, la Beac a montré ses bonnes dispositions à revoir à la hausse, jusqu’à 500 milliards FCFA par semaine, en cas de besoin, le volume de liquidité à injecter dans le circuit bancaire de la Cemac.

Suspension du traitement des dossiers de crédits…

Un mois plus tard, le tableau est plutôt morose : la liquidité mise à disposition par la Banque centrale fait très peu courir les banquiers de la Cemac, crédités d’environ 2000 milliards de FCFA de réserves libres, selon le FMI. Mais au-delà de ce matelas financier dont disposent déjà les banquiers de la Cemac, c’est plutôt le ralentissement de l’économie dans sa globalité, qui semble expliquer le peu d’appétit des banquiers pour la liquidité de la Banque centrale.

« La banque va se refinancer sur le marché monétaire quand elle a des besoins de liquidité. Pour l’instant, nous n’en avons pas, puisque tout le monde est plongé dans une sorte d’attentisme. Dans les entreprises, l’heure est encore à l’observation des conséquences de la pandémie du Coronavirus. Les demandes de crédits ne fusent pas de la part des entreprises. Ce que nous faisons le plus en ce moment, c’est la restructuration des crédits déjà contractés par les entreprises, et qui sont ou seront bientôt à échéance. Cette restructuration vise à ne pas leur mettre la pression pour les remboursements, au regard de la crise sanitaire actuelle », explique un banquier.

Cependant, ce dernier confesse qu’en cas de sollicitation de prêt par une entreprise, notamment pour des importations de matières premières ou autres marchandises, les banques se montrent encore plus prudentes que par le passé, au regard du contexte. « Certains confrères ont d’ailleurs suspendu le traitement des demandes de crédits, principalement celles émanant des entreprises privées qui sont plus exposées à la crise sanitaire actuelle », apprend-on.

Cette réalité semble encore plus prégnante dans les établissements de microfinance. Selon nos sources, dans ces structures, en plus de la suspension du traitement des demandes de crédits des entreprises et des particuliers opérant principalement dans le secteur privé, des crédits préalablement validés ont ensuite été annulés. Ils n’ont donc plus été décaissés. Au grand dam des bénéficiaires.

Brice R. Mbodiam    

Lire aussi:

24-03-2020 - Face à la crise du Coronavirus, les banques du Cameroun demandent à la Beac un accès plus accru à la liquidité

30-03-2020 - En riposte au Covid-19, la Beac ouvre les vannes pour le financement des États et les entreprises de la Cemac

26-03-2020 - Du fait du Coronavirus, la Beac renonce temporairement à réduire la liquidité dans le système bancaire

27-03-2020 - Coronavirus : les banques de la Cemac détiennent un trésor de guerre de près de 2000 milliards de FCFA



Banner LNG Gestion et Economie

 
FINANCE

L’agence américaine DFC cherche à investir 1 milliard $ dans le secteur agricole et au sein des pays émergents

Afrique centrale et de l’Ouest : réflexions en cours pour des alternatives au financement de l'informel

Alitheia IDF engage 3 millions $ pour soutenir la croissance de l’agro-industrie nigériane ReelFruit

BGFIBank Centrafrique : naissance de la 12ème filiale bancaire du Groupe BGFIBank

 
AGRO

L’Egypte pourrait devenir le 5ème importateur mondial de maïs d’ici 2030

Ghana : le Cocobod contracte un prêt syndiqué de 1,5 milliard $ pour ses achats de cacao en 2021/2022

Bénin : le kilogramme de coton sera échangé à 265 Fcfa en 2021/2022

Kenya Breweries investira 200 millions $ pour assurer la durabilité environnementale de ses activités d’ici 2030

 
ELECTRICITE

Namibie : le vol d’électricité dans la ligne de mire de la compagnie publique Nored

Afrique du Sud: six centrales détenues par la société AIIM entrent en exploitation commerciale

Kenya Power retire sa demande d’augmentation des tarifs d’électricité

Angola : 1,5 milliard $ pour électrifier le sud du pays par Sun Africa

 
HYDROCARBURES

Pour Vitol, la pénurie d’énergie pourrait faire bondir le Brent à plus de 80 dollars baril cet hiver

Afrique du Sud : Sasol triple ses objectifs de réduction des émissions pour 2030

Trois compagnies pétrolières américaines violent les normes sur la transparence de l’ITIE

Maroc : Halliburton va participer au développement du gaz d’Anchois

 
MINES

Comment le Ghana veut devenir un leader africain dans la transformation de la bauxite

Investissements dans le cobalt : la RDC menacée par l’Australie selon Fitch

Mali : Roscan Gold obtient 5 millions $ auprès d’Asante Gold pour développer le projet Kandiolé

Caledonia Mining élargit son empreinte aurifère au Zimbabwe avec une nouvelle acquisition à 4 millions $

 
TELECOM

Huawei Connect 2021 : innover sans cesse pour accélérer la numérisation

Kenya : Safaricom annonce le lancement commercial de la 5G en 2022

Guinée-Bissau : Guinée Telecom et Guinetel ont obtenu à nouveau un titre d’exploitation de réseaux télécoms

Interruption de la couverture réseau en Centrafrique : Huawei à pied d’œuvre pour rétablir les services de télécommunications

 
TRANSPORT

Tanzanie : la BAD alloue 116 millions $ pour moderniser un réseau routier de 160 km dans le sud

Bénin : un nouveau système d’information portuaire pour renforcer la digitalisation des services au port de Cotonou

Le Nigeria rejoint l’initiative World Logistics Passport en tant que hub pour l’Afrique de l'Ouest

En redressement judiciaire, Air Mauritius reçoit 279 millions $ de l’Etat

 
ENTREPRENDRE

Rated 18 Shoes, marque zimbabwéenne de chaussures écologiques et socialement engagée

Gounou, la marque de chocolat fabriqué au Bénin

A Madagascar, des drones ambulances pour desservir les zones isolées

A 28 ans, Sakina Usengimana dirige une entreprise prospère d’exportation de fruits et légumes au Rwanda

 
ECHO

Transparence budgétaire des Etats africains (Department of State)

Emerson Sery, dit Commissaire Coco, étudiant et entrepreneur leader de la vente de noix de coco à Abidjan

Magazine Investir au Cameroun : le cacao camerounais à la loupe

Investisseurs & Partenaires veut apporter des solutions de financement aux PME camerounaises

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce des formations pour les acteurs des marchés publics

Maroc: des internautes lancent une campagne pour remplacer le français par l’anglais dans l’enseignement

L’Université du Rwanda va abriter le master en géologie du musée de l'Afrique en Belgique

L’UA lance son programme de bourse de formation pour les innovateurs technologiques africains

 
COMM

Gulli Africa & Ludikids rejoignent le mouvement #ProtègeTaTélé pour lutter contre le piratage de la production audiovisuelle

La Fondation Orange lance la 4e édition du Prix Orange du Livre en Afrique

Addy Awofisayo prend la tête du département musique de YouTube pour l'Afrique subsaharienne

Afrique du Sud : la SABC insiste pour que les opérateurs de télévision payante prélèvent la redevance TV

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Le Top 10 africain des villes les moins chères en 2021

InfographieHP top 10 villes africaines moins cheres