Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Libra, la cryptomonnaie de Facebook, au menu d’une rencontre avec 26 banques centrales

La Libra, la cryptomonnaie de Facebook, au menu d’une rencontre avec 26 banques centrales
  • Date de création: 16 septembre 2019 14:30

(Agence Ecofin) - L'équipe du leader mondial des services de réseaux sociaux, Facebook Inc., rencontre ce lundi 16 septembre 2019, des responsables de 26 banques centrales majeures pour parler de son projet de monnaie digitale, la Libra. Le lieu de la rencontre, Bâle, est assez symbolique, car cette localité suisse est aussi celle qui donne son nom aux différentes évolutions de régulations bancaires dans le monde.

Depuis l'annonce du lancement de cette monnaie virtuelle, Facebook reçoit de vives critiques de la part de gouvernements. Certains hauts responsables comme Bruno Lemaire, ministre français des Finances, y voient un risque pour la souveraineté monétaire des Etats si cette monnaie de la mondialisation digitale n'est pas bien régulée. Au sortir d'une rencontre avec les ministres européens des Finances, Benoît Cœuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne, a fait savoir que « la barre d'admission de la Libra sera très haute ».

Ces institutions craignent une perte de contrôle de la politique monétaire et une recrudescence des nouvelles formes de criminalité financière. Le système actuel n'a pourtant pas permis de régler de manière efficace ces deux défis, et la finance mondiale semble aujourd'hui dans une profonde déroute. Non seulement la création monétaire ne se fait plus vraiment pour soutenir les besoins de production dans les économies du monde, mais aussi plus de 1,5 milliard de personnes dans le monde se retrouvent en dehors des réseaux de circulation de la monnaie

Facebook dit vouloir résoudre au moins deux défis. D’une part, il est question de faciliter la circulation des fonds dans le monde via la réduction des coûts des opérations de transfert. Les responsables du réseau social prétendent d’autre part, vouloir réduire le nombre de personnes exclues de la finance et donc dans l'impossibilité de disposer des moyens de paiement. Ces deux défis sont bien connus en Afrique, notamment subsaharienne.

Le continent noir bien qu'abritant des pays parmi les plus pauvres de la terre, est celui vers lequel les frais de transferts de fonds sont les plus élevés. Une chose que théoriquement la Libra de Facebook pourrait résoudre. Aussi, la configuration des systèmes monétaires actuels exclut plus de 500 millions d'Africains de la sphère financière. Dans cette logique, la Libra de Facebook pourrait représenter l'étape supérieure de la digitalisation des services financiers en Afrique, qui a débuté avec le Mobile Money.

Demain ne sera pas la veille pour autant. Les responsables monétaires des pays d'Afrique subsaharienne reprennent à leur compte, les arguments de leurs homologues européens ou nord-américains. Au nom de la souveraineté monétaire, ils sont méfiants des alternatives dont parle Facebook.

Mais en Occident, on reconnaît le côté pragmatique d'un instrument comme la Libra, et on se prépare à lancer un tel instrument, mais qui sera mieux contrôlé. Sur le continent noir, la position des autorités n'est pas très clairement déchiffrable.

Que sait-on à ce jour de la Libra ?

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Ghana : deux fonds d’une valeur globale de 300 millions $ bientôt en œuvre pour le climat

Le prix Nobel d'économie 2019 récompense des partisans d’une fiscalité au service de la lutte contre la pauvreté

Guinée équatoriale: le FMI accordera un financement triennal pour soutenir les réformes économiques

Côte d’Ivoire : Didier Drogba désigné ambassadeur du tourisme par l’OMT

 
AGRO

OCP Africa et l’ITFC signent un mémorandum pour le renforcement de la productivité agricole africaine

L’Angola adhère au Centre régional de contrôle et de surveillance des pêches de la SADC

Bénin : le gouvernement annonce la production d’un million de tonnes de riz d’ici 2022

Cameroun : le chocolatier belge Puratos lorgne sur le cacao local

 
ELECTRICITE

Mis en cause, l’IPTL s’oppose à la condamnation de la Tanzanie à verser 185 millions $ à la Standard Chartered

Afrique du Sud: l’Eskom poursuit Deloitte en justice pour pratiques anticoncurrentielles

Off-Grid Solaire : Lancement de VentureBuilder, une plateforme de financement des compagnies locales africaines

Cameroun : une start-up israélienne promeut l’utilisation d’une technologie pour transformer les déchets en biogaz

 
HYDROCARBURES

Angola : Sonangol augmente sa participation dans la plus grande banque privée du Portugal

Egypte : au cours des 5 prochaines années, Dragon Oil va investir 1 milliard de dollars dans le golfe de Suez

CEMAC : les entreprises pétrolières vont devoir appliquer la nouvelle réglementation de change, avertit la BEAC

L’Afrique du Sud envisage de s’appuyer sur le gaz de schiste pour réduire le taux de chômage dans la région de Karoo

 
MINES

De Beers maintient ses prévisions de production, malgré une performance en baisse au troisième trimestre

Mali : Hummingbird en passe d’atteindre son objectif de production annuelle à Yanfolila

Tanzanie : Armadale revoit à la hausse le potentiel du projet de graphite Mahenge Liandu

Mali : la firme Hatch examinera la viabilité d’un traitement en aval de produits de lithium à Goulamina

 
TELECOM

Le satellite égyptien de communications militaires TIBA-1 sera envoyé dans l’espace en novembre

Ouganda : le ministère des Télécoms veut introduire l’Internet gratuit dans les universités

Niger : le gouvernement approuve l’acquisition d’Eaton Towers Niger S.A par American Tower Corporation

Aux Seychelles, l’opérateur Intelvision annonce la 5G pour juin 2020

 
FORMATION

L’Université virtuelle du Sénégal s’associe à l'Institut Pasteur pour proposer une formation en ligne sur la résistance aux agents antibactériens

Afrique du Sud : l’Université de Stellenbosch lance une formation d'ingénieurs de données, accréditée par le Conseil d'ingénierie

RDC : Kinshasa Digital lance les inscriptions en vue de l’ouverture de sa première école de codage en janvier 2020

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

 
COMM

Cameroun : les éditeurs de la presse en ligne se regroupent en association

Burundi : les autorités vont-elles sanctionner l’hebdomadaire Iwacu et la radio Isanganiro ?

Kenya : une série télévisée chinoise arrive sur la télévision publique grâce à un accord entre les deux pays

Nigeria : les autorités veulent mettre fin à l’hégémonie de MultiChoice sur le contenu sportif

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique