Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Nigeria: sous pression, le naira est au bord d'une nouvelle dévaluation

Nigeria: sous pression, le naira est au bord d'une nouvelle dévaluation
  • Date de création: 16 août 2021 14:14

(Agence Ecofin) - La valeur du Naira, la monnaie de la première économie d’Afrique en termes de PIB, s’est lentement mais surement dégradée au cours de la dernière décennie. En cette année 2021 de reprise post-covid19, elle peine à retrouver son pouvoir des années 2010.

Le Naira (monnaie nigériane) qui a déjà perdu 171% de sa valeur sur le dollar au cours des 10 dernières années est de nouveau sous pression, selon des indicateurs de macroéconomie fournis par le pays, et analysés par l'Agence Ecofin.

Trois principaux facteurs ont récemment soutenu la valeur de cette monnaie. Une balance commerciale historiquement positive et portée par les ventes de pétrole, une attraction des capitaux étrangers via différents canaux d'investissements, et une faible dette libellée en devises étrangères.

Or, selon le Bureau des statistiques officielles (National Bureau of Statistics), le Nigeria au cours du premier trimestre 2021 a concédé un déficit de 4000 milliards de nairas (environ 9,8 milliards $) sur son commerce avec l'extérieur. Cette contreperformance fait suite au déficit de 7375 milliards de nairas (18 milliards $) concédé au cours de l'année 2020. A cela, s'ajoute une dette extérieure de 33 milliards $. Rien que de janvier à mars 2021, le Nigeria a dû payer pour 1 milliard $ de service de la dette, en montants principaux et en intérêts.

Enfin, la première économie d'Afrique en termes de démographie et de produit intérieur brut (PIB) a eu de la peine à attirer les capitaux étrangers au cours du premier semestre 2021. Seulement 2,7 milliards $ sont arrivés dans le pays contre 7,15 milliards $ et 14,5 milliards $ sur la même période, respectivement en 2020 et 2019. Particulièrement, les titres d'emprunts du gouvernement à moins d'un an de maturité (instruments du marché monétaire) n'ont attiré que 1,2 milliard $ de devises. En 2019 et 2020, lorsque ces produits financiers permettaient de soutenir le naira, ils avaient attiré respectivement 3,7 milliards $ et 9,4 milliards $.

Fin juillet dernier, les réserves de change du Nigeria étaient à 34 milliards $, selon le Comité de politique monétaire de la Banque centrale. Même si elles sont en hausse par rapport à juin, il est à noter qu’en janvier 2021, elles étaient à 35 milliards $, et aussi, on est loin du seuil record de 44,6 milliards $ atteint en janvier 2018.

L'institution d'émission monétaire du pays a déjà commencé à prendre des mesures. Elle a confié l'exclusivité du marché de change des devises aux banques commerciales, excluant les bureaux de change, officiellement soupçonnés de malversation. Elle promet aussi de superviser, mais la lenteur dans le service bancaire est déjà présentée par les médias nigérians, comme étant un problème.

Cette pression sur le naira constitue aussi un défi pour les grandes entreprises qui ont des dettes en devises étrangères. Les observateurs s'attendent à ce que la difficulté d'accès aux devises plombe leurs capacités à respecter leurs engagements internationaux à court terme. L'agence de notation Moody's a déjà signalé de tels risques dans le cas de Dangote Cement, la plus importante entreprise du pays. Mais ce défi se retrouve aussi dans le secteur des banques, un gros emprunteur en monnaies étrangères.

Enfin, une pression supplémentaire sur la monnaie nigériane pèsera sur le pouvoir d'achat. Dans un pays où une part importante des besoins alimentaires est comblée par des importations, la difficulté d'accéder aux devises risque de surenchérir les prix des produits venant de l'extérieur.

Selon de récentes données sur l’inflation, la hausse des prix de ces biens alimentaires a atteint en juin 2021, le niveau de 21%. Si la situation continue de se dégrader, la valeur du naira risque de se déprécier rapidement sur le marché noir. Ce qui contraindrait les autorités à effectuer une sensible dévaluation.

Idriss Linge


Idriss LINGE

Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Le Mozambique obtient 6,4 millions $ de la Banque mondiale pour la réduction de ses émissions de CO2

Après l’Océanie, l’Afrique est le continent où les IDE ont le moins progressé dans le monde au 1er semestre 2021 (Etude)

Mozambique : l’Espagne accorde 47 millions d'euros pour la réalisation de projets de développement

Afrique du Sud : les pays riches doivent augmenter le financement au climat pour renforcer la résilience climatique

 
AGRO

Au Burkina Faso, la BAD soutient la création d’entreprises et la formation des jeunes dans le secteur agro-industriel (rapport)

Maroc : la filière agrumes anticipe une campagne 2021/2022 difficile à l’export

Le Ghana allouera 150 000 hectares pour les réserves de pâturage

Coca-Cola espère lever 8 milliards USD grâce à la cotation en bourse de Coca-Cola Beverages Africa

 
ELECTRICITE

Qair et STOA lancent une plateforme d’investissement dans les énergies renouvelables en Afrique

Egypte : Orascom, Engie et Toyota s’allient pour construire une centrale éolienne de 500 MW dans le golfe de Suez

EDF Pulse Africa Tour : EDF rencontrera les candidats camerounais ce mardi 19 octobre à Douala

Le français Bouygues livre les lignes de transport du projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria dissout trois agences de régulation du secteur pétrolier

Shearwater GeoServices décroche un contrat d’exploration sismique 3D en Afrique du Sud

Egypte : SDX lance une campagne de forage de 12 puits sur les champs pétrolifères de Meseda et Rabul

Le prince Harry s’oppose à la campagne de forages pétroliers dans le bassin de Kavango en Namibie

 
MINES

Egypte : Centamin enregistre une baisse de production et des revenus au troisième trimestre 2021

La performance au troisième trimestre pousse B2Gold à augmenter ses prévisions de production d’or en 2021

La mine lesothane Letšeng livre deux nouveaux diamants blancs de plus de 100 carats

Guinée : le financement obtenu, la première coulée d’or à Kouroussa est attendue pour mi-2023

 
TELECOM

Afrique du Sud : MTN et Vodacom rejoignent Telkom en justice pour empêcher le retrait du spectre télécoms provisoire

L’Egypte prépare actuellement le cadre légal pour les fréquences et licences 5G (Ericsson MENA)

Congo : Yves Castanou, DG de Congo Telecom, en quête de partenaires financiers pour développer l’opérateur public

Le Rwanda a introduit une requête auprès de l’UIT pour déployer une constellation 327 320 nano-satellites

 
TRANSPORT

Ghana : le Japon alloue une subvention de 35,5 millions $ pour financer des routes dans la capitale et le centre du pays

L’opérationnalisation d’Air Congo, la compagnie aérienne en gestation entre Ethiopian Airlines et la RDC, se précise

8,5 % des conteneurs servant aux expéditions maritimes mondiales demeurent bloqués dans les ports (Banque mondiale)

Bolloré Ports s’équipe de tracteurs électriques pour Freetown Terminal

 
ENTREPRENDRE

Lyn Kerubo, 16 ans et fermière au Kenya

Virunga Origins, du chocolat contre la guerre à l’Est de la RDC

Mymanu Click, les écouteurs sans fil de Danny Manu qui traduisent en temps réel

La Camerounaise Anastasie Obama, spécialiste des crevettes fumées, reconnue ‘’Food Hero’’ par la FAO

 
ECHO

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

Production cotonnière au Bénin : l’évolution sur la décennie 2010-2020

Avec du papier, l’Ivoirienne Mylène Amon réalise des tableaux d’art

Trike, le projet de pendulaire du Nigérien Nouhou Green

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Sportfive obtient les droits médias et de sponsoring des Jeux africains de 2023 et 2027

Afrique : pour la première fois, Netflix hausse ses prix pour une autre raison que les fluctuations de devises

Ghana : la Ghana Broadcasting Corporation forme une partie du personnel du service de radiodiffusion libérien

Clap de fin pour un opérateur clé du piratage de contenu audiovisuel francophone au Maroc

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Les 5 premiers pays africains de l’UEMOA en valeur des transactions mobile money (2020)

InfographieFinance top5 valeur transactions mobile money uemoa