Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

La valeur totale des obligations cotées en Afrique a atteint 536,1 milliards $ à fin juin 2021

La valeur totale des obligations cotées en Afrique a atteint 536,1 milliards $ à fin juin 2021
  • Date de création: 13 octobre 2021 15:05

(Agence Ecofin) - Craignant des risques sur la valeur des actions, les investisseurs ont permis une solide augmentation de la valeur des obligations cotées sur les marchés boursiers africains. 3 pays concentrent plus de 68% de la valeur boursière totale de ces produits financiers.

A fin juin 2021, la valeur totale des obligations cotées émises en Afrique par les gouvernements et entreprises a atteint 536,1 milliards $, selon l'indice des marchés financiers de la région (African Financial Market Index), publié par le groupe bancaire sud-africain ABSA. L'Afrique du Sud, avec une part de 258 milliards $, fait office de géant sur ce tableau. Elle est suivie de l'Egypte (116,9 milliards $) et du Nigeria (49 milliards $). Avec une valeur d'obligations cotées à 12,5 milliards $, la BRVM est aussi un marché attractif, à l'échelle du continent.

« Des déficits budgétaires plus élevés et des recettes fiscales plus faibles en raison de la covid-19 continuent de gonfler la dette publique et d'avoir un impact sur l'économie. La dépendance exacerbée des Etats à l'égard des bourses locales a augmenté la taille des marchés obligataires dans la plupart des pays pris en compte par l'indice », peut-on lire dans le rapport. La surprise vient du Maroc qui, malgré une bourse représentant sur la période 62,8% de son produit intérieur brut (PIB), ne compte que 800 millions $ d'obligations cotées. Il est devancé de très loin par des pays comme le Ghana (26,5 milliards $).

D’une manière générale, les données du rapport suggèrent que les investisseurs ont pris l'option d'investir sur les emprunts obligataires, à titre de précaution. La valeur globale des transactions sur les titres de sociétés cotées a reculé de 5 points de pourcentage pour ne représenter que 26% de la valorisation totale des sociétés cotées en Afrique.

L'Afrique du Sud qui demeure le marché le plus important avec une bourse qui pèse 4,2 fois son PIB a sévèrement été touchée par la covid-19 qui a fait peser des risques sur les revenus des entreprises.

« Cette baisse ne s'est pas limitée à l'Afrique du Sud. L'activité des bourses dans la plupart des pays de l'indice a continué à être affectée par la pandémie. De nouvelles vagues du virus et les mesures de confinement, ainsi qu'une lenteur dans le déploiement des vaccins contrecarrent les efforts de relance de l'activité économique », explique le document. Précisons toutefois que concernant l'Afrique, le risque semble toujours plus porté vers le haut par les investisseurs, notamment étrangers.

Cette analyse globale est différente de la perception de certains fonds boursiers, notamment Allan Gray Africa Equity Fund, le plus performant du moment dans la région. « Zenith Bank au Nigeria a par exemple, au cours de la dernière décennie, vu ses bénéfices augmenter de 9 % par an en dollars américains, avec un rendement des capitaux propres (ROE) moyen de 20 %, mais sa valeur en bourse ne se négocie qu'à 3,2 fois ses bénéfices. En comparaison, Bank of America a eu un ROE moyen de moins de la moitié sur la même période, mais sa valeur se négocie à 17 fois les bénéfices », ont récemment fait savoir les analystes.

L'indice des bourses africaines publié par Absa Group en est cette année à sa 5e édition. Sur les 23 pays qui y figurent, 19 ont obtenu un score inférieur à celui de l'année précédente. « Cette baisse reflète des conditions de marché plus difficiles, des changements méthodologiques et l'inclusion d'indicateurs environnementaux, sociaux et de gouvernance dans l'indice. Malgré la baisse des scores, peu d'exemples révèlent une détérioration sous-jacente de l'environnement politique, réglementaire ou de développement dans l'un des pays de l'indice », ont expliqué les auteurs du rapport.

Mais on peut aussi noter que le classement cette fois a été affecté par l'inclusion d'initiatives ESG dans la notation. Seulement 13 pays de l'indice ont des politiques boursières axées sur les ESG et 9 ont introduit des produits de finance durable. L'Afrique du Sud, l'île Maurice et le Nigeria conservent dans l'ordre, leurs premières places, bien que les scores aient baissé en 2021 pour ces trois pays. Rappelons que 6 critères sont examinés dans le cadre de cette réflexion.



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Le Cameroun rembourse plus de 177 millions $ sur ses emprunts obligataires 2016-2021 et 2018-2023

Couverture santé universelle : le Cameroun veut lancer une phase test dès le 1er semestre 2022

Les pays africains demandent un suivi de l'objectif des 100 milliards $ de financement climatique des pays riches

L’Afrique du Sud suspend l’approbation du vaccin russe Sputnik V en raison de risques liés à la hausse des cas de VIH

 
AGRO

Le négociant russe Demetra livre une cargaison de 60 000 tonnes de blé à l’Algérie

Ouganda : le commerce illicite d’alcool a explosé entre 2017 et 2020

Liberia : l’exécutif signe un accord de 40 millions $ avec la Banque mondiale au profit de la pêche

Côte d’Ivoire : la production d’anacarde est estimée à 1 million de tonnes en 2021

 
ELECTRICITE

Eswatini : Frazium Energy construira la plus grande unité de stockage pour une centrale solaire en Afrique (100 MW)

Ghana : 2 milliards $ ont été investis dans les énergies renouvelables en 10 ans

La start-up Energy Clever remporte l'étape camerounaise du concours EDF Pulse Africa Tour

Salon de l’énergie d’Abidjan : les énergies renouvelables, « moteurs du développement en Afrique » (BAD)

 
HYDROCARBURES

Transition énergétique : le Gabon mise sur la prise en main du secteur pétrolier par les entreprises locales

Gabon : récemment découvert, le puits de pétrole DTM-7H entre en production

Libye : le ministre du Pétrole fait à nouveau suspendre le patron de la NOC

Le Nigeria dissout trois agences de régulation du secteur pétrolier

 
MINES

Côte d’Ivoire : la montée en puissance de Yaouré soutient à nouveau la hausse de la production d’or chez Perseus Mining

Mali : Roscan Gold lance un programme de forage de 16 000 m au projet aurifère Kandiolé

Angola : Catoca nie tout déversement « toxique » de résidus miniers dans les rivières congolaises

De Beers enregistre des revenus en baisse pour le cycle 8 de ventes de diamants bruts

 
TELECOM

Telecom Egypte et Nokia renouvellent leur partenariat dans l’Internet des Objets

Via sa fibre optique d’Afrique de l’Est et de l’Ouest, Liquid Intelligent Technologies a relié les USA à l’Asie

Le Mozambique veut apprendre de l’Angola pour développer sa stratégie spatiale

Au Better World Summit 2021, Huawei s’engage pour une industrie des TIC plus verte

 
TRANSPORT

Soudan : les effets d'entraînement de la paralysie des activités portuaires deviennent une pilule amère

Guinée : reprise des services ferroviaires du train express de Conakry

Côte d'Ivoire : le trafic aérien connaît une forte baisse en 2020

Le Bénin et le Nigeria vont renforcer les instruments juridiques de leur coopération

 
ENTREPRENDRE

Comment Anyoti Peronaci exporte des produits agricoles de l’Ouganda vers l’Occident

Au Bénin, Constant Ayihounoun promeut une agriculture durable avec des engrais bio

Lyn Kerubo, 16 ans et fermière au Kenya

Virunga Origins, du chocolat contre la guerre à l’Est de la RDC

 
ECHO

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

Production cotonnière au Bénin : l’évolution sur la décennie 2010-2020

Avec du papier, l’Ivoirienne Mylène Amon réalise des tableaux d’art

Trike, le projet de pendulaire du Nigérien Nouhou Green

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Afrique : SportyBet devient le premier partenaire officiel du Real Madrid sur le continent

Du nouveau dans les statistiques Instagram

Ghana : le régulateur invite le gouvernement à remplacer la redevance TV par une taxe sur les médias

Sportfive obtient les droits médias et de sponsoring des Jeux africains de 2023 et 2027

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Les 5 premiers pays africains de l’UEMOA en valeur des transactions mobile money (2020)

InfographieFinance top5 valeur transactions mobile money uemoa