Ecofin Finance

Kenya : le groupe BlazeBay lance « Nurucoin », la toute première cryptomonnaie africaine

(Agence Ecofin) - La plateforme kenyane BlazeBay, a introduit récemment sur le marché, le premier bitcoin africain baptisé « Nurucoin ». L’annonce a été faite par le directeur de l’entreprise et inventeur du concept, Isaac Muthui (photo).

Mise en prévente depuis ce mardi, cette monnaie cible essentiellement les consortiums d’entreprises et les gros investisseurs du monde de l’e-commerce. Grâce à une stratégie d’offre promotionnelle durant une période de prévente du Nurucoin, ils espèrent attirer beaucoup de primo-acheteurs, avant la mise en vente réelle qui devrait démarrer ce mois. 

« Ceux qui achètent pendant la prévente qui a débuté mardi, et qui ciblent les entreprises associées et les investisseurs fortunés, doivent acheter des Nurucoin d'une valeur minimale de 5 000 $ (510 000 shillings), mais ils bénéficient d'une réduction de 40%.», a expliqué Isaac Muthui. 

« Notre objectif est d’encourager les Africains à commercer entre eux au lieu de trop compter sur le commerce avec d'autres régions.», a confié le dirigeant au site kenyan Capitalfm.  

Le Nurucoin apparaît dans un contexte de popularisation de la cryptomonnaie, surtout au Kenya où une bonne partie de la population considère cet instrument comme un moyen rapide de se faire de l’argent.  

D’après les statistiques relayées par BusinessDailyAfrica, les Kenyans détiennent déjà environ 163 milliards de shillings (1,6 milliard $) en cryptomonnaie.   

Rappelons que la Banque centrale du Kenya qui considère la cryptomonnaie comme une bulle spéculative, a déjà mis en garde la population kenyane contre les risques liés à ce genre d’investissement.


Ecofin Finance     


Player

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance / Gestion Publique