Ecofin Mines
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Guinée : le géant minier Rio Tinto quitte définitivement le projet de fer Simandou

  • Date de création: 31 octobre 2016 10:23

(Agence Ecofin) - Rio Tinto, deuxième plus grande compagnie minière au monde selon le dernier rapport PwC, ne compte plus parmi ses actifs le projet de minerai de fer Simandou, en Guinée. Le géant anglo-australien a, en effet, conclu un protocole d’accord pour vendre la totalité de sa participation à son désormais ex-partenaire, Chinalco, contre un paiement de 1,1 milliard $ à 1,3 milliard $.

« Sous l’égide du gouvernement guinéen, Rio Tinto et Chinalco sont parvenus, à la suite de plusieurs mois de négociations, à un accord sur les conditions du transfert de la totalité des parts de Rio Tinto à Chinalco. […] Le protocole d’accord signé ouvre la voie à la prise de contrôle du projet par Chinalco, qui sera parachevée après la finalisation d’un accord détaillé dans les prochains mois », explique un communiqué du ministère guinéen des mines et de la géologie.

Si elle permettra à la société chinoise de prendre le contrôle du projet, la nouvelle du départ de Rio Tinto n’est pas tout à fait inattendue. En effet, début juillet déjà, on apprenait par la voix du nouveau CEO de la compagnie, Jean-Sébastien Jacques (photo), dans une interview accordée au journal The Times, un possible abandon du plus grand gisement de fer inexploité au monde.

« La surproduction mondiale de minerai de fer fait qu'il est désormais impossible de mener ce projet à bien » avait-il déclaré.

Il n’y a donc désormais plus qu’une seule compagnie sur le projet Simandou en partenariat avec le gouvernement (7,5%) car, rappelons-le, la Société financière internationale a exercé début octobre, une option de vente, qu'elle détient depuis 2006, pour exiger de Rio Tinto et Chinalco le rachat de sa participation dans le projet.

Trouver du financement et faire en sorte que le projet ne soit pas jeté aux oubliettes, tel est dorénavant le défi du gouvernement guinéen pour en tirer plein profit. Selon un rapport de 2014, l’exploitation de Simandou génèrerait environ 7,5 milliards $ de revenus, et augmenterait de 5,6 milliards $ le produit intérieur brut de la Guinée, ce qui devrait donner au pays la plus forte croissance dans le monde.

Simandou Sud est un projet d’extraction de minerai de fer auquel est intégré un projet d’infrastructures de transport. Ce gisement de fer, à haute teneur (65,5% Fe), dispose d’une capacité de production annuelle s’élevant à 100 millions de tonnes, en pleine production, pendant plus de 40 ans.

Louis-Nino Kansoun


Ecofin Mines     




 
GESTION PUBLIQUE

Afrique du Sud: la Banque centrale maintient son taux directeur à 6,75%

AfricTalents Abidjan 2019 – Les 11 et 12 Octobre au Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire

Côte d'Ivoire: le gouvernement français financera la création d'une académie antiterroriste à vocation régionale

Nigeria : 29 scientifiques proposent des solutions aux défis climatiques dans le cadre du Nigeria Prize for Science

 
FINANCE

Tunisie: Poulina Group Holding négocie son entrée au capital de l’Université privée Esprit

BGFIBank Gabon augmente son capital social, un niveau inédit en Afrique centrale

Maurice : le prestataire de services Axis et la société de conseil Innpact lancent une société de gestion de fonds axée sur l’Afrique

Mali : la BNDA a consacré 53% de ses crédits au secteur agricole en 2018

 
AGRO

Mali : la production céréalière est prévue pour atteindre 11 millions de tonnes en 2019/2020

Côte d’Ivoire : le kg de coton graine reviendra à 300 FCFA en 2019/2020

AB InBev a investi plus de 200 millions $ en Afrique depuis sa fusion avec SABMiller en 2016

La fluidité des échanges est essentielle pour garantir une sécurité alimentaire mondiale d’ici 2050 (étude)

 
ELECTRICITE

Algérie : 20 millions $ consacrés au réseau de distribution d’El Oued en six ans

Ethiopie : la SEFA accompagne la mise en place d’un cadre d’inclusion des producteurs indépendants d’énergie

Mozambique : 2,5% des parts de la centrale de Cahora Bassa seront cédés au public

Eolien en mer : Engie et EDP s’associent pour créer l’une des cinq plus grandes entreprises du secteur

 
HYDROCARBURES

La Sierra Leone rouvre son quatrième cycle d’octroi de licences pétrolières

Namibie : Calima Energy va céder ses parts dans le bloc PEL 90 à la filiale locale de Tullow

Egypte : démarrage du forage du puits Merak-1 dans la concession North El Arish

Angola : Sonangol choisit Total et Trafigura pour l’approvisionner en produits pétroliers sur les 12 prochains mois

 
TELECOM

Nigeria: MTN a jusqu’au 31 mai pour verser la dernière tranche de son amende écopée en 2015

Afrique du Sud : Cortex Group lance une société de capital-risque dédiée au soutien financier des start-up orientées vers l’IA

Côte d’Ivoire : Orange confie à Engie l’exploitation et la maintenance de son centre de données pour 5 ans

La Fondation Jack Ma est en quête des dix meilleurs entrepreneurs numériques d’Afrique pour 2019

 
COMM

Les métriques, la technologie et les réseaux sociaux ont changé la façon de travailler des journalistes dans le monde  

Zambie : les chaînes de télévision et de radio doivent désormais envoyer les enregistrements des programmes déjà diffusés toutes les deux semaines

Côte d’Ivoire : la chaîne d’informations 7info sera lancée sur la plateforme TNT du pays au dernier trimestre 2019

Guinée : le régulateur des médias organise des journées portes ouvertes pour expliquer son rôle au grand public

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Mines