Ecofin Telecom

Le déploiement de la fibre optique en Afrique centrale se heurte aux faibles volontés politiques nationales

(Agence Ecofin) - D’après Guichard Tsangou, le représentant du secrétaire général de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (Ceeac), le déploiement de la fibre optique en Afrique centrale rencontre de nombreuses difficultés.

Aujourd’hui encore, les cadres réglementaires nationaux demeurent non propices à une interconnexion, le coût des services est toujours élevé et le problème de sécurité se pose avec acuité. Ces défis à relever traduisent la faible coopération entre États et constituent les principaux freins à la réduction de la fracture numérique initiée depuis 2010 à travers le projet Central Africa Backbone.

Réunis à Brazzaville au Congo le week-end dernier, les problèmes autour des projets d'infrastructures de transport large bande en Afrique centrale ont été passés en revue par les experts de la Ceeac lors d’un d'un atelier sous-régional. Réalisés avec l'appui technique et financier de l'Agence de planification et de coordination du Nouveau Partenariat pour le développement de l'Afrique (Nepad), l’atelier présidé par Jérôme Ayessa Iholakoumou, le directeur de cabinet du ministre congolais des Postes et Communications, avait pour objectif une harmonisation des différentes règlementations nationales en matière de large bande afin que les chantiers d’interconnexion des pays de la sous-région soit effectif d’ici 2020.

Lire aussi 

10/04/2014- Les travaux du projet d’interconnexion du Gabon et du Congo à la fibre optique démarrent en juin prochain

06/02/2014- Le Congo veut une matérialisation effective du projet Central African Backbone en 2014


Ecofin Télécom     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom