Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

26% des entreprises tunisiennes projettent de s’implanter en Afrique subsaharienne, selon Ernst & Young  

  • Date de création: 30 juin 2016 16:51

(Agence Ecofin) - Les entreprises tunisiennes citent  l'Afrique subsaharienne comme région prioritaire pour les investissements futurs à l’étranger, selon l’édition 2016 du «Baromètre des entreprises en Tunisie» publié le 28 juin par le cabinet d’audit et de conseil Ernst & Young.

20% d'entreprises tunisiennes sondées (88 entreprises employant 136.000 salariés) sont déjà présentes au Sud du Sahara, et 26% envisagent sérieusement de s'y implanter. 20% des entreprises envisagent aussi d’investir pour la première fois ou de renforcer leurs investissements les autres pays du Maghreb, où 36% des sociétés interrogées sont déjà présentes.

En revanche, 45% des entreprises figurant dans l’échantillon retenu par Ernst & Young estiment devoir mettre la clef sous la porte en moins de deux ans si la conjoncture économique, sociale et politique ne s’améliore pas. A la question «Si la conjoncture devait rester ce qu’elle est, voire se dégrader, au bout de combien de temps votre activité serait-elle selon vous menacée?», 25% seulement des  entreprises estiment ne pas être menacées, et 20% se voient disparaître dans un délai supérieur à deux ans.

Sur un autre plan, 51% des entreprises sondées ont amélioré leur chiffre d'affaires en 2015 par rapport à 2014.  Mais 24% des entreprises ont constaté une baisse de leur chiffre d’affaires.

Les entreprises ayant enregistré un chiffre d’affaires en hausse attribuent majoritairement leurs bonnes performances à des  facteurs internes. Ainsi pour 48% des entreprises interrogées, cela est dû à une amélioration de leurs services et de leurs produits et de leurs forces de ventes.

Les entreprises ayant connu une baisse de leurs chiffres d'affaires imputent leurs mauvaises performances à la conjoncture économique maussade à hauteur de 75%.  Les autres facteurs cités sont la forte concurrence, la demande des clients ou encore la concurrence déloyale.

Les principaux facteurs qui influencent les activités des entreprises sont la conjoncture économique et sociale (67%), l'évolution de la situation sécuritaire (65%), la stabilisation de la situation politique (52%) et enfin la situation de la Libye (45%).

Lire aussi

06/02/2016 - La Tunisie met le cap sur la Côte d’Ivoire

08/06/2015 - Les entreprises tunisiennes du secteur de la santé en mission de prospection au Cameroun

16/11/2015 - Les pays africains où il fait bon entreprendre, selon le «Global Entrepreneurship Index 2016»  

20/02/2014 - Une trentaine d’entreprises tunisiennes prospecteront au Cameroun à partir du 25 février 2014


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Finance climat : l’UE octroie 80 millions € pour le renforcement de la résilience aux catastrophes climatiques

Côte d'Ivoire: 360 millions $ pour construire et équiper six nouveaux centres hospitaliers

Kenya: 445 millions $ de dépenses budgétaires en moins pour l'année 2019/2020

La coopération allemande apporte son soutien financier au processus de décentralisation du Togo

 
AGRO

Niger : à Tillabéri, plus de 3000 hectares de culture de riz sauvés de justesse des inondations

Cameroun : le prix moyen bord champ du kilogramme de cacao atteint 1060 FCFA, malgré la saison des pluies

L’UE ne renouvellera pas son soutien à la filière banane africaine après 2019

Ghana : signature d’un accord pour l’édification d’une usine de transformation de cacao à Sefwi-Wiawso

 
ELECTRICITE

Zambie : la KfW alloue 46 millions $ pour la réhabilitation et l’extension à 15 MW du barrage de Chishimba

Energies renouvelables : l’AIE s’attend à une croissance de 12 % cette année

Google fait passer son portefeuille à 5 500 MW et devient le 1er acheteur privé d’énergie renouvelable

Sénégal : la Senelec et les mairies songent au solaire pour régler le problème des endettements croisés

 
HYDROCARBURES

Au premier semestre, le Nigéria a perdu 1,35 milliard de dollars à cause du siphonnage de pétrole à partir des oléoducs

TGS démarre un programme de levées sismiques 3D en offshore ultra-profond dans les eaux sénégalaises

Egypte : nouvelle découverte de pétrole pour SDX Energy dans le permis West Gharib

Maroc : les ressources récupérables de gaz sur le permis offshore Lixus, revues à la hausse

 
MINES

Giyani Metals quitte l’Afrique du Sud pour se concentrer sur ses projets botswanais

Zimbabwe : Prospect Resources fait son entrée sur la bourse de Francfort

Zambie : vers un rachat de First Quantum Minerals ?

Ouganda : le gouvernement cherche des investisseurs pour rouvrir les mines de Kilembe

 
TELECOM

Tunis abritera ce lundi 23 septembre 2019, la 3ème journée Huawei de l’innovation technologique en Afrique du Nord

Vodacom Bourse EXETAT 2019 : plus de 241 candidats ont pris part au concours

Egypt Post a ouvert un centre logistique numérisé pour soutenir l’e-commerce en Afrique

Orange CI récompense les lauréats du Prix de l’Entrepreneur Social 2019

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : la Foire de l’enseignement supérieur américain se tiendra le 21 septembre 2019

La société de formation d’ingénieurs codeurs, Andela, met fin à ses programmes au Nigeria, au Kenya et en Ouganda

Le Cradat, institution africaine de formation en administration du travail, en session ordinaire à Yaoundé, en quête d’un nouveau souffle

Guinée : l’enseignement de l’anglais est désormais officiel dans les écoles

 
COMM

Burkina Faso : les télévisions privées devront payer 75 millions FCFA par an pour la TNT

Le Rwandais Arthur Asiimwe plaide pour l’accélération de la migration numérique de la radiodiffusion en Afrique

Suspendu par Gabon Télécom, le site d’information Gabon Review invite ses lecteurs à utiliser un VPN

Fort Boyard Afrique, la première émission d’aventure africaine sur Canal + en Afrique

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique