Ecofin Finance
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Une nouvelle opportunité africaine annoncée par le groupe Total tarde à être positivement appréciée par ses investisseurs

Une nouvelle opportunité africaine annoncée par le groupe Total tarde à être positivement appréciée par ses investisseurs
  • Date de création: 06 mai 2019 18:00

(Agence Ecofin) - Le groupe énergétique Total a indiqué dans un communiqué publié le 5 mai 2019, qu'il espérait dégager jusqu'à 1 milliard $ de trésorerie libre par an et à partir de 2025, sur de nouveaux projets en Afrique. L’information est censée rassurer les investisseurs sur son nouveau projet d'investissement de 8,8 milliards $ pour acquérir des actifs supplémentaires dans la région.

Un engagement dans ce sens a été pris avec le groupe Occidental Petroleum. Mais il est conditionné par la réalisation d'une autre transaction. Il faudrait en effet que ce géant américain du pétrole et du gaz parvienne à prendre le contrôle d'Anadarko, un autre groupe américain, propriétaire actuel des actifs ciblés par Total.

Le cas échéant, le groupe basé en France s'offrirait ainsi des actifs supplémentaires en Algérie, en même temps qu'il bénéficiera de grosses opportunités au Mozambique, au Ghana et en Afrique du sud.

L'opération n'est pas encore engagée, mais Total a promis à ses actionnaires que cela ne plomberait pas le programme d’augmentation de 10% de dividendes chaque année sur la période 2018-2020, et de racheter des actions pour 5 milliards d'euros.

Ce joli tableau et ses perspectives ne semblent pas avoir marqué les investisseurs. Même si l'offre d'Occidental semble désormais appréciée chez Anadarko, l'annonce de Total est en effet survenue, alors que de nouveaux tweets de Donald Trump sur les relations économiques avec la Chine ont plongé le prix du baril de pétrole au niveau des 60$.

Le groupe français dont le premier actionnaire est le groupe danois A.P. Møller-Mærsk, a pourtant expliqué que ses prévisions de trésoreries libres supplémentaires en Afrique restaient solides, même avec un baril de pétrole à 50 $. Mais il en faudra plus pour convaincre le marché.

Le premier trimestre 2019 du groupe n'a pas été bon, avec un bénéfice net de la période de 2,8 milliards $, en baisse de 4%. La principale cause évoquée pour cette situation est la volatilité des cours du pétrole et les charges sur sa dette. La valeur de ses actions était en baisse de 2,31% sur la bourse de Paris, le 6 mai. C’est son troisième recul consécutif depuis les séances du 2 mai.

Idriss Linge


Ecofin Finance     


 
GESTION PUBLIQUE

Egypte: le FMI donne son accord de principe pour le versement d’une tranche de prêt de 2 milliards $

Le Kenya espère conclure un accord avec le FMI sur un nouveau prêt d’ici deux mois

Zambie: 100 millions $ de la Banque mondiale pour améliorer la gestion des ressources naturelles

La Banque mondiale débloque près de 100 millions $ en faveur du Kenya  

 
AGRO

Sénégal : les producteurs de la région de Kaffrine mieux outillés grâce à l’information climatique

Afrique du Sud : le bénéfice d’exploitation d’Astral Foods dégringole sur le premier semestre 2019

Kenya : les importations de vêtements d'occasion ont atteint 170 millions $ en 2018

Côte d'Ivoire: le volume de noix de cajou transformé prévu pour atteindre 130 000 tonnes en 2019

 
ELECTRICITE

La Namibie désire satisfaire elle-même 80% de sa demande électrique d’ici 2022

La Banque mondiale exclut pour 15 mois, la compagnie Sieyuan Electric pour fraudes

Le marché africain du solaire photovoltaïque pourrait peser 30 GW d’ici 2030 selon une étude allemande

L’initiative Power Africa a aidé à la mobilisation financière de 121 projets de 10 000 MW de capacité totale

 
HYDROCARBURES

Nigeria : la police de l’Etat de Rivers révèle que cinq travailleurs du secteur pétrolier ont été enlevés

Libye : la Sirte Oil Company achève avec succès un programme de tests de puits sur le champ Istiklal

L’Italie s’engage à importer du gaz naturel algérien jusqu'en 2027

Tanzanie : le retard du projet de GNL pourrait amenuiser les chances du pays d’attirer des IDE (Deloitte)

 
MINES

Afrique du Sud : l’AMCU n’obtient pas l’annulation de la transaction entre Sibanye et Lonmin  

Madagascar : Denham Capital veut investir dans le projet de zircon Beravina

Guinée : le milliardaire Robert Friedland envisagerait d’investir dans le secteur du fer

Namibie : Debmarine investira 468 millions $ pour construire un septième navire de récupération de diamants  

 
TELECOM

Les Seychelles envisagent une stratégie pour développer la technologie financière

Ouganda: MTN remporte le marché de fourniture de l’accès à Internet aux députés, évalué à 16,5 millions de shillings par mois

Côte d’Ivoire : les MTNers se sont enjaillés à la Djossy Party

Kaspersky Lab ouvrira un bureau au Rwanda, avec l’ambition d’étendre sa présence en Afrique de l’Est

 
COMM

L’Etat camerounais est désormais propriétaire d’Afrimedia SAS, le diffuseur d’Africa 24

Côte d’Ivoire : au Discop, les acteurs de l’audiovisuel veulent penser l’avenir du secteur

Nigeria : le ministre de l’information aurait validé, dans le cadre du passage à la TNT, un paiement à l’origine d’un scandale de corruption

Côte d’Ivoire-TNT : le gouvernement plafonne les prix du décodeur et de l’antenne UHF

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Finance/Gestion Publique