Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Tic

Cameroun : bataille des actionnaires pour le contrôle de Nexttel, filiale la plus performante du Vietnamien Viettel en Afrique

  • Date de création: 05 octobre 2018 12:43

(Agence Ecofin) - C’est de nouveau l’escalade entre les actionnaires de l’opérateur de mobile Viettel Cameroun qui opère sous la marque Nexttel. Selon des sources internes à l’entreprise, la société est quasiment divisée en deux camps, constitués d’une part par les partisans de Baba Danpullo, le milliardaire camerounais qui contrôle 30% du capital de Nexttel, à travers la société Bestinver Cameroon SA, et d’autre part par les partisans de Viettel Global Investment S.A, groupe télécoms placé sous la coupe du ministère vietnamien de la Défense, qui détient 70% des actifs du 3ème opérateur de mobile au Cameroun.

Le climat délétère qui règne au sein de cette entreprise des télécoms est tel que, apprend-on de bonnes sources, le dernier directeur commercial et marketing, recruté après près d’un an de vacance du poste, n’a pu tenir que trois mois avant de finalement claquer la porte.

A l’origine de cette bataille entre les deux actionnaires de Nexttel, des accusations de gestion unilatérale de l’entreprise, matérialisée par le refus des responsables de Viettel Global Investment SA d’instaurer le principe de la double signature, soutient-on chez Bestinver Cameroon SA qui accuse également la partie vietnamienne d’importer massivement la main-d’œuvre, au détriment des Camerounais qui seraient ainsi marginalisés par l’actionnaire majoritaire.

En réponse à ces accusations, le groupe vietnamien a publié un communiqué le 1er octobre 2018, pour démentir ces « informations mensongères». « Viettel Global Investment SA et sa filiale camerounaise, Viettel Cameroun SA, s'engagent pour les intérêts des Camerounais, en apportant au pays des technologies de pointe et une expertise certaine en matière de gestion des télécommunications, en créant des emplois, tout en respectant les lois et règlements camerounais », déclare dans le communiqué Do Manh Hung, DG et représentant légal de Viettel Global Investment SA.

Et le groupe vietnamien de préciser que « parmi les 1 000 employés travaillant chez Viettel Cameroun SA, les Camerounais représentent 94% de l’effectif et l'équipe dirigeante est composée à 85% de Camerounais. Les employés vietnamiens travaillent côte à côte avec leurs collègues locaux et essaient de former et de transférer des technologies aux collaborateurs locaux ».

Selon Viettel Global Investment SA, les bisbilles avec le partenaire camerounais, que certaines sources internes à l’entreprise soupçonnent de manœuvrer pour prendre le contrôle total de Nexttel en évinçant les partenaires vietnamiens, tirent leur source dans les perspectives prometteuses de la société. « La vérité est que Viettel Cameroun SA, qui a hérité de l'investissement solide, standardisé et durable de Viettel Global Investment SA, a connu une croissance spectaculaire depuis le début de ses activités, il y a quatre ans », souligne le groupe vietnamien.

En effet, au premier semestre 2016, le Cameroun est devenu le premier marché du groupe Viettel en Afrique, avec des revenus globaux de 21 milliards de francs CFA (35,9 millions de dollars US), contre 25 millions de dollars US pour Halotel (filiale tanzanienne de Viettel), 33 millions de dollars pour Movitel au Mozambique et 18,26 millions de dollars US pour Lumitel (Burundi). De plus, à fin juin 2018, Nexttel revendique près de 5 millions d’abonnés, contre 6,6 millions pour MTN Cameroun et 6,5 millions pour Orange Cameroun, deux concurrents arrivés sur le marché camerounais du mobile, 15 ans plus tôt.

Ces performances de Nexttel, qui sont susceptibles d’aiguiser davantage les appétits des actionnaires, ont été rendues possibles grâce à une stratégie qui a consisté à pénétrer le marché par la couverture des zones rurales un peu délaissées auparavant. Il en est de même des  investissements qui ont permis à cette entreprise de construire « la plus grande infrastructure de télécommunications à travers le pays, avec 2500 stations 2G/3G et 8000 kilomètres de câbles à fibre optique », apprend-on du communiqué susmentionné qui précise par ailleurs que « jusqu’au 31 décembre 2017, Viettel Global Investment SA a investi avec succès 201 milliards de francs CFA dans sa filiale camerounaise, sous forme de capital d'investissement (capital-actions, prêts aux actionnaires) et d'autres types de supports commerciaux ».

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

06-10-2016 - Au premier semestre 2016, le Cameroun est devenu le premier marché africain de l’opérateur télécoms vietnamien Viettel

22-08-2018 - Au Cameroun, l’opérateur de mobile Nexttel s’associe à l’Israélien Gilat Telecom, pour déployer la 4G


Ecofin Télécom     




 
GESTION PUBLIQUE

Maroc: 237 millions $ du Fonds arabe pour le développement économique et social pour des projets d’infrastructures

Kenya: une commission parlementaire propose la nationalisation de la compagnie aérienne nationale

  Etats-Unis : le gouvernement va entamer son programme d’expulsion massive de migrants illégaux dès la semaine prochaine (Donald Trump)

Maroc : la Banque centrale prévoit un ralentissement de la croissance économique en 2019, à 2,8 %

 
FINANCE

Maroc: l’usine du groupe pharmaceutique américain Mylan entre en production

AB Bank Zambia va renforcer son soutien aux PME grâce à un investissement de 1,8 million d’euros du fonds FISEA

Egypte : le spécialiste des paris sportifs Eksab lève des fonds auprès du capital-risqueur américain 500 Startups

Nigéria : l'agence de notation Moody's prévoit une amélioration de la qualité des actifs du secteur bancaire d'ici 2020

 
AGRO

Kenya : l’industrie floricole veut accroître le volume des livraisons vers les USA

L’Afrique du Sud veut augmenter ses exportations de fruits vers la Russie

Burkina Faso : la production de mangue s'est chiffrée à 200 000 tonnes en 2018

La fixation du prix plancher du cacao de 2 600 $ la tonne est aussi salutaire que risquée

 
ELECTRICITE

Energies renouvelables : 288,9 milliards $ investis en 2018, soit le triple du capital consacré au charbon et au gaz

Ghana : la distribution électrique sera ouverte au secteur privé dès 2023  

Rwanda : l’allemand NOTS injecte 70 millions $ dans une usine d’installations solaires domestiques

Le solaire et l’éolien fourniront 50% de notre électricité, d’ici à 2050, selon BloombergNEF

 
HYDROCARBURES

Les sociétés publiques chinoises du pétrole auront le 4e plus gros CAPEX dans le secteur pétrolier africain entre 2019 et 2023

Engie lance un emprunt obligataire de 1,7 milliard de dollars

Mozambique : la décision finale d’investissement sur le plus grand projet de GNL du pays a été prise

Congo : un rapport de Havoc confirme l’excellente qualité du réservoir du puits TLP-103C sur Tilapia

 
MINES

Afrique du Sud: Transnet assurera le transport des produits de United Manganese of Kalahari, grâce à un contrat de 585 millions $

Rwanda : la première raffinerie d’or du pays ouvre ses portes avec une capacité de 6 tonnes par mois

L'Afrique du Sud veut accroître sa part de marché dans le secteur minier de la RDC

Ghana : pour l’ancien président Kufuor, le secteur minier local a le potentiel pour produire des milliardaires locaux

 
FORMATION

L’École de Design de Nantes Atlantique va ouvrir au Bénin un campus spécialisé en design numérique, ouvert à toute l’Afrique

La coopération franco-allemande lance un appel à candidatures pour la formation de Jeunes Entrepreneurs ouest africains

France Université Numérique propose une formation certifiante en ligne sur l’urbanisme durable

L’École Supérieure de la Francophonie pour l'Administration et le Management vient de lancer son concours d'admission pour la promotion 2019-2020

 
COMM

Les Marocains de RAPP désignés agence de communication africaine de l’année à l’African Cristal media & advertising summit

Prix africains du Fact-Cheking : Africa Check attend les candidatures jusqu’au 30 juin

La part du digital dans les revenus de l’industrie des médias et du divertissement ne cesse d’augmenter (PwC)

Afrique : selon l’étude « Brand Africa 100 », Nike est la marque la plus appréciée sur le continent en 2018

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Télécom