Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Adjaratou Sanogo promeut l’agriculture hors-sol au Burkina Faso

Adjaratou Sanogo promeut l’agriculture hors-sol au Burkina Faso
  • Date de création: 21 septembre 2021 17:07

(Agence Ecofin) - Face à l’insécurité alimentaire et au manque d’espaces cultivables en milieu urbais, de nombreux entrepreneurs se tournent vers l’agriculture hors-sol. Au Burkina Faso, Adjaratou Sawadogo a fondé un centre où elle forme aux procédés de l’hydroponie.

Agro Bizness Badouha, ferme hydroponique au Burkina Faso, est spécialisée dans la culture de fruits et de légumes. La structure se présente également comme un centre de formation aux techniques agricoles modernes. Son offre englobe l’installation et la maintenance de serres et systèmes agricoles hors-sol.

L’hydroponie ne nécessite pas de sol pour faire pousser des plantes, et est moins gourmande en eau et en intrants que l’agriculture conventionnelle. Les substrats utilisés à la place sont notamment les fibres de coco, les billes d’argile, les coques d’arachide et le gravier.

Adjaratou Sanogo est devenu technicienne en hydroponie après avoir remarqué qu’il y avait des ruptures de produits alimentaires pendant certaines périodes de l’année dans les marchés. Celle qui est aujourd’hui présidente de l’Association de l’agriculture hors-sol au Burkina, nourrit une passion pour les plantes depuis l’enfance.

« Depuis toute petite, j’aimais voir les plantes pousser. Quand je plantais quelque chose, j’étais pressée de voir la plante grandir. C’est ma passion, mais je ne me suis pas directement engagée dans le domaine, j’ai pris une autre route dans la restauration. Mais cette route m’a ramenée vers ma passion », a-t-elle confié sur Le Faso.

Le Burkina Faso, pays au climat généralement chaud et sec, se tourne de plus en plus vers les techniques agricoles modernes en réponse aux aléas climatiques, à la baisse de la fertilité des sols, et au manque d'organisation des filières agricoles entre autres. La culture hors sol est adaptée au climat et aux petits espaces. C’est un excellent moyen pour disposer en toute saison de denrées fraîches à moindre coût, pour la consommation familiale ou pour la vente. Elle contribue à l’atteinte de la sécurité alimentaire et nutritionnelle aussi bien en milieu urbain que rural.

Pour la promotrice, l’agriculture hors-sol est plus rentable que celle classique pratiquée par les exploitants locaux.

« Ça vous donne quatre fois plus que l’agriculture conventionnelle. C’est ce type de culture qu’il faut au Burkina Faso, parce que ça se pratique partout. Même chez vous à la maison, il suffit d’aménager un petit espace. C’est un domaine prometteur et c’est vraiment rentable », a-t-elle ajouté.

Le développement de l’agriculture hors-sol rencontre souvent de nombreux obstacles. L’accès au matériel et aux produits nécessaires peut être difficile et coûteux pour de nombreux petits exploitants vivant sous le seuil de pauvreté. Par ailleurs, les produits issus de cette forme d’agriculture seraient sans saveur selon des experts. Mais l’avantage d’une production continue dans un pays où l’autosuffisance alimentaire est loin d’être atteinte est un avantage énorme.

L’expertise de Adjaratou Sanogo est sollicitée partout au Burkina Faso et suscite l’admiration des jeunes. Devenue l’une des spécialistes du pays, l’entrepreneure espère développer son projet dans toute l’Afrique.

Aïsha Moyouzame


Aïsha MOYOUZAME

Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Rencontre entre Sénégal et Guinée-Bissau pour une gestion frontalière plus efficace

La BAD lance des consultations sur sa nouvelle stratégie pour des infrastructures sanitaires de qualité en Afrique

Le programme ‘’Facilité G5 Sahel’’ vise à aider les populations de la zone des trois frontières

L’Algérie tente de fédérer les pays africains dans une dynamique anti-terroriste commune

 
FINANCE

Cameroun : Afriland First Bank intègre à son tour la plateforme de paiements mobiles de Campost

Afrique subsaharienne : Citigroup affiche une stratégie payante sur le marché de la dette, mais...

La fintech nigériane Brass lève 1,7 million $ pour son expansion au Kenya et en Afrique du Sud, d’ici 2022

Togo : la BOAD apporte 20 milliards FCFA au développement de la Plateforme Industrielle d’Adetikopé

 
AGRO

Algérie : l’exécutif prévoit la création de 500 microentreprises dans le secteur halieutique d’ici 2024

Bénin : la filière agrumes veut transformer 50 000 tonnes de fruits d’ici la fin 2023

Egypte : Port-Saïd disposera d’un nouveau silo de stockage de 100 000 tonnes de céréales

Fairtrade augmentera les prix minimums pour la banane à partir de janvier 2022

 
ELECTRICITE

Nigeria : la France alloue 60 millions € aux énergies renouvelables

Sénégal : l’ITFC accorde 116 millions $ à la Senelec pour le développement du secteur de l’énergie

Afrique du Sud : Eskom cherche des partenaires privés qui utiliseront ses terres pour la production d’énergie renouvelable

Le Zimbabwe envisage la gazéification par plasma des déchets municipaux comme source d’énergie alternative

 
HYDROCARBURES

BW Energy lance la production dans deux nouveaux puits au Gabon, en l’espace de 3 jours

Congo-Brazzaville : le gouvernement table sur une augmentation de 16% des recettes pétrolières en 2022

Gambie : PetroNor bénéficie d’une prolongation d’une année sur la licence d’exploration A4

Gabon : « 100% de l’électricité qui alimente la ville de Port-Gentil est produite à base du gaz de torche » (Yann Yangari)

 
MINES

Or, diamant, pollution : 5 informations qu'il ne fallait pas rater dans le secteur minier africain cette semaine

Rio Tinto va consacrer 7,5 milliards $ jusqu’en 2030, à la réduction de son empreinte carbone

Le Brazil Africa Forum 2021, centré sur les ressources naturelles et les actions urgentes pour parvenir à un développement durable.

Agyapa Royalties : le Ghana indique une voie pour mieux valoriser les ressources minières africaines

 
TELECOM

Portabilité : les Togolais pourront bientôt passer de Moov à Togocel, sans changer de numéro

Les Togolais pourront bientôt migrer d'un opérateur télécoms à un autre sans changer de numéro

Comment la politique des fréquences radio peut contribuer à lutter contre le changement climatique

Angola : Africell a investi dans un centre de données qui soutiendra l’ensemble de ses activités télécoms

 
TRANSPORT

Nigeria : le taux d’incidents de piraterie maritime affiche une baisse record de 77% sur les 9 derniers mois

Les compagnies aériennes africaines vont acquérir 1 030 nouveaux avions d’ici à 2040 (Boeing)

Tanzanie : le tchèque ŠKODA fournira les équipements électriques des locomotives commandées à Hyundai Rotem

Bolloré Transport & Logistics nomme Patrick Bitature, président de son CA en Ouganda

 
ECHO

King Café, première marque de capsules de café fabriquée au Togo

Les 5 meilleures écoles de commerce africaines pour 2022 - (Quacquarelli Symonds)

Emmanuel Kablan s’illustre dans l’élevage d’aulacodes en Côte d’Ivoire

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Le palmarès Fespaco 2021 : Khadar Ahmed remporte l’Etalon d’or

Gabon: l’aide à la presse s’élève à 127,5 millions de FCFA en 2021 (+27%)

Ouganda : le gouvernement ordonne aux stations TV de diffuser les émissions de potins seulement entre 22h et 5h

Egypte : JustWatch lance son guide international de streaming dans le pays

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Commissaire COCO L’étudiant et entrepreneur champion du business de coco à Abidjan