Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

O’Haïra, quand les couverts en feuilles d’un restaurant rassemblent les Camerounais

O’Haïra, quand les couverts en feuilles d’un restaurant rassemblent les Camerounais
  • Date de création: 17 septembre 2021 18:35

(Agence Ecofin) - Lors de ses débuts dans une cantine scolaire, Zoul Hairatou Ahmad était loin de s’imaginer à la tête de l’un des restaurants les plus réputés de Yaoundé, au Cameroun. En 2 ans, O’Haïra est devenu le lieu d’une clientèle variée parmi les influenceurs, les personnes ordinaires, les politiciens...

Situé à Yaoundé, capitale du Cameroun, O’Haïra Walet est un restaurant et service traiteur qui brise les codes de la restauration en apportant un concept original, le service de plats traditionnels et modernes sur des feuilles de bananier et de jonc.

Au total, une cinquantaine de plats camerounais et africains sont servis sur ces feuilles disposées dans des paniers, calebasses, plats et bols en bois. Parmi ses mets, le kelekelen (sauce gluante), le zom (légumes sautés), le ndomba silure (poisson d’eau douce cuit dans des feuilles), le ndolé et des plats d’autres pays africains comme le riz sénégalais ou l’attiéké.

Zoul Hairatou Ahmad, 42 ans, est la fondatrice de O’Haïra Walet. Sur Le Monde, elle confie que sa passion pour la restauration est née de ses nombreux moments passés aux côtés de sa mère à la cuisine. Ses débuts dans le milieu gastronomique commencent dans une cantine scolaire au lycée Leclerc de Yaoundé. En 2014, elle réussit à ouvrir un restaurant sénégalais avec ses économies. Ce n’est qu’en 2018 qu’elle réalise son rêve d’un concept où elle servirait ses clients sur des feuilles. Avec un prêt de 600 000 francs CFA (915 euros), elle réussit à concrétiser son idée.

La cuisine camerounaise est très variée, en raison de la diversité des groupes ethniques du pays, l’histoire et le  climat contrasté qui donne accès à des produits végétaux et animaux différents selon ses régions. Il existe de nombreux plats régionaux qui se sont développés au point d'être reconnus aux niveaux national et international comme le poulet DG ou le ndolé. Beaucoup de plats régionaux, à l'origine, se sont également multipliés, à travers le pays, avec quelques variations d'une région à une autre.

En plus de valoriser la richesse culinaire camerounaise et africaine, O’Haïra contribue également à l’amélioration des conditions de vie des agriculteurs locaux. Le restaurant se ravitaille directement chez les agriculteurs, ce qui permet aussi de réduire ses investissements. Sa stratégie commerciale, axée sur l’accessibilité de son produit, attire des clients qui parcourent parfois de longues distances pour venir y manger, fêter un anniversaire ou un mariage.

Les débuts de Zoul Hairatou Ahmad ont été difficiles. Ses premiers plats sénégalais ne séduisaient pas. Pour surmonter les obstacles, elle a pensé à revisiter les recettes et à enrichir le menu de plats camerounais et africains. Avec l’aide de son conjoint Oumarou Aladji, un ex-footballeur diplômé en gastronomie française et vivant en France, le business a véritablement décollé. Malgré le succès rapide, ils décident de ne pas augmenter les prix des plats, attirant de plus en plus une clientèle issue de différentes couches sociales.

Ouvert en 2018, cet espace est devenu l’un des plus courus du Cameroun. Stars de la musique et du football, députés, influenceurs, expatriés et anonymes s’y rendent. L’originalité de O’Haïra lui a permis de participer à des événements de grande envergure dans le pays et le restaurant constitue désormais un objet de curiosité pour les touristes. A présent, le couple ambitionne d’ouvrir un centre de formation afin de transmettre son savoir-faire.

Aïsha Moyouzame


Aïsha MOYOUZAME

Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Le Luxembourg et le Rwanda signent un accord pour booster les activités du Centre financier international de Kigali

Côte d'Ivoire : le gouvernement propose 17,6 milliards de dollars pour le budget 2022

Le Cameroun rembourse plus de 177 millions $ sur ses emprunts obligataires 2016-2021 et 2018-2023

Couverture santé universelle : le Cameroun veut lancer une phase test dès le 1er semestre 2022

 
FINANCE

Journée Ecobank 2021 : Ecobank Côte d’Ivoire s’engage en faveur des personnes atteintes de maladie mentale

Ecobank CI : « seulement 25 à 30% de nos transactions continuent de se faire dans les agences », Paul Harry Aithnard

Asante, la fintech axée sur les PME africaines lève 7,5 millions $ pour s’étendre au Rwanda et au Nigeria

United Bank for Africa a traîné Credit Suisse en justice, au sujet du scandale du Mozambique

 
AGRO

Le négociant russe Demetra livre une cargaison de 60 000 tonnes de blé à l’Algérie

Ouganda : le commerce illicite d’alcool a explosé entre 2017 et 2020

Liberia : l’exécutif signe un accord de 40 millions $ avec la Banque mondiale au profit de la pêche

Côte d’Ivoire : la production d’anacarde est estimée à 1 million de tonnes en 2021

 
ELECTRICITE

L’IRENA et l’OIT s’allient pour une transition énergétique juste et inclusive

Eswatini : Frazium Energy construira la plus grande unité de stockage pour une centrale solaire en Afrique (100 MW)

Ghana : 2 milliards $ ont été investis dans les énergies renouvelables en 10 ans

La start-up Energy Clever remporte l'étape camerounaise du concours EDF Pulse Africa Tour

 
HYDROCARBURES

Transition énergétique : le Gabon mise sur la prise en main du secteur pétrolier par les entreprises locales

Gabon : récemment découvert, le puits de pétrole DTM-7H entre en production

Libye : le ministre du Pétrole fait à nouveau suspendre le patron de la NOC

Le Nigeria dissout trois agences de régulation du secteur pétrolier

 
MINES

Côte d’Ivoire : la montée en puissance de Yaouré soutient à nouveau la hausse de la production d’or chez Perseus Mining

Mali : Roscan Gold lance un programme de forage de 16 000 m au projet aurifère Kandiolé

Angola : Catoca nie tout déversement « toxique » de résidus miniers dans les rivières congolaises

De Beers enregistre des revenus en baisse pour le cycle 8 de ventes de diamants bruts

 
TELECOM

Congo : la Banque mondiale débloque 100 millions $ pour soutenir l'économie numérique

Telecom Egypte et Nokia renouvellent leur partenariat dans l’Internet des Objets

Via sa fibre optique d’Afrique de l’Est et de l’Ouest, Liquid Intelligent Technologies a relié les USA à l’Asie

Le Mozambique veut apprendre de l’Angola pour développer sa stratégie spatiale

 
TRANSPORT

Soudan : les effets d'entraînement de la paralysie des activités portuaires deviennent une pilule amère

Guinée : reprise des services ferroviaires du train express de Conakry

Côte d'Ivoire : le trafic aérien connaît une forte baisse en 2020

Le Bénin et le Nigeria vont renforcer les instruments juridiques de leur coopération

 
ECHO

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

Production cotonnière au Bénin : l’évolution sur la décennie 2010-2020

Avec du papier, l’Ivoirienne Mylène Amon réalise des tableaux d’art

Trike, le projet de pendulaire du Nigérien Nouhou Green

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Afrique : SportyBet devient le premier partenaire officiel du Real Madrid sur le continent

Du nouveau dans les statistiques Instagram

Ghana : le régulateur invite le gouvernement à remplacer la redevance TV par une taxe sur les médias

Sportfive obtient les droits médias et de sponsoring des Jeux africains de 2023 et 2027

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Commissaire COCO L’étudiant et entrepreneur champion du business de coco à Abidjan