Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Debora Claire Kingsley, se loger sans tracas au Cameroun

Debora Claire Kingsley, se loger sans tracas au Cameroun
  • Date de création: 13 octobre 2021 13:08

(Agence Ecofin) - Ancienne banquière, Debora Claire Kingsley, du haut de ses 29 ans, trace son sillon dans l’immobilier au Cameroun.

Au son de sa voix calme, hésitante et faussement timide, le réflexe des préjugés fait tout de suite penser à une jeune fille peu sûre d’elle, au look de hipster. Pourtant, l’imposante berline aux vitres fumées qu’elle conduit et le pas lent d’où se dégage une certaine assurance suggèrent que la trentenaire n’est pas du genre à s'en laisser conter.

« Je serais venu vers toi si j’avais su que tu mettrais autant de temps, mes journées sont très longues », nous fait-elle poliment savoir en nous rejoignant dans le bistrot où nous avions rendez-vous. Debora Claire Kingsley a en effet un agenda chargé. Ancienne banquière, elle a tout lâché pour monter sa start-up : Nimmo-auto, un écosystème phygital, composé d’une application et d’un site internet, d’une part, et, d’autre part, de représentations physiques à travers le pays (pour l’instant à Yaoundé et Douala).

Via ces deux supports, la start-up offre des prestations dans l’immobilier (location, vente des maisons ou des terrains) et l’automobile (vente et achat) au Cameroun. En quelques secondes, l’usager peut s’y inscrire gratuitement et spécifier son besoin. Il peut aussi indiquer la fourchette de prix qui lui est accessible, la ville où il réside afin d’accéder à des offres disponibles s’il est client, ou alors placer son bien s’il est un offreur. Une fois le besoin spécifié, le client est saisi par un agent de Nimmo-auto qui va effectuer la mise en relation avec le vendeur ou alors accompagner le client dans l’acquisition de son bien si ce dernier n’a pas assez de temps.

Il existe des agences plus structurées, cependant, elles exigent des commissions jugées onéreuses par une clientèle qui préfère se tourner vers les agents indépendants, malgré le risque de se faire duper, ces indépendants évoluant dans l’informel. Nimmo-auto se positionne donc comme une alternative. « A première vue, nous sommes une agence immobilière qui opère juste via le digital. Mais l’accompagnement et l’expérience client que nous apportons vous font voir en quoi nous nous distinguons », souligne Debora Claire Kingsley pour se distinguer de la concurrence. Sur chaque opération, la jeune entreprise a une commission qui est prélevée à la fois chez le client et chez le vendeur. « Mais elles sont très faibles par rapport à ce qu’exigent les opérateurs classiques », précise l’entrepreneuse.

Découverte de l’immobilier...

En 2014, alors qu’elle n’a que deux ans de fonction à la Banque internationale du Cameroun pour l'épargne et le crédit (Bicec), Debora Claire Kingsley fait la rencontre d’un agent immobilier spécialisé dans la vente des terrains. Elle est son gestionnaire de compte. Il lui propose de commercialiser des terrains pour son compte. « Quelques jours après m’avoir accostée, il a été surpris par la rapidité avec laquelle j’ai vendu les parcelles qu’il m’avait confiées. C’est ainsi que notre collaboration a commencé », se souvient-elle. Impressionné par l’habileté de cette dernière, il lui confie d’autres parcelles. La banquière y prend goût, motivée par les commissions qui lui sont reversées après chaque vente. 

Mais la décision d’y faire carrière ne tient pas juste au côté lucratif de l’activité. Alors qu’elle vend des terrains pour son nouveau partenaire, elle observe le marché de la location immobilière. Et elle est agacée par la peine que ses proches ont à trouver un logement. Ces derniers font face à des agents immobiliers véreux qui les arnaquent parfois ou ne donnent pas satisfaction.

Démission de la Bicec

Malgré les encouragements de son partenaire d’affaires, elle résiste à l’idée d’abandonner cette carrière de banquière dont elle rêve depuis son enfance. Une enfance qui débute à Edéa, la ville qui l’a vue naître le 26 mars 1992 dans une fratrie de trois enfants. Elle y grandit dans une famille modeste. Leur père, professeur de lycée, et leur mère, ménagère, placent Dieu et la discipline au centre de l’éducation de leurs enfants.

Un pari gagnant au regard du parcours scolaire de Debora Claire Kingsley, sanctionné par un master II en Banque et Finances et d’un autre master en Marketing international. Du haut de ce curriculum, Debora Claire Kingsley entame une carrière dans la banque en 2012. « Au départ j’étais très enthousiaste, je réalisais un rêve, mais au fil des années j’ai commencé à moins m’épanouir dans ce cadre truffé de procédures… Je ressentais en moi le besoin d’apporter un peu plus que ce que je faisais jusque-là », fait-elle savoir.  

Dans un coin de sa tête, son projet immobilier germe et après une étude de marché en 2017, tout est clair pour elle.  « Entre manque de professionnalisme des agents immobiliers et insatisfaction des clients, j’ai décelé des failles et je savais ce qu’il y’avait à faire pour faciliter la recherche d’un logement aux Camerounais », indique-t-elle.

Elle démissionne alors de la Bicec en novembre 2018, puis crée Nimmo-auto qui coopère aujourd’hui avec 273 propriétaires immobiliers et 103 vendeurs de véhicules sur toute l’étendue du territoire.

Difficultés...

Mais dans un pays où 92% des jeunes évoluent dans le secteur informel, selon le Plan d’action national pour l’emploi des jeunes (Panej) 2016-2020, les parents de la jeune dame ne comprennent pas son choix. « Je viens d'une famille où le chef est fonctionnaire, il a donc été difficile pour mes parents d'admettre qu'il soit possible de s'en sortir autrement que dans un cadre salarial... mais ils ont fini par partager ma vision », raconte-t-elle. Heureusement, son époux, qui partage sa vie depuis ses 20 ans, est un soutien de la première heure. Celui-ci partage l’ambition de son épouse de réduire les procédures et de sécuriser les opérations d’acquisition ou de vente immobilières et automobiles.

Les autres difficultés sont inhérentes au parcours de tous les entrepreneurs. « En 2019, nous avons mis en place la plateforme puis l'application numérique et l'équipe Nimmo-auto s'est formée. A certains moments, j'ai eu quelques doutes du fait que j'étais si certaine d'avoir tout calculé et tout évalué. Malheureusement, il y a des aléas à la réalisation de tout projet. J'ai dû persévérer même si je me suis demandé si ça en valait réellement le coup », révèle l’entrepreneuse.

Ambitions et perspectives  

Aujourd’hui, la jeune pousse emploie directement et indirectement une cinquantaine de jeunes camerounais. Le siège de son entreprise est situé à Yaoundé au quartier Bastos. Elle dispose d’une représentation à Douala au quartier Bali et des représentants dans plusieurs villes du pays.

Au moment où elle s’apprête à lancer une campagne de communication de masse autour de sa solution, Debora Claire Kingsley se dit heureuse du chemin parcouru. « Nous sommes en train de faciliter et de sécuriser les opérations immobilières au Cameroun. Nous restons dans un processus continu d’amélioration de service, le but étant de supprimer les procédures liées à l’acquisition ou la vente d’un bien ». Il faut dire qu’au Cameroun, il est très fréquent de voir des opérations d’achat d’un terrain déboucher sur des litiges fonciers. Pour instruire davantage l’opinion sur les risques autour de telles opérations, la start-up anime un blog sur des thématiques autour de l’achat et la vente d’un bien immobilier ou automobile.

Tous les matins, lorsqu’elle quitte son domicile situé au quartier Ahala pour vaquer à ses occupations, elle entame ses journées en écoutant I need you, un titre de Donnie McClurkin Jr, pasteur et chanteur de gospel américain. Une manière pour elle de louer Dieu et de lui demander la force d’aller plus loin.

Aller plus loin, pour elle, signifie apporter une contribution à la résorption du déficit de logements évalué à 2,5 millions d'unités en milieu urbain au Cameroun. Pour y parvenir, elle veut élargir ses activités au BTP afin de réaliser des travaux de construction pour des clients. Par la suite, elle souhaite se lancer dans la construction de son propre patrimoine immobilier. « C’est ambitieux de penser comme ça lorsqu’on est une femme dans notre contexte. Mais j’y parviendrai », se convainc-t-elle.

Nselel Jean Christian



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Le Mozambique obtient 6,4 millions $ de la Banque mondiale pour la réduction de ses émissions de CO2

Après l’Océanie, l’Afrique est le continent où les IDE ont le moins progressé dans le monde au 1er semestre 2021 (Etude)

Mozambique : l’Espagne accorde 47 millions d'euros pour la réalisation de projets de développement

Afrique du Sud : les pays riches doivent augmenter le financement au climat pour renforcer la résilience climatique

 
FINANCE

United Bank for Africa a traîné Credit Suisse en justice, au sujet du scandale du Mozambique

TLG Capital investit au sein de la néobanque nigériane FairMoney

Après la levée de 1,8 million $, la plateforme de logistique nigériane Sendbox vise l’Afrique de l’Ouest et de l’Est

Tunisie : la Banque nationale agricole devient l’actionnaire majoritaire d’AMI Assurances

 
AGRO

Maroc : la filière agrumes anticipe une campagne 2021/2022 difficile à l’export

Le Ghana allouera 150 000 hectares pour les réserves de pâturage

Coca-Cola espère lever 8 milliards USD grâce à la cotation en bourse de Coca-Cola Beverages Africa

RDC : le président Félix Tshisekedi demande un audit de tous les contrats de concessions forestières

 
ELECTRICITE

Qair et STOA lancent une plateforme d’investissement dans les énergies renouvelables en Afrique

Egypte : Orascom, Engie et Toyota s’allient pour construire une centrale éolienne de 500 MW dans le golfe de Suez

EDF Pulse Africa Tour : EDF rencontrera les candidats camerounais ce mardi 19 octobre à Douala

Le français Bouygues livre les lignes de transport du projet hydroélectrique de Nachtigal, au Cameroun

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria dissout trois agences de régulation du secteur pétrolier

Shearwater GeoServices décroche un contrat d’exploration sismique 3D en Afrique du Sud

Egypte : SDX lance une campagne de forage de 12 puits sur les champs pétrolifères de Meseda et Rabul

Le prince Harry s’oppose à la campagne de forages pétroliers dans le bassin de Kavango en Namibie

 
MINES

Egypte : Centamin enregistre une baisse de production et des revenus au troisième trimestre 2021

La performance au troisième trimestre pousse B2Gold à augmenter ses prévisions de production d’or en 2021

La mine lesothane Letšeng livre deux nouveaux diamants blancs de plus de 100 carats

Guinée : le financement obtenu, la première coulée d’or à Kouroussa est attendue pour mi-2023

 
TELECOM

Afrique du Sud : MTN et Vodacom rejoignent Telkom en justice pour empêcher le retrait du spectre télécoms provisoire

L’Egypte prépare actuellement le cadre légal pour les fréquences et licences 5G (Ericsson MENA)

Congo : Yves Castanou, DG de Congo Telecom, en quête de partenaires financiers pour développer l’opérateur public

Le Rwanda a introduit une requête auprès de l’UIT pour déployer une constellation 327 320 nano-satellites

 
TRANSPORT

Ghana : le Japon alloue une subvention de 35,5 millions $ pour financer des routes dans la capitale et le centre du pays

L’opérationnalisation d’Air Congo, la compagnie aérienne en gestation entre Ethiopian Airlines et la RDC, se précise

8,5 % des conteneurs servant aux expéditions maritimes mondiales demeurent bloqués dans les ports (Banque mondiale)

Bolloré Ports s’équipe de tracteurs électriques pour Freetown Terminal

 
ECHO

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

Production cotonnière au Bénin : l’évolution sur la décennie 2010-2020

Avec du papier, l’Ivoirienne Mylène Amon réalise des tableaux d’art

Trike, le projet de pendulaire du Nigérien Nouhou Green

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Sportfive obtient les droits médias et de sponsoring des Jeux africains de 2023 et 2027

Afrique : pour la première fois, Netflix hausse ses prix pour une autre raison que les fluctuations de devises

Ghana : la Ghana Broadcasting Corporation forme une partie du personnel du service de radiodiffusion libérien

Clap de fin pour un opérateur clé du piratage de contenu audiovisuel francophone au Maroc

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Rencontre avec Léonie ANDJAYI, présidente de la coopérative Mas et Famille