Ecofin Formation
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Entretien avec Mandé Mory BAH, designer d’expérience et responsable du service design d’Atos Sénégal

Entretien avec Mandé Mory BAH, designer d’expérience et responsable du service design d’Atos Sénégal
  • Date de création: 13 janvier 2020 19:08

(AFRICA DESIGN SCHOOL) - De passage à Africa Design School pour animer un atelier sur l’ergonomie des interfaces web et mobile, Mandé Mory Bah nous parle de son parcours, de son métier de designer d’expérience et de la place de plus en plus importante du design dans le secteur du numérique en Afrique.

Africa Design School : Peux-tu te présenter, ton parcours, ton poste actuel, tes activités ?

Mandé Mory Bah : Je suis Mandé Mory Bah, j’ai 27 ans et je suis installé au Sénégal depuis maintenant 10 ans. Je suis arrivé de la Guinée Conakry en 2009 pour poursuivre mes études supérieures en communication et multimédias. Aujourd’hui, je suis titulaire d’un Master en Communication. Pendant mes études, j’ai eu la chance de découvrir le monde du travail assez tôt, ce qui m’a permis de mieux orienter mes choix professionnels. J’ai travaillé durant 8 ans dans le milieu de la presse écrite en tant que graphiste. En parallèle, j’ai découvert le secteur de la finance en tant que designer d’expérience (UX designer] durant 3 ans avec Microcred (maintenant Baobab) puis la télécommunication avec Sonatel/Orange.

Aujourd’hui, je suis le responsable du Design chez Atos Sénégal, une filiale du groupe Atos. J’interviens à ISM Dakar pour donner des cours de design d’expérience et je suis entrepreneur avec mon site de vente en ligne de vêtements et d’objet recyclés https://donkafele.com/.

ADS : Pourquoi avoir accepté d’animer un workshop à Africa Design School ? Qu'est-ce qui t'a motivé ?

MMB : La première fois qu’on m’a proposé d’enseigner, j’ai repoussé l'idée avec le prétexte que je ne serai pas en mesure d’apprendre aux étudiants quoique ce soit. Puis, dans mon travail, j’ai été confronté à l’incompréhension par mes collègues du métier dans lequel j’évoluais. J’étais souvent obligé d’être pédagogue avec eux. Avec le temps, de nouvelles propositions d’enseignement me sont parvenues et je les ai acceptées car j’avais de plus en plus envie de partager mes connaissances et d’échanger avec d’autres. Quand j’ai été sollicité par Africa Design School pour animer un workshop, je n’ai pas hésité, car c’était pour moi l’opportunité de partager dans un cadre adapté à mes exigences pédagogiques.

ADS : En quoi consistait ce workshop ? Quels étaient les objectifs ?

MMB : Le workshop consistait à initier les étudiants de la première année au concept de l'ergonomie des interfaces web et mobile. L'objectif était de permettre aux étudiants de comprendre l'importance de la conception d'interface utilisateur et les méthodes standards pour aborder la conception d'une interface utilisateur, de créer des ergonomies adaptées aux supports web et mobiles, puis d'organiser et conduire les tests utilisateurs.

 mande mory in 1

ADS : Tes impressions sur la première promotion d'Africa Design School ?

MMB : Le Sénégal, où je suis basé, on dispose d'un système éducatif post-bac très réputé dans la sous-région. De plus, le secteur du digital et de la technologie se structure de plus en plus et embauche beaucoup. En arrivant à Africa Design School, au Benin, j'avais un léger a priori sur la capacité des étudiants à vite comprendre le contenu du workshop. Sur place, j'ai été rapidement impressionné, d’abord par l'infrastructure de l'établissement qui force le respect et la rigueur chez tout intervenant, mais aussi par les étudiants qui sont restés motivés et disciplinés tout au long de l'atelier. Je ne suis jamais intervenu dans une classe avec des étudiants aussi disponibles pour apprendre de nouvelles choses et aussi exigeants. Pour vous faire une confidence : chaque fois que j'intervenais, je me devais d'être meilleur que la veille.

ADS : Pourquoi former des designers numériques en Afrique selon toi ? Est-ce qu'ATOS en recherche ?

MMB : Quand je dis à mes proches que je suis designer, la seule chose qu'ils comprennent, c'est : « il est artiste... ». Alors, je me suis vu contraint de préparer un discours rodé pour rapidement me faire comprendre quand je me présente. En Afrique, la pratique du design a souvent été difficile à définir, et son importance rarement comprise. Mais, avec le développement du numérique et son impact quotidien dans nos vies, le design commence à prendre une place centrale dans la conception des produits et services. De plus en plus d'entreprises dont une partie des activités est numérique et destinée à un usage grand public, font recours aux designers pour concevoir des produits et services qui s'adaptent au mieux à l'expérience et à l’exigence des utilisateurs finaux.

Le design n’est pas la première activité d'ATOS, mais face aux besoins croissants des partenaires, il devient un élément indispensable pour leur offrir un service de qualité, et donc de garder une avance sur nos concurrents. De la finance à l’agriculture en passant par la télécommunication et le transport, nos domaines d’intervention sont larges. Avoir une équipe capable de répondre aux besoins spécifiques de nos partenaires en termes de design est une obsession. Mon rôle est d’en construire une.

  AADS LOGO CMJN


 
GESTION PUBLIQUE

Macron explique sa politique africaine au Salon de l’Agriculture… et provoque un incident diplomatique avec le Cameroun

La Banque mondiale va octroyer au Niger environ 2 milliards de dollars sur 3 ans

Zimbabwe : le gouvernement annonce la mise en œuvre effective de la politique nationale de développement industriel 2019-2023

5% de l’appui financier de la Banque mondiale en faveur de 22 pays finit dans les paradis fiscaux (étude)

 
FINANCE

Mésentente entre la BEAC et le Conseil d’administration de la BVMAC : le recrutement du DG de la Bourse est reporté en 2021

Sunu Bank Togo adopte le whatsapp banking services

La BRVM à la rencontre des investisseurs institutionnels, des ordres professionnels et des entreprises du Bénin

Angola : l’Angola réhabilite ses 3 principales usines de textile pour un coût de 251 millions $

 
AGRO

Algérie : la facture des importations céréalières chute à 2,7 milliards $ en 2019

Le fonds d’investissement Agri-Vie Fund I annonce sa sortie du capital d’InteliChem

Le Malawi anticipe un léger rebond de la récolte de maïs pour la saison 2019/2020

La Namibie devient un pionnier des exportations de viande de bœuf africaine vers les USA

 
ELECTRICITE

Le marché annuel de l’offgrid solaire pèse désormais 1,75 milliard $ (étude)

Côte d’Ivoire : l’objectif de 80 % de taux d’électrification en 2020 sera atteint selon Amadou Gon Coulibaly

Ouganda : China Energy construira une centrale solaire photovoltaïque de 500 MW

Il faudra attendre encore « des mois » avant un accord définitif sur le barrage Grande Renaissance, selon Mike Pompeo

 
HYDROCARBURES

Ghana : Aker Energy envisage de se doter d’un des FPSO de Yinson sur son projet pétrolier DWT/CTP

Total attribue deux contrats-cadres de services à Worley Parsons sur Mozambique LNG

Sotraka et Soyat, des pétroliers maliens, obtiennent une ligne de crédit de 18 millions d’euros de la BIDC

Cameroun : le puits NJOM-3 de Tower Resources sera foré au mois de juin

 
MINES

L’or passe de nouveau la barre des 1 600 $/oz sur fond d’épidémie de coronavirus

Ghana : Perseus Mining publie son bilan pour le semestre terminé en décembre

Performance en baisse pour le groupe De Beers en 2019

Zimbabwe : le gouvernement veut retirer les permis miniers de certaines compagnies pour redevances impayées

 
TELECOM

L’Alliance Smart Africa identifie des projets TIC dans lesquels elle souhaite voir le Japon investir

Maroc : Inwi a décidé de mettre fin à sa bataille judiciaire contre Maroc Telecom

Huawei se veut « partenaire majeur » de la République Démocratique du Congo dans la réalisation de son plan numérique

Orange Tunisie et l’association Shanti lancent la plateforme elmensej.tn de promotion des artisanes de la région de Nefta

 
TRANSPORT

Air Sénégal ira à Londres à partir de juin 2020, sa cinquième ligne vers l'Europe

Nigeria : la BAD va octroyer 10 milliards USD sur 10 ans pour les projets d’infrastructures, dont les routes

Port en eau profonde d’Enfidha : la Tunisie présélectionne six multinationales

Inauguration des nouvelles infrastructures de Congo Terminal à Pointe-Noire

 
ENTREPRENDRE

Afrique du Sud : un ancien prisonnier devenu entrepreneur en programmation informatique

En Côte d’Ivoire, Rebecca Anin Affoh propose un service de pressing et de blanchisserie en ligne

Au Bénin, Régis Ezin industrialise le Kluiklui, la pâte d’arachide épicée

Une équipe de jeunes nigérians conçoit une bouteille qui filtre l'eau

 
MULTIMEDIA

Cameroun : Le pont sur le fleuve Sanaga à Nachtigal est achevé (Vidéo)

Où est-il le moins coûteux et le plus rapide de créer son entreprise ? (Infographie)

Combien faut-il débourser pour un passeport au Cameroun ? (Vidéo)

Débat : Pour ou contre cette nouvelle périodicité de la CAN ?

 
COMM

Le groupe Ringier réunit l’ensemble de ses actifs africains dans le secteur des médias sous la marque Pulse

Côte d’Ivoire : changement à la tête de l’Autorité nationale de la presse

Afrique du Sud : Le Cap se prépare à accueillir la 3e édition du Midem Africa Forum

Congo : le ministre de la Communication rassure les employés de la chaîne Africanews