Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Johnny Enagwolor, fondateur de PlentyWaka, explique comment le Coronavirus affecte le secteur des transports au Nigéria (Entretien)

Johnny Enagwolor, fondateur de PlentyWaka, explique comment le Coronavirus affecte le secteur des transports au Nigéria (Entretien)
  • Date de création: 08 mai 2020 16:33

(Agence Ecofin) - Quelques semaines après que des mesures strictes ont été imposées par le gouvernement nigérian pour limiter la propagation du COVID-19, les activités ont repris dans le pays alors qu’un déconfinement progressif a lieu. Dans le secteur des transports publics, PlentyWaka, une entreprise de transport urbain par autobus axée sur la technologie a adopté de nouvelles politiques pour assurer la sécurité de ses clients. Le co-fondateur de PlentyWaka Johnny Enagwolor explique comment la pandémie affecte le secteur des transports dans le pays.

Agence Ecofin : PlentyWaka a officiellement repris du service à Lagos le 5 mai 2020, après un mois de confinement. Quelles sont les modifications apportées à vos opérations pour les conformer aux mesures du gouvernement ?

Johnny Enagwolor : La sécurité est un aspect important de notre fonctionnement général. En préparation de la reprise du service, nos bus ont été nettoyés et fumigés pour s'assurer qu'ils étaient exempts de germes et de virus. Lorsque nous avons eu le premier cas connu de virus à Lagos, nous avons placé des désinfectants pour les mains auprès de tous les bus qui étaient utilisés lors des déplacements, et nous avons continué avec cela. Des lingettes et serviettes désinfectantes seront également utilisées pour nettoyer les sièges à intervalles réguliers.

Nous avons aussi ajusté la disposition des sièges dans nos bus, réduisant notre capacité à seulement 8 passagers dans les bus de 14 places et 16 passagers dans ceux de 28 places.

Tous les assistants de véhicules de PlentyWaka ainsi que les chauffeurs ont reçu pour instruction de porter en permanence des masques et des gants. Pendant le trajet, la climatisation sera désactivée et les passagers présentant des signes visibles de maladie ne seront pas autorisés à bord. Nous espérons que nos efforts contribueront à empêcher la propagation du virus et que nous pourrons à notre manière contribuer à ramener une certaine normalité dans la vie des gens.

Agence Ecofin : Beaucoup craignent que le pays ne mette des vies en danger avec la levée du confinement. Comment le COVID-19 affecte-t-il le secteur de la mobilité au Nigéria ?

Johnny Enagwolor : Naturellement, les navetteurs sont préoccupés par l'exposition au COVID-19 dans les espaces publics, en particulier ceux dédiés au transport. Nous nous attendons donc à ce que le nombre de passagers utilisant les bus publics diminue. Ceci bien sûr, affectera les revenus provenant du secteur.

Cependant, en tant qu'industrie, nous devons fournir à nos passagers la confiance nécessaire pour voyager en suivant strictement les directives pour empêcher la propagation. Si les directives appropriées sont bien respectées, les navetteurs seront suffisamment confiants pour continuer à utiliser les transports en commun. À long terme, nous pensons qu’ils s'attendront à ce que les autobus et autres modes de transport maintiennent les mêmes conditions sanitaires.

21611 entr

Agence Ecofin : Récemment, PlentyWaka a enregistré 100 000 trajets sur 7 itinéraires à Lagos et plus de 35 000 téléchargements de son application mobile. Le confinement a-t-il affecté la progression de votre entreprise ?

Johnny Enagwolor : Comme pour la plupart des entreprises au cours de cette pandémie, nos visions pour 2020 ont été un peu abandonnées, car nous avons tous été contraints de revenir en arrière pour élaborer de nouvelles stratégies nous permettant d’atteindre des objectifs raisonnables, même face à la pandémie.

Toutefois, nous devons admettre que cela nous a également affectés positivement, car cela nous a donné la possibilité d'élaborer des plans durables, peu importe la suite. Pour le moment, nous venons de lancer les solutions de bus pour le personnel de PlentyWaka afin de fournir aux entreprises un moyen plus sûr de transporter leur personnel pour aller et venir au travail. Sur le plan opérationnel, les choses ont ralenti, mais ont progressivement repris. Dans l'ensemble, cela nous a donné la possibilité d’analyser nos activités et d'élargir nos services.

Agence Ecofin : Une augmentation temporaire de 20 à 25% des tarifs a été appliquée pour gérer le service limité proposé. Cela a-t-il un impact sur vos activités ?

Johnny Enagwolor : Pas vraiment. Nous avons repris un service complet et allons augmenter notre flotte pour répondre à la demande. De nombreuses activités se déroulent également en coulisses pour garantir que nous pouvons maintenir le service auquel nos passagers se sont inscrits.

Agence Ecofin : Comment les sociétés de transport travaillent-elles pour se remettre du confinement ?

Johnny Enagwolor : Il s'agit d'un processus graduel, car nous n'avons pas tous un calendrier précis pour la fin de ce processus. Cependant, c'est le moment pour chaque entreprise de transport de revenir à son tableau de vision et de trouver des idées créatives. Il y a d'autres opportunités commerciales qui restent à développer, donc si nous pouvons tous trouver ces opportunités, nous serions tous en train de récupérer.

Entretien réalisé par Aïsha Moyouzame


 
GESTION PUBLIQUE

Le partenariat public-privé en République de Guinée : outil de redémarrage économique post-Covid-19 ?

L'Union africaine s'insurge contre le « meurtre » de George Floyd par des policiers blancs aux Etats-Unis

Coopération : les Etats-Unis et le Rwanda signent un nouvel accord militaire

Covid-19 : « nous continuons l'utilisation de la Chloroquine », au Togo (Officiel)

 
FINANCE

7 institutions financières tunisiennes obtiendront 155 millions $ de l’allemand KfW pour soutenir des PME

Le marocain Aradei Capital prévoit de se positionner dans le secteur de l’immobilier commercial, après le covid-19

Afrique du Sud : la Banque centrale prévoit des mois à venir « très difficiles » pour les secteurs banque et assurance

Old Mutual confirme l’impact négatif de la covid-19 sur le secteur des assurances en Afrique du Sud

 
AGRO

L’entreprise britannique Gemcorp veut renforcer ses activités dans l’exportation de blé vers l’Afrique

Afrique du Sud : BATSA lancera finalement une action en justice contre le gouvernement

Burkina Faso : la production cotonnière renoue avec la croissance en se chiffrant à 464 000 tonnes en 2019/2020

Afrique du Sud : « les conséquences du confinement sur l’industrie du vin sont irréparables » (VinPro)

 
ELECTRICITE

Eolien : 63 GW de nouvelles centrales eoliennes ont été installées en 2019 (Global Wind Energy Council)

Nigeria : le gouvernement débloque un premier financement pour le projet de 25 000 MW de Siemens

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

 
HYDROCARBURES

Pour faire face à la crise, le Nigéria va réduire à 10 dollars le coût de production du baril de pétrole

Ghana : le gaz de pétrole liquéfié produit au niveau local est plus cher que celui importé, dénoncent les consommateurs

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

 
MINES

Burkina Faso : l’État veut générer des recettes de près de 150 milliards de francs CFA grâce à deux mines d’or

Angola : Orelogy Consulting réalisera l’étude de faisabilité définitive du projet de phosphate Cabinda

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

 
TELECOM

Nigéria : MTN veut lever 50 milliards de nairas pour soutenir ses opérations

Cameroun : après un préavis de grève, Nexttel appelle son personnel à se concentrer sur la performance de l’entreprise

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

 
TRANSPORT

Rwanda : dès le 1er juin à Kigali, le paiement par Mobile Money pour le transport public à moto sera obligatoire

Le Ghana suspend indéfiniment les frais d’atterrissage sur ses aéroports

Cameroun : l’aéroport de Douala va augmenter ses capacités de 1,5 à 2,5 millions de passagers par an

Covid-19 : le trafic aérien a chuté de 95% dans l’Uemoa

 
MULTIMEDIA

Au Rwanda, des robots en renfort dans la lutte contre la COVID-19 (Vidéo)

Professeur dans un village enclavé, il est sacré meilleur enseignant au monde ! (Vidéo)

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

Des compagnies aériennes sur la piste des carburants dépourvus de CO2 (Vidéo)

 
FORMATION

Digital Africa lance l’édition 2020 de son programme de formation pour les entrepreneurs africains

Kenya : l’Iran envisage de créer un centre de nanosciences à Nairobi

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi

 
COMM

Algérie : deux films documentaires provoquent une brouille avec la France

Une start-up française veut former les scénaristes nigérians de Séries TV à partir de mars 2021

Mozambique : le projet chinois visant à fournir la télévision satellite est achevé

Nigeria : le régulateur sanctionne trois radios pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19