Ecofin Entrepreneur
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

Zimbabwe : un laboratoire virtuel facilite la pratique des sciences en milieu scolaire

  • Date de création: 08 février 2021 15:36

(Agence Ecofin) - En Afrique, de nombreuses écoles n’ont pas de laboratoires scientifiques à cause du coût élevé de ce type d’équipement. Pour combler ce manque, les entrepreneurs Nkosana Masuku et Nhlanhla Sibanda ont développé un laboratoire virtuel où les élèves peuvent réaliser des expériences scientifiques.

Phenomenon Technologies rend accessible la pratique des sciences dans les établissements scolaires au Zimbabwe, au moyen de la réalité augmentée. Son application, Sciency Learning, fournit par abonnement un laboratoire virtuel à prix accessible. La start-up a pour objectif d’aider les écoles à contourner les problèmes financiers empêchant l’accès à des équipements de labo importés.

Nkosana Masuku, le co-promoteur de Phenomenon Technologies, est professeur de sciences au lycée Hillside Teachers' Association. Il a eu l’idée des laboratoires virtuels après avoir eu des difficultés à enseigner à ses élèves, car ceux-ci ne comprenaient pas les phénomènes scientifiques abstraits.

« L'application Sciency Learning fournit aux étudiants des expériences de réalité augmentée afin qu'ils puissent interagir et vivre la science à un niveau approfondi. Il y a peu de start-up de ce type, car la plupart se concentrent sur l’E-Learning », a-t-il déclaré sur Disrupt Africa.

Dans les établissements scolaires en Afrique, les élèves ont du mal à mettre en pratique les expériences apprises lors des cours de science, à cause du manque de matériel. Certains entrepreneurs comme la Sud-Africaine Bathabile Mpofu, à la tête de la start-up Nkazimulo Applied Sciences qui conçoit des mini-laboratoires, explique que le manque d’équipements pour les exercices scientifiques est à l’origine du désintérêt des Africains pour ce type de cours.

Parallèlement, le Ghanéen Charles Ofori Antipem, fondateur de Dext Technology, start-up spécialisée dans la conception de laboratoires portatifs, estime que la majorité des écoles ne disposent pas de laboratoires scientifiques à cause du coût élevé de ce type d’équipements. 

Le laboratoire virtuel de Phenomenon Technologies apparaît donc comme une solution aux lacunes de l’enseignement pratique des sciences au Zimbabwe. Il est d’autant plus utile pendant l’actuelle crise du Covid-19, le virtuel offrant aux étudiants un moyen de mettre en pratique les cours théoriques tout en respectant les mesures barrières. En outre, une solution virtuelle est plus abordable financièrement, que les laboratoires importés et les mini-laboratoires proposés par la concurrence.

Depuis sa création en 2018, Phenomenon Technologies a rencontré des obstacles dans l’évolution de son projet. Au départ, elle a d'abord lancé un produit appelé FundoVR, qui aidait les étudiants à vivre des expériences scientifiques et des excursions sur le terrain grâce à la réalité virtuelle. Malheureusement, la mise à l’échelle de ce modèle fut trop difficile, la start-up décida alors de créer Sciency Learning, plus abordable.

Sciency Learning a été lancée en juillet 2020, et compte déjà plus de 2 000 utilisateurs. Nkosana Masuku a noué des partenariats stratégiques avec le ministère zimbabwéen de l’Education, et des start-up étrangères du domaine, dont MEL Science basée à Londres. Une collaboration qui va permettre à Phenomenon Technologies d’étendre son service à toute l'Afrique australe au cours de cette année.

Aïsha Moyouzame



Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Tourisme : la Côte d’Ivoire veut devenir la 5e destination touristique africaine d’ici les quatre prochaines années

L'Egypte souhaite porter le différend autour du GERD à la COP26

Covid-19 : l’UEMOA discute d’une réouverture prochaine des frontières fermées depuis au moins 18 mois

Les Pays-Bas et l’ITC signent un accord pour revitaliser le secteur du commerce en Afrique

 
FINANCE

Maroc : Crédit immobilier et hôtelier dégage 25 millions d’euros pour financer des projets verts

BluePeak annonce la clôture initiale à 115 millions $ de son fonds centré sur les PME en Afrique

Nigeria : la fintech InfiBranches lève 2 millions $ pour accroître son offre de services financiers

Favoriser les envois de fonds numériques aux migrants via les canaux formels (MSC)

 
AGRO

Bénin : un projet agricole financé par la BAD renforce la résilience des populations dans le nord-est du pays

Les minoteries brésiliennes font de la résistance face au blé transgénique argentin

Côte d’Ivoire : « Le différentiel de revenu décent sur le cacao est parti pour durer » (CCC)

Tanzanie : Serengeti Breweries lance sa première usine de production de spiritueux

 
ELECTRICITE

DFC investit 10 millions $ dans la plateforme d’énergie solaire de Nithio

Malawi : le gouvernement prévoit le raccordement gratuit de 126 000 ménages ruraux à l’électricité

Burundi : la BAD finance un projet d’accès à l’énergie à hauteur de 29 millions $

Nigeria : le Parlement approuve un projet de loi sur la réforme du secteur électrique

 
HYDROCARBURES

Le Nigéria entend améliorer sa production de brut pour atteindre 1,88 million b/j en 2022

Shell vend ses actifs du désert occidental égyptien à Cheiron Petroleum et Cairn Energy

Sénégal : TMC choisi pour fournir le système d’air comprimé marin du FPSO de Sangomar

Angola : démarrage de la production pétrolière sur le projet Cabaça North, dans le bloc 15/06

 
MINES

AngloGold Ashanti : Graham Ehm, l’homme derrière le succès des mines d’or Obuasi et Geita, sur le départ

Angola : Pensana lance une nouvelle phase d’exploration au projet de terres rares Coola

Mali : la durée de vie de la future mine d’or Kobada passe de 9,5 à 16 ans

En Ethiopie, il faut seulement 8 millions $ pour lancer la production d’or à Segele

 
TELECOM

Egypte : le régulateur télécom et l’Autorité de la concurrence ligués contre les velléités anti-concurrentielles

La société LPTIC s’offre l'expertise stratégique et technologique de Retelit Med pour numériser la Libye

Ouverture de la 3ème édition de la Huawei ICT Competition Sénégal 2021 avec le MESRI, le MENT, l’ADIE, la Sonatel et Expresso

Dès le 1er octobre, le Ghana identifiera à nouveau ses abonnés télécoms

 
TRANSPORT

Kenya Airways inaugure des vols cargo directs entre l’Afrique du Sud et la RDC

Kenya : le port de Mombasa passe à la digitalisation du dédouanement des cargaisons à l’import et à l’export

Air Seychelles Cargo et Mahe Shipping Company réalisent avec succès le premier transbordement mer-air de l’archipel

Bolloré Transport & Logistics élue « meilleur fournisseur régional de services logistiques » aux East Africa Maritime Awards

 
ECHO

A la rencontre de Léonie ANDJAYI, présidente de la coopérative Mas & Famille

Classement des banques togolaises les plus performantes en 2020 (infographie)

Transparence budgétaire des Etats africains (Department of State)

Emerson Sery, dit Commissaire Coco, étudiant et entrepreneur leader de la vente de noix de coco à Abidjan

 
FORMATION

Côte d’Ivoire : le gouvernement annonce des formations pour les acteurs des marchés publics

Maroc: des internautes lancent une campagne pour remplacer le français par l’anglais dans l’enseignement

L’Université du Rwanda va abriter le master en géologie du musée de l'Afrique en Belgique

L’UA lance son programme de bourse de formation pour les innovateurs technologiques africains

 
COMM

Brooksrock Media veut lancer Gisthouse, une plateforme panafricaine révolutionnaire de réseautage social audio

Nigeria : finalement MultiChoice a versé 19,4 millions USD de caution au fisc en attendant la décision du tribunal

Les groupes CANAL+ et Editis lancent Nathan TV: en route pour l'école !

Kenya : le régulateur interdit un documentaire gay, le qualifiant « d'affront à la Constitution »

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Cissé Binnie Bintou, le nouveau visage de la formation linguistique à Abidjan !