Développer des centrales éoliennes et solaires au Sahara permettrait d’augmenter les précipitations (Etude)

Développer des centrales éoliennes et solaires au Sahara permettrait d’augmenter les précipitations (Etude)

(Agence Ecofin) - Selon des chercheurs, la mise en place de centrales d’énergies solaires et éoliennes dans le désert pourrait permettre d’augmenter les précipitations de la région tout en fournissant de l’électricité.

Dans une étude publiée dans la revue Science, ils affirment en effet que l’exploitation de 20% de la surface du Sahara pour la production d’énergie suffirait à alimenter l’ensemble de la planète en énergie.

En ce qui concerne l’effet sur la pluie, les éoliennes et les panneaux solaires changent la température au sol et modifient les flux d’air.  Les éoliens font, en effet, descendre de l’air chaud, ce qui augmente la température du sol la nuit. Ils réduisent également la vitesse du vent, autant de modifications qui favorisent la pluie. L’effet de réchauffement du sol est également réalisé par les panneaux solaires, qui, plus sombres que le sol, réfléchissent moins d’énergie solaire vers le ciel.

L’ensemble de ces phénomènes pourraient augmenter des précipitations qui passeraient de 0,24 à 0,59 millimètres par jour. Assez pour « avoir un impact écologique, environnemental et sociétal important», peut-on lire dans l’étude.

Même si cet effet sera local et que la majorité du Sahel demeurera sèche, l’augmentation de la pluie permettra un développement accéléré de la végétation, favorisant ainsi le développement de la faune.

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité