« C’est inacceptable ! » : l’ONU déplore la faiblesse du soutien de la communauté internationale à l’égard Cameroun

(Ecofin Hebdo) - Allegra Maria Del Pilar Baiocchi, coordonnatrice résidente des Nations unies au Cameroun, explique : « Je pense que ceci est inacceptable pour une situation comme celle qui prévaut au Cameroun. […] Mon message aux donateurs est : merci, mais nous devons faire plus. A l'Est, le Cameroun continue d’accueillir, de nouveau, 250 000 réfugiés de la République centrafricaine, parce que la situation sécuritaire de ce pays n’évolue pas significativement »

Selon la représentante onusienne, près de 4 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire au Cameroun, mais malheureusement, malgré les appels des Nations unies en 2018, seulement 40% des financements promis par les donateurs ont été concretisés. Quid des autres 60% ?
Toujours selon la coordonnatrice résidente, la situation humanitaire du Cameroun ne peut plus continuer d’être ignorée. Car, elle a un impact non seulement pour le pays et ses populations, mais aussi pour la région entière de l'Afrique centrale. Ceci, d’autant plus que, selon l’ONU, le Cameroun est le deuxième pays le plus impacté par la crise sécuritaire dans le bassin du Lac Tchad, tant en termes d'attaques qu’en pertes humaines, mais aussi en nombre de réfugiés à prendre en charge.

 

Les secteurs de l'Agence

● GESTION PUBLIQUE

● Finance

● Agro

● ELECTRICITE

● Mines

● Hydrocarbures

● TIC & Télécom

● Comm

Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hebdo