Ecofin Hydrocarbures

Cameroun : Aes-Sonel augmente les tarifs d’électricité

(Agence Ecofin) - Dès le 1er juin 2012, des clients vont observer sur leur facture une hausse de 7% pour les clients de basse tension et de 8,2% pour les consommateurs non domestique.

Ceux qui utilisent l’énergie électrique basse tension à domicile et dont les consommations mensuelles sont comprises entre 111 Kwh et 400 Kwh vont désormais débourser 79 FCfa pour payer le kilowatt d’électricité au lieu de 70 FCfa comme l’indiquait la grille tarifaire de 2008.

C’est la substance d’un communiqué du directeur général de l’Agence de régulation du secteur de l’électricité (Arsel), Jean Pierre Kedi, paru ce 28 mai 2012 dans le quotidien gouvernemental Cameroon Tribune.

Ceux qui consomment chaque mois entre 401 Kwh et 800 Kwh payeront pour chaque kilowat 94 FCfa au lieu de 80 FCfa, tandis que les consommateurs utilisant au-delà de 801 Kwh payeront 99 FCfa au lieu de 85 FCfa. Par contre, les tarifs des consommations inférieures ou égales à 110 kwh restent inchangés à 50 FCfa. Les frais d’entretien et de renouvellement des compteurs des clients BT sont par ailleurs suspendus. Pour Aes-Sonel, cela va entraîner une baisse moyenne de 22% sur la facture des consommateurs domestiques les plus vulnérables. Autre changement, l’éclairage public payé par l’Etat revient à 66 FCfa/Kwh contre 55 FCFa/Kwh.

Le communiqué fixe aussi les nouveaux tarifs pour les clients de moyenne tension. Pour ce qui est des clients haute tension, il est indiqué que les tarifs de vente d’électricité aux nouveaux abonnés est fixé «dans le cadre des contrats passés entre Aes-Sonel et lesdits abonnés, après avis de l’Arsel, suivant les dispositions du cahier des charges du contrat cadre de concession et de licence d’Aes-Sonel ».

Selon le directeur général d’Aes-Sonel, Jean-David Bilé, «en concertation avec le régulateur, nous avons pris l’option de protéger les couches les plus vulnérables qui représentent 60% de nos consommateurs domestiques. Leur facture moyenne d’électricité baisse d’environ 22 % au bénéfice de la suppression des frais d’entretien et de renouvellement des compteurs. L’ensemble de ces clients bénéficient du tarif de la tranche sociale (jusqu’à 110 kWh) qui est resté inchangé depuis dix ans». Pour lui, cette hausse des tarifs devenait inévitable. «Nous ne pouvions plus différer cette hausse des tarifs ! La consommation d'électricité a doublé au cours des 10 dernières années et son rythme de croissance va se renforcer. Entre 2009 et 2011, les charges de combustible ont cru de plus de 100% et les besoins d’entretien et de renouvellement de nos ouvrages ont suivi la même tendance ; au cours de la même période, l’inflation cumulée sur nos charges a été d’environ 7%», explique-t-il.

Du côté des consommateurs, cette augmentation des tarifs n’est pas la bienvenue. Même si elle est légale et faite de concert avec l’Etat. «C’est une provocation ! Cette augmentation est inopportune. Surtout en ce moment où les coupures d’électricité interviennent quotidiennement. Comment comprendre qu’un abonné puisse voir sa facture augmentée alors que durant tout le mois, il a été victime de nombreux délestages. Comment peut-on augmenter les tarifs alors que la qualité de service est presque nulle ?», s’insurge Paul Gérémie Bikidik, président du Réseau associatif des consommateurs de l’énergie (Race).

Beaugas-Orain DJOYUM

667_electricite_cameroun

667_electricite_cameroun

667_electricite_cameroun2

667_electricite_cameroun3


Ecofin Electricité     



Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas