Ecofin Hydrocarbures
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Hydro

Gabon : pour la SEEG -Veolia, les délestages de Libreville sont d’origine climatique…

  • Date de création: 24 février 2012 07:52

(Agence Ecofin) - Libreville et sa banlieue vivent depuis plusieurs jours au rythme des coupures de courant qui plongent régulièrement la capitale gabonaise dans le noir. Les piétons s'éclairent à l'aide de leurs téléphones portables et les habitants ont ressorti les bougies et autres éclairages de fortunes.

Pour la SEEG, cette situation serait due à une « décharge atmosphérique » dans la zone de Kinguélé - Tchimbélé. Le communiqué de la compagnie précise : « Les violents orages, qui se sont abattus dans la zone de Kinguélé - Tchimbélé, lieu où se trouve le barrage sud, ont occasionné la perte de la ligne de transport qui évacue l'énergie de l'usine vers la ville de Libreville ».

L’explication alambiquée ne semble pas convaincre la population, excédée depuis de longues années par les piètres prestations de cette compagnie, contrôlée depuis 15 ans par le groupe français VeoliaWater, depuis que l’Etat gabonais lui a cédé 51% en 1997.

L’audit comptable et tarifaire, financier, technique de la convention de concession avec la Société d’Energie et d’Eau du Gabon (SEEG), établi par le cabinet Deloitte en janvier 2011, est publié dans le magazine Le Quorum No 3 actuellement en kiosques…

En voici quelques extraits édifiants, qui apportent un autre éclairage (si l’on peut dire) à la situation :

« Nous avons relevé des manquements de la SEEG à ses obligations au titre de la concession et/ou des écarts par rapport aux bonnes pratiques sur les domaines suivants

  1. Une gestion administrative et commerciale en deçà des exigences contractuelles sur certains aspects. La Convention de Concession du 13 juin 1997 met particulièrement en avant la nécessité pour la SEEG de promouvoir une gestion administrative et commerciale destinée à encadrer au mieux la qualité de ses services. Or la revue des obligations en matière de gestion commerciale, de qualité et de performance de services met en évidence plusieurs manquements, dont les plus significatifs sont repris ci-après.

  2. Des performances techniques en constante dégradation sur les installations auditées.

      
  3. Sur le métier de l’eau nos principaux constats sont les suivants :

      
  4. Des constats préoccupants sur l’exploitation du domaine concédé dans le métier de l’eau. La gestion des compteurs ne permet pas actuellement de garantir la fiabilité des mesures et le renouvellement apparait insuffisant. Une situation critique pour l’alimentation en eau potable de la ville de Libreville, liée principalement à un déficit d’investissement. Le renouvellement des réseaux en eau potable est faible. Les valeurs transmises par la SEEG font état d’un renouvellement très faible des réseaux d’eau potable évalué à 0,13% du linéaire réseau sur les 10 dernières années. Il apparait souhaitable que la SEEG augmente le taux de renouvellement des réseaux dans les années à venir afin d’en limiter le vieillissement et la dégradation. L’usine de Franceville présente un état de vétusté et apparait dégradée.

      
  5. Des manquements significatifs dans le cadre de l’exploitation du domaine concédé Electricité en matière de renouvellement. Un retard considérable a été constaté en matière de renouvellement des biens de retour dans tous les domaines (production, transport, distribution). L'insuffisance d'investissement pour le renouvellement et les extensions, dans les domaines du transport et de la production, empêchent une amélioration de la qualité du service.

      
  6. Des tarifs à la hausse qui sont décorrélés de la structure des coûts actuels et futurs de la SEEG.

      
  7. Des investissements réalisés par la SEEG qui ne permettent pas de faire face à la demande et aux exigences de qualité de services requis par la convention de concession. Sur les installations électriques, les retards constatés au niveau de l’investissement dans les capacités de production ont réduit les marges de sécurité existantes au début de la concession compromettant ainsi la continuité de services. Ce retard crée aujourd’hui des situations de contraintes qui empêchent parfois une réalisation normale de l'entretien, et donc des risques supplémentaires de défaillance. Soulignons que le plan stratégique d'investissement 2004-2017 indique en page 14 que "LA SEEG A PROCÉDÉ DÉBUT 2003 À LA SURÉLÉVATION DU BARRAGE DE KINGUÉLÉ ET PRIS LA DÉCISION D’ÉQUIPER L’USINE D’UN CINQUIÈME GROUPE DONT LA MISE EN SERVICE EST PRÉVUE EN 2005". OR LA DÉCISION N'A PAS ÉTÉ SUIVIE D'EFFET.

      
  8. Un pilotage administratif et financier qui révèle des insuffisances et requiert des ajustements. Une refonte en profondeur de la comptabilité analytique semble donc nécessaire, qui pourra aller de pair avec la révision du mode de fixation des tarifs.

      
  9. Un équilibre financier fragile pénalisé par les orientations de gestion. »


 
GESTION PUBLIQUE

Afreximbank va accorder un financement de 3 milliards $ aux Etats africains pour atténuer l’impact du COVID-19

Egypte : 35 millions $ ont été consacrés à la protection des côtes en 9 mois

IAM Sénégal engagé dans l’effort collectif face à la pandémie de Covid-19

Le Tchad lance une nouvelle offensive militaire après l’attaque de Boma par Boko Haram

 
FINANCE

Coronavirus : les banques commerciales marocaines sont exposées, mais la situation demeure gérable…

Coronavirus : le fonds d'urgence pour soutenir les pays pauvres tarde à entrer en activité en Afrique

Egypte : Mohamed Okasha quitte la direction de Fawry pour lancer un fonds de 25 millions $

Moody’s dégrade à son tour la note souveraine de l'Afrique du Sud, avec des perspectives négatives

 
AGRO

Côte d’Ivoire : le Service américain des douanes se penche sur le travail forcé des enfants dans le cacao

Maroc : l’exécutif prend des mesures pour assurer la fourniture en produits alimentaires essentiels

Zimbabwe : la BAD octroie 8,25 millions $ au groupe agroalimentaire Olivine Industries

Le Conseil international des céréales anticipe une récolte record en 2020/2021

 
ELECTRICITE

Afrique du Sud : le confinement rend possible une maintenance sans délestage

Côte d’Ivoire : 70 % des factures se règlent désormais via des outils digitaux

Sao Tomé-et-Principe : la BAD donne 12 millions € pour la transition énergétique

Côte d’Ivoire : la BAD approuve un financement de 62 millions d’euros pour l’électrification de plus de 1300 localités rurales

 
MINES

Afrique du Sud : Eastplats publie de solides résultats financiers pour l’exercice 2019

Botswana : Giyani Metals obtient le permis environnemental pour son projet Lobatse

Afrique du Sud : Rand Refinery fonctionnera à capacité réduite durant la période de confinement

Maroc : Maya Gold augmente la capacité de production de la mine Zgounder

 
TELECOM

Les Nations unies somment l’Éthiopie de rétablir l'Internet dans la région Oromo, en ces temps de Covid-19

Orange Tunisie et ses partenaires lancent plusieurs initiatives numériques pour limiter la propagation du Covid-19

L’Égypte a investi 1,9 milliard $ en 2019 pour accroître ses capacités data internationales de 30%

OneWeb, le fournisseur de connectivité Internet par satellite, déclare faillite

 
TRANSPORT

Au Niger, les agences de voyages bénéficient d’une exonération fiscale de 3 mois en raison du Covid-19

Sky Mali réceptionne son premier avion, mais reporte le démarrage de ses opérations à cause du Covid-19

La route CU9, financée à 238 millions $ par la BAD, désenclave le nord du Togo et rapproche du Burkina Faso

En raison du covid-19, l'Afrique du Sud érige une clôture de 40 km à la frontière de Beitbridge avec le Zimbabwe

 
ENTREPRENDRE

Au Nigéria, Fela Akinse fabrique des chaussures à partir de plastique recyclé

L’ivoirienne Mabre Cissé propose du miel en sachet individuel

Maroc : Le Dr Lahbib Latrach propose une solution de traitement et de réutilisation des eaux usées

Au Nigeria, AirSynQ veut limiter les actes de vandalisme sur les canalisations pour matières gazeuses

 
MULTIMEDIA

Le pharmacien camerounais Tebimosa veut produire des anticancéreux pour le marché local (Vidéo)

Retrouvez le classement de l’opacité financière des pays africains (Infographie)

Tous les ivoiriens seront désormais à l’école de la finance ! (Vidéo)

Des étudiants sénégalais fabriquent une voiture utilitaire fonctionnant comme un générateur d’énergie (Vidéo)

 
FORMATION

L'AUF propose des sites de cours en ligne pour les étudiants et enseignants africains

Le centre régional ouest-africain de YALI propose des formations en ligne pour les leaders africains

L'accélérateur Wise offre une bourse de formation aux start-up internationales dans le domaine de l’apprentissage

Togo : le concours d’entrée à l’Ecole africaine des métiers de l’architecture et de l’urbanisme est ouvert jusqu’au 17 avril

 
COMM

MultiChoice ajoute la chaîne Africanews à ses bouquets de télévision

Afrique : les salons Discop Abidjan et Discop Johannesburg sont reportés à cause de la pandémie de coronavirus

Afrique : Agora Services et Côte Ouest vont aider les opérateurs télécoms à créer leurs propres services de VoD

Les principaux services de vidéo à la demande baissent la qualité de leur streaming pour réduire la pression sur le trafic internet