Le Burkina Faso veut doubler sa puissance et mettre fin à son déficit électrique d’ici à 2020

(Agence Ecofin) - Le gouvernement burkinabé ambitionne de faire passer son taux d’électrification des 20% actuels à 45%, d’ici à 2020. C’est ce qu’a affirmé Paul Kaba Thiéba (photo), le Premier ministre lors d’une audience parlementaire. 

Selon le responsable, l’exécutif qui a articulé sa stratégie énergétique autour de trois principaux objectifs, désire également mettre fin au déficit électrique enduré par le réseau électrique. Ce dernier est en effet de 50 MW, un manque qui s’accroît de 15% chaque année. 

Enfin, il est prévu d’accroître la compétitivité du secteur en diminuant le tarif électrique qui se situe actuellement entre 125 et 130 francs CFA (environ 24 cents de dollar).  

Le Burkina Faso a une capacité installée d’environ 350 MW et ambitionne de construire dans les prochaines années, 8 centrales solaires d’une capacité totale de 100 MW entre autres. 

Gwladys Johnson Akinocho


Ecofin Electricité     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Electricité