Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Comprendre la « dévaluation du Franc CFA » qui est ressentie par les acteurs du marché des devises en zone CEMAC

  • Date de création: 24 mai 2019 11:11

(Agence Ecofin) - Face à la récente rumeur d'une dévaluation « en cachette » du Franc CFA utilisé en zone CEMAC, l'opinion publique, notamment au Cameroun, attend toujours une réaction officielle des autorités compétente. L'évocation du sujet par le patronat camerounais lors de sa récente assemblée générale, et les plaintes répétitives des importateurs continuent d'alimenter le débat. 

La dernière position officielle de la BEAC a été de dire qu'une dévaluation du FCFA n'est pas à l'ordre du jour. L'institution évoque, à juste titre, que l'une des conditions phare de cette situation, serait que les réserves de changes ne permettent pas de couvrir plus de 20% des besoins d'importations. La BEAC a aussi rappelé, que lors de la dévaluation de 1994 les pays de la CEMAC notamment connaissaient une récession économique, ce qui est différent actuellement. 

Mais ces explications globales ne semblent pas avoir d'effet sur le marché de change, notamment le marché parallèle. L'obtention des devises peut nécessiter de dépenser parfois jusqu'à 15% de plus que le taux de parité fixe de 655,955 FCFA pour 1 Euro, ce qui laisse penser aux yeux des acteurs du marché des devises qu'il y a eu une dévaluation discrète de la monnaie.

La BEAC pas si innocente que cela dans la situation actuelle

La banque centrale dégage toute responsabilité dans cette situation, et pourtant, une analyse de sa nouvelle réglementation de change, adoptée le 21 décembre 2018, ne plaide pas totalement en faveur de cette position. Pour un objectif qu'on ignore, l'article 31 de ce texte communautaire indique que les transferts de fonds vers l'extérieur « peuvent être soumis à une commission de transfert déterminée par le libre jeu de la concurrence » 

Des experts du marché des devises estiment que c'est ce changement majeur sur la fixation des commissions, qui a conduit à ce que les clients des devises puissent ressentir une hausse. La BEAC a accepté qu'on passe d'un régime de commission contrôlé à un régime basé sur la concurrence. Or les critères de fixation des montant à payer aux banques commerciales pour leurs services de transfert de fonds ne sont pas toujours connus des demandeurs de devises. 

« Le problème c'est que rapidement, les banques susceptibles d'offrir un accès aux devises via leurs intermédiaires ne sont pas nombreuses et le libre jeu de la concurrence ne peut pas être opérant. Dans le même temps, la complexité des nouvelles procédures de la BEAC et le besoin urgent des agents économiques crée une situation de forte demande face à des ressources finalement plus faibles, et les commissions s'envolent », a expliqué une source qui a requis l'anonymat du fait de sa position contractuelle avec des officiels.

Face aux complexités des procédures d’obtention des devises, de nombreux clients se sont rués sur la marché parallèle. Guy, un de ces opérateurs de change informel qui est basé à la poste centrale de Yaoundé, explique que pour être compétitif, ils alignent leurs propres taux sur celui pratiqué par les intermédiaires agréés. « Nous sommes ainsi sûrs que les clients viendront toujours chez nous. Parfois il suffit de 5 francs de différence et pour nous cela suffit », a-t-il confié à l’Agence Ecofin. 

Pour l'instant, la situation bien que fragile, semblent encore être sous contrôle. Globalement, la BEAC prévoit une amélioration de la capacité des réserves de change à couvrir les besoins d'importations de la sous-région à 4,5 mois. La situation devrait s’améliorer dans presque tous les pays, sauf pour le Cameroun et le Tchad. Rappelons cependant que la couverture extérieure pour le Cameroun sera quand même de 6,5 mois. 

A la BEAC, on reste aussi convaincu, qu'une fois le nouveau cadre sur la réglementation de change bien maîtrisé par tous les acteurs de la chaîne des devises, on assistera à un retour à la normalité, aussi bien sur le marché officiel que sur le marché parallèle. Un avis qui finalement ne fait pas vraiment l'unanimité.

Idriss Linge


 
FINANCE

7 institutions financières tunisiennes obtiendront 155 millions $ de l’allemand KfW pour soutenir des PME

Le marocain Aradei Capital prévoit de se positionner dans le secteur de l’immobilier commercial, après le covid-19

Afrique du Sud : la Banque centrale prévoit des mois à venir « très difficiles » pour les secteurs banque et assurance

Old Mutual confirme l’impact négatif de la covid-19 sur le secteur des assurances en Afrique du Sud

 
AGRO

Afrique du Sud : BATSA lancera finalement une action en justice contre le gouvernement

Burkina Faso : la production cotonnière renoue avec la croissance en se chiffrant à 464 000 tonnes en 2019/2020

Afrique du Sud : « les conséquences du confinement sur l’industrie du vin sont irréparables » (VinPro)

Ces innovations technologiques qui transforment le secteur agricole africain

 
ELECTRICITE

Nigeria : le gouvernement débloque un premier financement pour le projet de 25 000 MW de Siemens

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

L’Objectif de Développement Durable numero 7, l’accès universel à l’énergie en 2030, ne sera pas atteint

 
HYDROCARBURES

Pour faire face à la crise, le Nigéria va réduire à 10 dollars le coût de production du baril de pétrole

Ghana : le gaz de pétrole liquéfié produit au niveau local est plus cher que celui importé, dénoncent les consommateurs

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

 
MINES

Burkina Faso : l’État veut générer des recettes de près de 150 milliards de francs CFA grâce à deux mines d’or

Angola : Orelogy Consulting réalisera l’étude de faisabilité définitive du projet de phosphate Cabinda

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

 
TELECOM

Nigéria : MTN veut lever 50 milliards de nairas pour soutenir ses opérations

Cameroun : après un préavis de grève, Nexttel appelle son personnel à se concentrer sur la performance de l’entreprise

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

 
TRANSPORT

Rwanda : dès le 1er juin à Kigali, le paiement par Mobile Money pour le transport public à moto sera obligatoire

Le Ghana suspend indéfiniment les frais d’atterrissage sur ses aéroports

Cameroun : l’aéroport de Douala va augmenter ses capacités de 1,5 à 2,5 millions de passagers par an

Covid-19 : le trafic aérien a chuté de 95% dans l’Uemoa

 
ENTREPRENDRE

Un entrepreneur sénégalais crée un système de localisation des lieux sans adresse de rue

Kenya : La start-up Amitruck propose une plateforme de mise en relation des acteurs du transport logistique

Ghana : Isaac Sesi, 27 ans, conçoit un appareil qui limite les pertes après récolte

Au Burkina Faso, une famille de fermiers associe fruits et légumes sur un même sol pour cultiver sans pesticides

 
MULTIMEDIA

Professeur dans un village enclavé, il est sacré meilleur enseignant au monde ! (Vidéo)

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

Des compagnies aériennes sur la piste des carburants dépourvus de CO2 (Vidéo)

Cette jeune nigériane de 26 ans est devenue millionnaire grâce à la production de poissons (Vidéo)

 
FORMATION

Digital Africa lance l’édition 2020 de son programme de formation pour les entrepreneurs africains

Kenya : l’Iran envisage de créer un centre de nanosciences à Nairobi

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi

 
COMM

Une start-up française veut former les scénaristes nigérians de Séries TV à partir de mars 2021

Mozambique : le projet chinois visant à fournir la télévision satellite est achevé

Nigeria : le régulateur sanctionne trois radios pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19

Afrique francophone subsaharienne: le Discop lancera une chaîne YouTube pour former à l'audiovisuel et au cinéma