Des performances chinoises rassurantes pour ses partenaires africains, malgré un niveau de croissance historiquement bas

Des performances chinoises rassurantes pour ses partenaires africains, malgré un niveau de croissance historiquement bas

(Agence Ecofin) - Les nouvelles fraîches de l'économie chinoise publiées ce lundi 21 janvier 2017 par son Bureau National des Statistiques, ont de quoi calmer les principaux partenaires africains de ce pays, malgré le niveau historiquement bas de la croissance de son Produit Intérieur Brut.

 Selon des données auxquels L'Agence Ecofin a eu accès, cette croissance a été de 6,5% à la fin 2018, soit le rythme de progression le plus faible des 28 dernières années. Mais malgré ce qui peut être perçu comme une contre-performance, cette réalisation est conforme aux prévisions des analystes et donc devrait avoir une incidence relativement faible sur les marchés financiers des partenaires, notamment la Bourse de Johannesburg en Afrique du sud, premier partenaire commercial de la Chine en Afrique.

D’autres indicateurs semblent aussi démontrer que la Chine a plutôt bien résisté à la guerre commerciale que lui a déclaré l'Amérique de Donald Trump. Sa production industrielle a progressé de 5,7% au mois de décembre 2018, battant les prévisions des analystes, même si on est aujourd'hui loin des 9% de progression moyenne par mois, de l'année 2015.

On notera enfin que le taux de chômage y remonte moins vite qu'au cours du mois de d'août et d'avril (5,1%). L’exposition de l'économie mondiale à la Chine en fait une priorité à suivre par toutes les régions. L'Afrique tire principalement avantage des importations chinoises de matières premières, qui sont l'expression des besoins de productions de cette dernière.

Sur la base des chiffres du commerce publiés par sa direction générale des Douanes, la Chine à la fin novembre 2018, avait déjà importé pour près de 90,6 milliards $ en provenance des pays africains, dont 25,3 milliards $ pour la seule Afrique du Sud. Pour toute l'année 2017, ces chiffres étaient respectivement de 75,4 milliards $ et 24,3 milliards $.

Dans tous les cas le Johannesburg Stock Exchange a débuté ce lundi matin dans le vert, avec une progression sur son principal indice, le JSE All Share Index et une hausse sur tous les autres indices importants, notamment ceux qui regroupent les secteur financiers et miniers, qui sont très sensibles aux variations de l'économie chinoise.

 Idriss Linge


Ecofin Gestion Publique