Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Les 15 sources d’investissements directs étrangers en Afrique en 2016, selon Ernst & Young

  • Date de création: 15 mai 2017 19:12

(Agence Ecofin) - L'investissement de la région Asie-Pacifique en Afrique atteint un sommet historique en 2016, représentant plus d'un cinquième des projets d’investissements directs étrangers (IDE) et plus de la moitié de l'investissement en capital, révèle l’étude sur l’attractivité de l’Afrique, rendue publique en début de ce mois par le cabinet d’audit Ernst & Young. L’an dernier, la Chine et le Japon ont été en concurrence avec L'Europe occidentale et les Etats-Unis, pour le renforcement de leur influence sur le continent africain.

Avec 13,5% des projets d'IDE sur le continent, les Etats-Unis continuent d'être les premiers investisseurs en Afrique en nombre de projets. En 2016, les entreprises américaines ont financé 91 projets, en baisse de 5,2%, créant 11 430 emplois. L’Afrique du Sud (28 projets) suivie du Maroc (14 projets), de l’Egypte (13 projets) et du Kenya (11 projets) continue d'être la cible privilégiée des bailleurs de fonds américains. Par secteur, presque 25% de l'IDE des Etats-Unis ont été investis dans les Technologies, médias et télécommunications, en baisse de 11,5% par rapport à 2015.

Contrairement au Royaume-Uni qui a vu sa part de projets d'IDE diminuer de près de 47% en 2016, la France a progressé dans le classement, devenant le deuxième investisseur en matière de nombre de projets. L’hexagone a investi dans 81 projets en 2016, en hausse de 39,7% par rapport à 2015, avec une capitalisation évaluée à 2,1 milliards $ et 8 087 nouveaux emplois créés. Le Maroc reste la destination favorite des investissements français en attirant 27,2% des projets d’IDE, talonné par l’Afrique du Sud (12,4%), la Côte d’Ivoire (12,4%) et la Tunisie (8,6%).

L’étude souligne que le Brexit, intervenu à la fin de juin 2016, et l'incertitude qui en résulte, a semblé avoir eu un impact immédiat sur les investissements britanniques en Afrique.

En 2016, bien que la Chine n’occupe que la troisième position en matière de projets, le pays a battu tous les records. Les IDE en provenance de l’empire du Milieu ont augmenté de façon spectaculaire avec un sursaut net de 106%, à 66 projets. A ce rythme, la Chine devrait prendre la tête du classement cette année, vu la politique isolationniste du nouveau patron de la Maison-Blanche, Donald Trump, et son intérêt limité pour le continent africain. Les capitaux chinois ont suivi également une courbe exponentielle, en s’offrant une part totale évaluée à 38,4%, de l’ensemble des IDE pour s’établir à 36,1 milliards $. L’Egypte reste la cible privilégiée des capitaux chinois, en attirant près du quart des projets chinois.

En ce qui concerne les capitaux investis, les Emirats Arabes Unis arrivent en deuxième position, avec un total de 11 milliards $. Toutefois, en matière de nombre de projets, la fédération moyen-orientale ne figure qu’à la cinquième place du classement.

Les investissements intra-africains sont marqués par un tassement continu, caractérisé par une baisse du nombre de projets sortants, une baisse du nombre d’emplois générés et du capital investi. Après avoir atteint un sommet historique en 2013, les investissements dans les projets d'IDE intra-africains continuent de chuter, s’établissant à 15,5% en 2016, contre 18,9% en 2015. Ce recul est surtout dû au ralentissement de la croissance du PIB, enregistré dans les économies de l'Afrique subsaharienne, l’an dernier.

L'Afrique du Sud est le premier investisseur intra-africain, surclassant ainsi la dynamique économie kényane. Les projets d'IDE sortants du Kenya en 2016, passent de 36 à 14. Les investisseurs du Maroc sont également devenus plus importants en 2016, initiant 17 projets d’investissements intra-africains.

Classement des 15 sources d’IDE en Afrique en 2016

397 in

Fiacre E. Kakpo


Ecofin Gestion Publique     




 
FINANCE

Nigeria : African Capital Alliance réalise sa sortie sur un investissement immobilier, en s'offrant un rendement de 25,6% en dollars américains

Une entité fondée par le milliardaire George Soros, a soutenu Cepheus Growth Capital Partners avec un apport de 10 millions $

BGFIBank gagne la bataille judiciaire contre E-Doley

La BAD finalise un engagement de 12,5 millions d’euros au profit des PME d’Afrique de l’Ouest francophone

 
AGRO

Afrique du Sud : la province de Mpumalanga veut attirer 277 millions $ dans l’agriculture

Lesotho : l’industrie du mohair reprend ses activités après plus d’un an de blocage

Cameroun : le gouvernement va réduire les importations de blé et de malt qui ont coûté au pays 149 milliards de FCFA en 2018

Nigeria : Kano allouera 10 000 hectares de terres irrigables à la tomate durant la saison sèche 2019

 
ELECTRICITE

Nigeria : la Banque mondiale alloue 3 milliards $ pour l’extension du réseau de transmission

Sahel : l’Alliance Sahel ambitionne de doubler le taux d’électrification de la région en 3 ans

Côte d’Ivoire : accord d’assistance technique de la SFI pour l’étude de faisabilité de deux centrales solaires de 30 MW

Afrique du Sud : la stratégie énergétique nationale (IRP) enfin adoptée !

 
HYDROCARBURES

Le Nigeria première victime du vol de pétrole à travers le monde (Etude)

Shell prévoit de vendre ses actifs d’exploration dans le désert occidental égyptien

En 2020, Total se dotera d’un navire ravitailleur au GNL

Saudi Aramco reporte le lancement de sa première cotation boursière, la plus importante de l’histoire

 
MINES

Ghana : la mine Asanko atteint une production record au troisième trimestre

Tanzanie : l’Etat et Barrick créent une nouvelle entité pour gérer les mines Bulyanhulu, North Mara et Buzwagi

Togo : la Société Générale des Mines exploitera le gisement de manganèse de Nayéga

Mozambique : des licenciements en vue à la mine de graphite Balama

 
TELECOM

Le Congo bientôt doté d’une stratégie nationale d’e-santé

Vodacom Best of the Best Class 2019 : voici les 12 candidats retenus pour cette édition

Angola : ITA a investi près de 7 millions $ dans son nouveau centre de données inauguré le 16 octobre

L’américain SpaceX veut porter à 42 000 le nombre de ses mini-satellites à déployer autour de la terre

 
FORMATION

Ghana : l’enseignement du français bientôt obligatoire dans les écoles

L’Unesco et la Chine signent un accord en vue de soutenir la formation des enseignants en Afrique

Le programme sur la gouvernance et le développement en Afrique ouvre les candidatures pour 2020

La faible qualité de la formation en Afrique prépare mal les jeunes pour le marché du travail (Rapport)

 
COMM

Nigeria : lancement prochain du premier rapport analysant l’impact des publicités audiovisuelles

Tunisie : le régulateur de l’audiovisuel lance une brigade anti-infox

Nigeria : des versions locales des émissions The Voice seront bientôt diffusées

Liberia : les autorités envoient les forces de l’ordre fermer la radio Roots FM

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Gestion Publique/Finance