Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Gestion de la dette : à la suite des créanciers européens, la Zambie s'oppose à la Chine

  • Date de création: 14 octobre 2020 18:09

(Agence Ecofin) - Les autorités zambiennes ambitionnent de résister aux conditions qu’imposent les créanciers chinois sur la gestion de la dette qui leur est due. Une attitude saluée par les partenaires occidentaux qui eux-mêmes ne font pas de gros efforts pour donner du souffle au pays.

La Zambie, deuxième producteur de cuivre en Afrique, a déclaré qu'elle résisterait aux pressions en provenance de la Chine, qui font du paiement des arriérés une condition à la poursuite des négociations sur l'allégement de la dette due à ce partenaire. Cela représente un nouveau front de bataille qu'ouvre ce pays d'Afrique australe qui se bat pour restructurer 11 milliards de dollars de dettes extérieures.

La Chine qui fait partie des pays du G20 a accepté de conduire à sa manière le processus visant à alléger la dette des pays présentés comme étant les plus pauvres de la planète. Elle détient plus du tiers de la dette zambienne sous la forme bilatérale ou commerciale.

Et justement, les créanciers commerciaux chinois exigent que soient apurés à leur profit, des arriérés de remboursement de plus de 200 millions $. Une somme que la Zambie a clairement dit ne pas être en mesure de payer.

L'attitude chinoise est très critiquée par des gouvernements de pays occidentaux et des organismes comme la Banque mondiale et le Fonds monétaire international. Ils relèvent que les autorités chinoises jouent sur les mots lorsqu'elles parlent de dette commerciale, dans un pays où toutes les sociétés financières appartiennent à l'Etat.

Or, ces institutions et ces pays qui ont montré des capacités d'intervention bien plus grandes que la Chine en injectant des milliers de milliards $ dans leur économie ne font pas suffisamment de pressions sur leurs secteurs privés afin que ceux-ci donnent un peu de souffle aux pays pauvres.

Plusieurs pays africains y compris la Zambie ont continué de payer ou de rembourser leurs créanciers privés internationaux non chinois, alors qu'ils faisaient face aux mêmes conséquences économiques et sanitaires de la covid-19, auxquelles se sont ajoutées pour certains, des inondations dévastatrices.

Une idée défendue par plusieurs experts dans le monde, et qui consiste à faire des droits de tirage spéciaux du FMI une solution pour la dette des pays pauvres et plus généralement des économies les moins avancées, est bloquée en raison d'un véto des Américains.

David Malpass, le président du Groupe de la Banque mondiale, a critiqué l'attitude chinoise vis-à-vis de la Zambie et plus généralement des pays africains, alors que son institution ne valide pas l'idée d'un véhicule spécial d'investissement qui rachèterait la dette des pays pauvres afin de leur donner plus de confort budgétaire.

En plus des arriérés, la Zambie devrait payer à la Chine des intérêts de l'ordre de 426 millions $ cette année, selon des réponses que son gouvernement a données aux créanciers occidentaux, lors de la dernière discussion en vue d'obtenir de ceux-ci un petit délai de remboursement. Plusieurs experts trouvent dommage que l'Afrique soit dispersée dans la gestion de sa dette ; ce qui fragilise ses pays membres.

Idriss Linge



Banner LNG Gestion et Economie

 
FINANCE

La société de paiement australienne Zip Co s’apprête à racheter la fintech sud-africaine PayFlex

Togo : coup d’envoi de la Plateforme Industrielle d’Adétikopé

ARM-Harith lance un fonds d'infrastructures climatiques urbaines de 250 millions $ pour l’Afrique de l'Ouest

La start-up nigériane 54gene lève 25 millions $ pour contribuer à la découverte de nouveaux médicaments

 
AGRO

Soudan : le géant turc Alapala lancera une usine de production d’aliments pour bétail d’ici février 2022

Côte d’Ivoire : les broyages de cacao ont atteint 54 000 tonnes en août

Le distributeur Carrefour reprendra 6 magasins de Shoprite en Ouganda

Côte d’Ivoire : Koudijs Animal Nutrition lancera son unité de fabrication d’aliments pour volaille d’ici août 2022

 
ELECTRICITE

GERD : Le Conseil de sécurité de l’ONU appelle à la poursuite des négociations avec l’Union africaine

Zimbabwe : le gouvernement demande l’aide du Mozambique et de la Zambie pour combler le déficit énergétique

Afrique du Sud : FirstRand ne financera plus de centrales à charbon

Le canadien Awesense et le ghanéen Arthur Energy Advisors aident le Ghana et la Sierra Leone à réduire leurs pertes d'électricité

 
HYDROCARBURES

Nigéria : 11 usines de gaz de pétrole liquéfié et 2 stations-service non autorisées fermées à Abuja

Nigeria : Dangote recherche un prêt pour financer sa méga raffinerie de pétrole

Libye : le gouvernement encourage le retour dans le pays des compagnies pétrolières occidentales

Egypte : meilleurs résultats pour la société publique d’exploitation des pipelines sur l’exercice financier 2020-2021

 
MINES

Guinée : le colonel Doumbouya demande plus de « contenu local » dans le secteur minier

Le Ghana signe un accord de 1,2 milliard $ avec Rocksure International pour l’exploitation de la bauxite

Ouganda : aucun gramme d’or vendu en juillet, après l’instauration d’une taxe à l’export

Au premier semestre 2021, Gemfields renoue avec le profit en Zambie et au Mozambique

 
TELECOM

La Gambie sollicite l'expertise du Ghana pour développer son secteur des télécoms

Orange Tunisie, avec l’appui de la Fondation Orange, lance son appel à projets Villages pour l’année 2021

L’Angola s’est mis en quête d’un partenaire pour la gestion et l’exploitation des infrastructures d’Angola Telecom

Le Bénin reçoit 40,2 millions $ de la Chine pour densifier son réseau télécoms à haut débit

 
TRANSPORT

L’Angola et le Portugal scellent un accord de coopération en matière de transport routier

Mali : 27 millions USD pour l’aménagement de la voie de contournement de l’aéroport int’l de Mopti

Mali : 23 millions EUR de la BOAD pour la réhabilitation de la nationale n° 27, Bamako-Koulikoro

Bénin Terminal renforce ses équipements et se dote de deux nouveaux stackaces

 
ENTREPRENDRE

Avec Mando Foods&Co, Alain Branger promeut la consommation de produits agricoles ivoiriens

L’Ivoirien Moussa Badoh réussit à produire 35 tonnes de plantain par hectare

Burundi : les jeunes et les femmes au cœur de la promotion de l’entrepreneuriat et de la cohésion sociale (BAD)

Les Béninois Aurelle Noutahi et Basile Barrincio créent une alternative africaine à Google Images

 
ECHO

Magazine Investir au Cameroun : le cacao camerounais à la loupe

Investisseurs & Partenaires veut apporter des solutions de financement aux PME camerounaises

Via Ovétal, la Camerounaise Diane Njoya veut populariser les essences africaines dans le cosmétique

De retour du Gabon, Didier Raoult se déclare « très impressionné » par la qualité de la prise en charge Covid

 
FORMATION

5 écoles de commerce africaines parmi les 286 meilleures au monde (classement)

Maroc : le gouvernement lance « Campus connecté », un projet pour faciliter l’enseignement à distance

Le Rwanda annonce une académie spécialisée dans les drones

La Fondation Thomson Reuters lance une nouvelle formation sur le financement illicite en Afrique

 
COMM

Instagram propose un nouvel outil pour découvrir des entreprises

La Côte d’Ivoire annonce une subvention pour le personnel des médias à la retraite dès fin septembre

Nigeria : les autorités annoncent la fin de la suspension de Twitter pour « très bientôt »

Guinée : l’armée plus présente que jamais dans la distribution de l’information publique

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Le Top 10 africain des villes les plus chères en 2021

InfographieGP top 10 villes africaines les plus cheres