Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Commerce, transferts d'argent, PIB : la zone UEMOA sera touchée par le covid-19 sur plusieurs fronts (rapport)

Commerce, transferts d'argent, PIB : la zone UEMOA sera touchée par le covid-19 sur plusieurs fronts (rapport)
  • Date de création: 09 avril 2020 17:51

(Agence Ecofin) - Les pays de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) devraient subir de plein fouet et à des échelles différentes, l’impact économique de la pandémie du nouveau coronavirus. C’est ce que révèle un rapport du cabinet Bloomfield Investment, publié il y a quelques jours.

Selon le document, la nouvelle crise sanitaire liée au covid-19 entraînera de fortes baisses de performances au niveau du commerce, des transferts d’argent de la diaspora, de l’activité économique nationale et des finances publiques. Ainsi, les exportations des pays de la zone devraient considérablement chuter en raison de leur très forte dépendance aux matières premières.

La baisse de la demande mondiale qui affecte les cours de l’or (Burkina Faso, Mali), du cacao et de la noix de cajou (Côte d’Ivoire, Guinée-Bissau), du pétrole (Côte d’Ivoire, Niger, Sénégal) et du coton (Bénin, Mali, Burkina Faso, Togo), représentant à eux cinq 64,72% des exportations de biens de la région devrait entraîner une baisse des recettes commerciales. Cette situation est essentiellement due à l’exposition particulièrement forte des principaux clients de la région (Europe, Asie, Amérique) à la pandémie.

Les transferts d’argent des migrants en direction de la zone UEMOA devraient eux aussi être fortement impactés par la crise du covid-19. Il faut noter que ces ressources qui contribuent pour de nombreux ménages à assurer principalement les dépenses courantes proviennent essentiellement de l’Europe (66,1%), de la zone euro (57,7%), notamment de la France (24,0%) et de l'Italie (23,9%). Selon le rapport, « ces pays frappés durement par le Covid-19 sont à l’arrêt ; ce qui aura une incidence sur les nombreux migrants qui y vivent ». Les pays de la zone les plus touchés dans ce secteur seront le Sénégal, le Mali et le Togo où ces fonds ont représenté respectivement 10%, 5,5% et 7,7% du PIB en 2018.

Alors que la réduction des transferts d’argent en provenance de la diaspora devrait ralentir l’afflux de devises étrangères dans la zone et priver de nombreuses familles de sources de revenus, les experts de Bloomfield anticipent également une contraction du PIB régional due à un ralentissement de l’activité économique. Les activités du secteur tertiaire (tourisme, hôtellerie, restauration, divertissement, transport) seront les premières à être touchées en raison des mesures restrictives, de distanciation, de fermetures d’établissements récréatifs et des frontières prises par les pays de l’UEMOA. Cette situation devrait impacter des pays comme le Sénégal ou la Côte d’Ivoire, dont les PIB dépendent à près de 10% des activités de tourisme et de voyage.

D’autres secteurs essentiels tels que les BTP, l’agriculture, les industries manufacturières ou pétrolières seront également particulièrement exposées au cours de l’année, réduisant ainsi les perspectives de croissance économique dans la région.

« La zone UEMOA qui sur les 5 dernières années a connu des taux de croissance relativement importants devrait pour l’année 2020, connaître une contraction de moitié de sa croissance », souligne l’étude. Une situation qui devrait accentuer la pression sur les finances publiques des Etats de la région, et qui pourrait pousser les gouvernements de l’UEMOA à revoir leurs budgets à la baisse, comme l’ont déjà fait des pays comme le Nigeria ou l’Angola.

Prendre des mesures importantes pour anticiper une reprise économique difficile

En plus des mesures prises par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) pour augmenter l’accès des banques aux ressources afin de maintenir et d'accroître le financement de l'économie sous-régionale, certains pays comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire ont annoncé des plans de soutien à leurs économies. Si ces mesures sont à saluer, elles pourraient (à elles seules) s’avérer insuffisantes pour répondre à la crise, surtout si celle-ci dure plus longtemps que prévu.

Pour Bloomfield Investment, la reprise économique s’annonce d’ailleurs particulièrement difficile. « Le ralentissement dans l’exécution des chantiers structurants, le ralentissement de l’activité économique, les effets indirects de la contraction de l’économie mondiale, l’arrêt de l’investissement public et privé, le report des taxes et impôts conduiront à une contraction importante du PIB de la zone en dessous de 4% si la crise ne s’étale que sur le premier semestre. La situation pourrait être plus contraignante si elle perdure après cette période ».

Avec le risque de faillite qui pèse sur de nombreuses entreprises privées, l’efficacité sur la durée des mesures prises par les autorités ouest-africaines se doit d’être un critère important dans l’adoption de leurs plans de riposte contre le covid-19. L’un des défis auxquels feront face les gouvernements de la zone est la disponibilité des ressources financières dans cette situation exceptionnelle, alors qu’elles étaient déjà difficiles d’accès en situation « normale ». Dans ce contexte, la suspension voire l’annulation de la dette des pays africains (tout au moins pour l’année 2020), demandée depuis plusieurs semaines par les dirigeants du continent, pourrait être une piste de solution intéressante. 

 Moutiou Adjibi Nourou  

Lire aussi:

02/04/2020 - Coronavirus-Afrique : les ministres des Finances réclament une aide d’urgence de 100 milliards $ et un allègement de la dette

23/03/2020 - Les ministres africains des Finances appellent à exonérer l'Afrique des paiements d'intérêts sur sa dette en 2020


 
FINANCE

Le sud-africain Standard Bank a adopté un plan d'emprunt à moyen terme de 4 milliards $

La BRVM a réalisé sa première cérémonie virtuelle de cotation de titres

Le travail à domicile va perdurer dans l'univers de la haute finance, pas seulement à cause du covid-19

Le britannique AgDevCo investit dans la construction d’une usine de fabrication d’emballages de céréales en Tanzanie

 
AGRO

Kenya : le gouvernement entérine la réduction des responsabilités de l’agence en charge de la filière thé

Bayer affiche son optimisme dans la résolution des conflits judiciaires sur le Roundup

L’exécutif ivoirien rejette les conclusions d’un rapport relevant une hausse du travail infantile dans le cacao

Irrigation : un programme de 95 millions $ pour résorber le déficit céréalier au Niger en 2020

 
ELECTRICITE

Togo : le PNUD recherche des consultants pour le suivi de l’installation de 6 894 lampadaires solaires

Liberia : le régulateur et le MCA mènent une étude pour une meilleure tarification électrique

Soudan du Sud : le projet d’extension du réseau électrique a déjà permis la connexion de plus de 6 000 ménages

La communauté internationale de plus en plus concernée par les tensions autour du GERD

 
HYDROCARBURES

Namibie : la société pétrolière locale ReconAfrica reporte au dernier trimestre son programme de forage

Gaz naturel liquéfié : le Cameroun en négociations avec Golar et Gazprom pour augmenter la production

Une ONG suisse accuse un négociant de carburant de complicité de pillages et de crimes de guerre en Libye

USA : un régulateur du secteur pétrolier autorise le stockage du pétrole dans les entrailles de la Terre

 
MINES

Tanzanie : Shanta Gold se rapproche davantage du développement de la mine Singida

Mali : Altus lance un nouveau programme de forage de 1 600 m à Tabakorole

Afrique du Sud : la durée de vie de la mine Prieska augmente à 12 ans (étude)

Égypte : Centamin enregistre des résultats financiers en hausse pour l’année 2019

 
TELECOM

Cameroun : le syndicat des employés de Viettel programme une grève illimitée dès le 7 juin

L’Ethiopie poursuit ses plans de libéralisation du secteur des télécoms malgré la covid-19

MTN reste la marque africaine la plus admirée, selon Brand Africa 100

Afrique du Sud : Vodacom transforme sa filiale locale en une entreprise autonome

 
TRANSPORT

Le Parlement entérine la création des chemins de fer du Sénégal (CFS) et dissout l’Agence nationale des chemins de fer

Nationale Airways Gabon : un nouveau-né dans le ciel gabonais

Les filiales du Groupe Bolloré au Congo contribuent au plan national de riposte contre la Covid-19

Le Gabon et Sao Tomé s’accordent sur la délimitation de leur frontière maritime

 
ENTREPRENDRE

La start-up Skyearth utilise des drones pour reconstituer les forêts en Côte d’Ivoire

Bénin : des femmes rurales ont un revenu de plusieurs millions FCFA grâce à la vente de riz traité

En Tunisie, une entrepreneure utilise la technologie pour soigner les enfants souffrant de troubles de l’apprentissage

Madagascar : ce lycéen de 17 ans conçoit un robot distributeur de gel désinfectant

 
MULTIMEDIA

L’aéroport international du Cap élu meilleur d’Afrique (Vidéo)

« L'Afrique a bien résisté et tant mieux puisque ce qui était annoncé c’était l'hécatombe » : Denis Mukwege (Vidéo)

Explosion du chômage au Niger : Des milliers d’emplois perdus à cause du coronavirus (Vidéo)

A la rencontre de Christian Amouo, co-fondateur de Mougano Investment (Vidéo)

 
FORMATION

L’Agence universitaire de la Francophonie ouvre des cursus de formations à distance pour les étudiants africains

L’incubateur Mozilla builders propose trois programmes en ligne pour les start-up africaines

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

 
COMM

Afrique : l’évènementiel se tourne vers le virtuel

Afrique : pour la journée dédiée au continent, Twitter ajoute le drapeau de l’Union africaine en emoji

Les artistes africains organisent un événement virtuel pour célébrer la journée du continent

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie