Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Covid-19 : l’Afrique subsaharienne connaîtra sa première récession depuis 25 ans (Banque mondiale)

Covid-19 : l’Afrique subsaharienne connaîtra sa première récession depuis 25 ans (Banque mondiale)
  • Date de création: 09 avril 2020 13:52

(Agence Ecofin) - « La pandémie Covid-19 met à l'épreuve les limites des sociétés et des économies dans le monde entier, et les pays africains risquent d'être particulièrement touchés », s’est inquiété, ce jeudi, Hafez Ghanem (photo), vice-président de la Banque mondiale pour l'Afrique.

Le tableau est d'autant plus sombre que le continent connaîtra, sa toute première récession depuis 25 ans. La Banque mondiale prévoit une chute « brutale » de la croissance économique qui devrait passer de 2,4 % en 2019 à -2,1%, voire -5,1 % en 2020.

Les trois mastodontes du continent devraient être les plus affectés, affirme l’institution multilatérale. Alors que le prix du brut a dégringolé et perdu près de la moitié de sa valeur anticipée par les budgets nationaux, le Nigeria et l’Angola, tous deux exportateurs de pétrole, seront sévèrement frappés. L’Afrique du Sud pâtira de l’atonie prononcée dans les investissements, ainsi que ses deux voisins du podium des plus grandes économies régionales, susmentionnés.

Dans les deux régions qui connaissent la croissance la plus rapide, à savoir l'Union économique et monétaire ouest-africaine (Uemoa) et la Communauté d'Afrique de l'Est (CEA), la faiblesse de la demande extérieure, les perturbations des chaînes d'approvisionnement et de la production intérieure tireront l’activité économique vers le bas. L’Uemoa, dont l’activité a régulièrement progressé de plus de 5% depuis 2012, pourrait perdre près de la moitié de sa croissance annuelle.

In fine, le Covid-19 coûtera à la région entre 37 et 79 milliards $ en pertes de production pour 2020, en raison d'une combinaison d'effets.

« Ceux-ci comprennent la perturbation du commerce et de la chaîne de valeur, qui a un impact sur les exportateurs de produits de base et les pays ayant une forte participation à la chaîne de valeur », cite d’entrée de jeu, le dernier « Africa's Pulse », la mise à jour économique semestrielle de la Banque mondiale pour la région.

Et d’ajouter à cette liste : « La réduction des flux de financement étrangers provenant des envois de fonds, du tourisme, des investissements directs étrangers, de l'aide étrangère, combinée à la fuite des capitaux et par le biais d'impacts directs sur les systèmes de santé, et des perturbations causées par les mesures de confinement et la réponse du public »

People first

Selon la Banque mondiale, la crise du Covid-19 pourrait déclencher une crise de la sécurité alimentaire en Afrique. Elle table sur une contraction de la production agricole de 2,6 % dans un scénario optimiste et jusqu'à 7 % en cas de blocage des échanges. Dans le même temps, la conjoncture mondiale aux relents de ralentissement chronique aura des effets dévastateurs sur la région où les importations se taillent la part du lion dans les échanges. Les projections sont lugubres. L’Afrique subsaharienne pourrait perdre jusqu’à 25% de ses importations de denrées alimentaires.

Pour l’institution de Bretton Woods, ajouté à cette menace alimentaire imminente, un gouffre sanitaire guette la région si ses dirigeants s’obstinent à mettre l’humain au second rang dans la hiérarchie des décisions de riposte au Covid-19.

Ainsi, les dirigeants africains doivent « se concentrer sur la préservation des vies et la protection des moyens de subsistance en s'attachant à renforcer les systèmes de santé et à prendre des mesures rapides pour minimiser les perturbations dans les chaînes d'approvisionnement alimentaires », recommandent les auteurs du rapport.

Mieux, « Africa’s Pulse » préconise la mise en place de « programmes de protection sociale, y compris des transferts d'argent liquide, la distribution de nourriture et des exemptions de frais, pour soutenir les citoyens, en particulier ceux qui travaillent dans le secteur informel ».

La Banque mondiale soutiendra l’Etat-providence

Ses mesures à peine déguisées d’Etat-providence, l’institution régulièrement taxée d’ultralibérale se dit prête à les accompagner, sous diverses formes.

« Nous mobilisons toutes les ressources possibles pour aider les pays à répondre aux besoins immédiats des populations en matière de santé et de survie tout en préservant les moyens de subsistance et les emplois à plus long terme »

Pour y arriver, David Malpass invite les créanciers de la région, tout comme d’autres parties de la planète en développement, à geler les remboursements au titre du service de la dette bilatérale.  « Ce qui permettrait de libérer des fonds pour renforcer les systèmes de santé afin de faire face à la crise du Covid-19 et de sauver des vies, les filets de sécurité sociale pour sauver les moyens de subsistance et aider les travailleurs qui perdent leur emploi, le soutien aux petites et moyennes entreprises et la sécurité alimentaire », a certifié Hafez Ghanem.

Fiacre Kakpo


 
FINANCE

La filiale marocaine de BNP Paribas réalise un mauvais démarrage au premier trimestre 2020

Investir sur les actions Airtel Africa permettrait de réaliser un gain de 59,8%, selon des analystes basés au Nigéria

Au Zimbabwe, la Bourse des valeurs mobilières est devenue un refuge contre l'inflation galopante

7 institutions financières tunisiennes obtiendront 155 millions $ de l’allemand KfW pour soutenir des PME

 
AGRO

L’entreprise britannique Gemcorp veut renforcer ses activités dans l’exportation de blé vers l’Afrique

Afrique du Sud : BATSA lancera finalement une action en justice contre le gouvernement

Burkina Faso : la production cotonnière renoue avec la croissance en se chiffrant à 464 000 tonnes en 2019/2020

Afrique du Sud : « les conséquences du confinement sur l’industrie du vin sont irréparables » (VinPro)

 
ELECTRICITE

Eolien : 63 GW de nouvelles centrales eoliennes ont été installées en 2019 (Global Wind Energy Council)

Nigeria : le gouvernement débloque un premier financement pour le projet de 25 000 MW de Siemens

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

 
HYDROCARBURES

Pour faire face à la crise, le Nigéria va réduire à 10 dollars le coût de production du baril de pétrole

Ghana : le gaz de pétrole liquéfié produit au niveau local est plus cher que celui importé, dénoncent les consommateurs

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

 
MINES

Burkina Faso : l’État veut générer des recettes de près de 150 milliards de francs CFA grâce à deux mines d’or

Angola : Orelogy Consulting réalisera l’étude de faisabilité définitive du projet de phosphate Cabinda

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

 
TELECOM

Nigéria : MTN veut lever 50 milliards de nairas pour soutenir ses opérations

Cameroun : après un préavis de grève, Nexttel appelle son personnel à se concentrer sur la performance de l’entreprise

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

 
TRANSPORT

Côte d’Ivoire : les aéroports de Bouaké et Korhogo vont recevoir 25 milliards FCFA de la BOAD pour leur réhabilitation

Rwanda : dès le 1er juin à Kigali, le paiement par Mobile Money pour le transport public à moto sera obligatoire

Le Ghana suspend indéfiniment les frais d’atterrissage sur ses aéroports

Cameroun : l’aéroport de Douala va augmenter ses capacités de 1,5 à 2,5 millions de passagers par an

 
ENTREPRENDRE

Un entrepreneur sénégalais crée un système de localisation des lieux sans adresse de rue

Kenya : La start-up Amitruck propose une plateforme de mise en relation des acteurs du transport logistique

Ghana : Isaac Sesi, 27 ans, conçoit un appareil qui limite les pertes après récolte

Au Burkina Faso, une famille de fermiers associe fruits et légumes sur un même sol pour cultiver sans pesticides

 
MULTIMEDIA

Bien que critiquées, les mesures économiques prises par le Cameroun semblent être les plus réalistes (Vidéo)

Au Rwanda, des robots en renfort dans la lutte contre la COVID-19 (Vidéo)

Professeur dans un village enclavé, il est sacré meilleur enseignant au monde ! (Vidéo)

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

 
FORMATION

Digital Africa lance l’édition 2020 de son programme de formation pour les entrepreneurs africains

Kenya : l’Iran envisage de créer un centre de nanosciences à Nairobi

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi

 
COMM

Algérie : deux films documentaires provoquent une brouille avec la France

Une start-up française veut former les scénaristes nigérians de Séries TV à partir de mars 2021

Mozambique : le projet chinois visant à fournir la télévision satellite est achevé

Nigeria : le régulateur sanctionne trois radios pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19