Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Covid-19 : après son cri à l’aide sur le poids de sa dette, l’Afrique risque de ne pas recevoir le soutien souhaité

Covid-19 : après son cri à l’aide sur le poids de sa dette, l’Afrique risque de ne pas recevoir le soutien souhaité
  • Date de création: 03 avril 2020 21:20

(Agence Ecofin) - Il y a un peu moins de 2 semaines, les ministres africains des Finances ont lancé un appel à l’aide à destination de la communauté internationale. Ils ont notamment demandé que leur soit accordée une exonération du paiement des intérêts sur les dettes et obligations de leurs pays respectifs. Ce montant est estimé pour 2020 à 44 milliards $, selon la Commission économique pour l’Afrique (CEA).

Cette requête fait partie d’un plaidoyer global qui permettrait à la région de mobiliser des ressources afin de faire face aux conséquences économiques causées par la pandémie de covid-19. Très dépendants de leurs matières premières dont les prix ont baissé au cours du dernier mois, les gouvernements africains n’ont finalement que très peu de marge de manœuvre face à la conjoncture actuelle.

Plusieurs organisations non gouvernementales internationales ont fait écho de cette demande et exigent pour certaines, une annulation pure et simple de cette dette qui à leurs yeux, est plus qu’outrageuse en ces moments. Le soutien institutionnel le plus fort est venu de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI).

A la suite de la demande des ministres des Finances, David Malpass, le président du Groupe de la Banque Mondiale a le 23 mars 2020, invité les membres du G20 à alléger la dette des pays les plus pauvres, et à suspendre le paiement des intérêts sur les obligations souveraines africaines. « Beaucoup d’entre eux étaient déjà empêtrés dans une situation d’endettement difficile qui ne laisse aucune marge de manœuvre pour opposer une riposte sanitaire et économique appropriée », a expliqué M. Malpass.

Ces déclarations risquent cependant de demeurer des vœux pieux. Le G20 à l’issue de sa rencontre du 26 mars 2020, a donné une réponse qui n’était pas dans le sens d’une action immédiate. « Nous nous félicitons des mesures prises par le FMI et la Banque mondiale pour aider les pays qui en ont besoin en faisant pleinement appel à tous les instruments disponibles dans le cadre d’une réponse mondiale concertée. Nous continuerons de traiter les risques de vulnérabilité liés à la dette dans les pays à faibles revenus », peut-on lire dans le document.

De même, les institutions de Bretton Woods n’ont pas été claires sur la forme que prendrait l’aide cumulée de 64 milliards $ qu’elles ont annoncée, mais il semble qu’une partie de cet engagement sera accordée sous la forme de nouveaux prêts. Rien que sur les 50 milliards $ mis à disposition des pays ciblés, il y a déjà 80 demandes d’assistance.

Par ailleurs, l’appel du duo Banque mondiale/FMI ne semble pas concerner les créanciers de la dette commerciale des pays africains. A fin 2019, on estimait à près de 115 milliards $, l’encours global des eurobonds émis par les pays africains. Ce qu’on constate depuis fin mars 2020, c’est que les rendements sur ces obligations internationales pour des pays comme le Kenya, le Nigeria, l’Angola, ou le Ghana ont augmenté ; signe que le marché obligataire international craint de forts risques de défauts de remboursement. Pourtant aucun signe de concession ne se fait ressentir.

Il y a enfin, la dette de l’Afrique envers la Chine. Elle était estimée à près de 146 milliards $ en 2017, selon des données de l’Initiative pour les recherches sur les relations entre la Chine et l’Afrique. Aucune annonce n’a encore été faite de ce côté. Le nouveau partenaire des Africains ne semble pas encore prêt à fermer les yeux sur ses remboursements, surtout que certains pays comme le Cameroun et le Congo ont récemment obtenu des restructurations de leur dette.

Idriss Linge

Lire aussi:

https://www.agenceecofin.com/gouvernance-economique/2303-75054-les-ministres-africains-des-finances-appellent-a-exonerer-lafrique-des-paiements-dinterets-sur-sa-dette-en-2020


 
FINANCE

Hong Kong : la 3e place financière mondiale menacée par le conflit entre les Etats-Unis et la Chine

La filiale marocaine de BNP Paribas réalise un mauvais démarrage au premier trimestre 2020

Investir sur les actions Airtel Africa permettrait de réaliser un gain de 59,8%, selon des analystes basés au Nigéria

Au Zimbabwe, la Bourse des valeurs mobilières est devenue un refuge contre l'inflation galopante

 
AGRO

L’entreprise britannique Gemcorp veut renforcer ses activités dans l’exportation de blé vers l’Afrique

Afrique du Sud : BATSA lancera finalement une action en justice contre le gouvernement

Burkina Faso : la production cotonnière renoue avec la croissance en se chiffrant à 464 000 tonnes en 2019/2020

Afrique du Sud : « les conséquences du confinement sur l’industrie du vin sont irréparables » (VinPro)

 
ELECTRICITE

Eolien : 63 GW de nouvelles centrales eoliennes ont été installées en 2019 (Global Wind Energy Council)

Nigeria : le gouvernement débloque un premier financement pour le projet de 25 000 MW de Siemens

Afrique du Sud : Une entité publique propose à l’Eskom de convertir 5 milliards $ d’obligations en actions

Côte d’Ivoire : la production électrique a crû de 6 % en 2019 par rapport à 2018

 
HYDROCARBURES

Pour faire face à la crise, le Nigéria va réduire à 10 dollars le coût de production du baril de pétrole

Ghana : le gaz de pétrole liquéfié produit au niveau local est plus cher que celui importé, dénoncent les consommateurs

Chevron va réduire de 10 à 15 % ses effectifs mondiaux

La société publique angolaise du pétrole exécute un accord d’amodiation sur un bloc important à Cuba

 
MINES

Burkina Faso : l’État veut générer des recettes de près de 150 milliards de francs CFA grâce à deux mines d’or

Angola : Orelogy Consulting réalisera l’étude de faisabilité définitive du projet de phosphate Cabinda

Congo : une nouvelle étude réduit l’investissement nécessaire pour l’exploitation du minerai de fer de Zanaga

Cameroun : le groupe britannique BWA élargit son portefeuille d’exploration minière

 
TELECOM

Nigéria : MTN veut lever 50 milliards de nairas pour soutenir ses opérations

Cameroun : après un préavis de grève, Nexttel appelle son personnel à se concentrer sur la performance de l’entreprise

Afrique du Sud : les autorités offrent 30 Go gratuits d’internet aux étudiants pour une période de 3 mois

En Afrique, l'Algérie, le Nigeria et la Tunisie trustent la tête des cyberattaques sur mobile au 1er trimestre 2020

 
TRANSPORT

Côte d’Ivoire : les aéroports de Bouaké et Korhogo vont recevoir 25 milliards FCFA de la BOAD pour leur réhabilitation

Rwanda : dès le 1er juin à Kigali, le paiement par Mobile Money pour le transport public à moto sera obligatoire

Le Ghana suspend indéfiniment les frais d’atterrissage sur ses aéroports

Cameroun : l’aéroport de Douala va augmenter ses capacités de 1,5 à 2,5 millions de passagers par an

 
ENTREPRENDRE

Un entrepreneur sénégalais crée un système de localisation des lieux sans adresse de rue

Kenya : La start-up Amitruck propose une plateforme de mise en relation des acteurs du transport logistique

Ghana : Isaac Sesi, 27 ans, conçoit un appareil qui limite les pertes après récolte

Au Burkina Faso, une famille de fermiers associe fruits et légumes sur un même sol pour cultiver sans pesticides

 
MULTIMEDIA

Bien que critiquées, les mesures économiques prises par le Cameroun semblent être les plus réalistes (Vidéo)

Au Rwanda, des robots en renfort dans la lutte contre la COVID-19 (Vidéo)

Professeur dans un village enclavé, il est sacré meilleur enseignant au monde ! (Vidéo)

Les chiffres de l'industrie du mobile money en Afrique (2019) - Infographie

 
FORMATION

Digital Africa lance l’édition 2020 de son programme de formation pour les entrepreneurs africains

Kenya : l’Iran envisage de créer un centre de nanosciences à Nairobi

Le projet de mobilité en génie biomédical africain propose des bourses aux étudiantes et personnel des universités

Maroc : le gouvernement s’engage avec IBM pour offrir des formations aux chercheurs d’emploi

 
COMM

Algérie : deux films documentaires provoquent une brouille avec la France

Une start-up française veut former les scénaristes nigérians de Séries TV à partir de mars 2021

Mozambique : le projet chinois visant à fournir la télévision satellite est achevé

Nigeria : le régulateur sanctionne trois radios pour avoir diffusé de fausses informations sur la Covid-19