Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Le covid-19 pourrait avoir un impact dévastateur sur les économies d’Afrique subsaharienne (FMI)

Le covid-19 pourrait avoir un impact dévastateur sur les économies d’Afrique subsaharienne (FMI)
  • Date de création: 02 avril 2020 18:06

(Agence Ecofin) - La pandémie de covid-19 pourrait avoir un impact beaucoup plus néfaste sur les économies d’Afrique subsaharienne, alors qu’elles avaient été faiblement touchées lors de la crise financière de 2008. Une perspective évoquée par le directeur du département Afrique du Fonds monétaire international (FMI), Abebe Aemro Sélassié (photo), au cours d’un récent entretien.

« Je crains que l'impact sur la région [Afrique subsaharienne, ndlr] cette fois-ci ne devienne vraiment dévastateur. En 2008 / 2009, l’intégration des pays à l'économie mondiale était limitée du côté financier. Mais je pense que la principale raison qui explique la résistance à la pression, est que ces pays disposaient de beaucoup d'espace budgétaire. Les niveaux d'endettement étaient donc assez bas. Ainsi, lorsque la crise financière mondiale a frappé et que ce ralentissement s'est transmis dans la région, les entreprises ont pu avoir des politiques assez anticycliques, permettre aux déficits publics de se creuser, entreprendre les projets d'investissement et renforcer le soutien à l'activité économique. Ainsi, pour la grande majorité des pays de la région, le coup d'arrêt à la croissance a été limité. Sur le plan financier également, à l'époque, la dépendance vis-à-vis des marchés financiers mondiaux était moins importante qu'aujourd'hui », a déclaré Abebe Aemro Sélassié.

Les données ont considérablement évolué depuis lors à tel point que la crise économique mondiale qui se profile en raison de la pandémie de covid-19 va fortement impacter les économies d’Afrique subsaharienne. « Cette fois-ci, nous avons une situation où le niveau d'endettement est prononcé pour la grande majorité des pays. Et il y a aussi une dépendance beaucoup plus grande aux marchés financiers, beaucoup plus d'emprunts par le biais d'obligations en euros, de prêts syndiqués, etc. », fait remarquer le directeur du département Afrique du FMI.

Trois canaux de transmission de la crise sur les économies de la région

Abebe Aemro Sélassié identifie trois canaux dans lesquels l'impact de cette pandémie se fera sentir dans les économies d’Afrique subsaharienne.

Il s’agit premièrement des mesures que les gouvernements prennent pour freiner la propagation de la maladie, à travers notamment la limitation des vols des compagnies aériennes, la limitation des rassemblements, forçant la fermeture de certaines entreprises, avec à la clé d’importantes pertes d’emplois.

En Effet, comme l’explique le responsable, « contrairement à la plupart des pays avancés ou à de nombreux pays émergents, le travail à domicile ne sera pas une option, mais plutôt celle d’une infime fraction de la main-d'œuvre. Et dans la plupart des pays d'Afrique subsaharienne, la grande majorité des personnes travaillent dans le secteur informel ou dans les usines, les petites et moyennes entreprises. Aucune des entreprises n'aura les ressources nécessaires pour soutenir et garder les employés au-delà de quelques jours. Ou, si vous travaillez dans des activités de type informel, vous devrez sortir quotidiennement pour gagner votre vie ». Ces mesures de restrictions vont donc entraîner un très gros frein à l'activité économique.

Deuxièmement, le déclin de l'activité économique dans le reste du monde se fera également sentir dans la région. Cette pandémie qui a commencé comme une crise sanitaire s'est transformée en une crise économique majeure avec un ralentissement de la croissance mondiale ; ce qui entraînera un frein à la demande des exportations africaines, mais aura également pour effet de retarder les décisions d'investissement que les non résidents pourraient prendre en Afrique, ainsi que les décisions de financement.

Le troisième canal est la forte baisse des prix des matières premières, et notamment du pétrole.

Concentrer les efforts pour freiner au plus tôt la pandémie

Pour Abebe Aemro Sélassié, limiter la propagation de la maladie doit constituer la priorité pour tous les Etats de la région. « Il faut consacrer plus de ressources monétaires et fiscales à la résolution de cette urgence sanitaire. Je veux dire que c'est ce qui est important à très court terme pour contrer le ralentissement économique qui résultera des mesures prises au niveau national, mais aussi du ralentissement de la demande extérieure », insiste-t-il.

Par ailleurs, les Etats doivent adopter des politiques budgétaires plus dynamiques afin d’atténuer une partie de ce choc, à travers notamment des interventions ciblées pour soutenir les entreprises, et surtout les personnes qui ont été affectées par le ralentissement économique. Un assouplissement monétaire pourrait également être une réponse adaptée.

Borgia Kobri


 
FINANCE

En 2019, la Société ivoirienne de Banque a versé 1,25 milliard FCFA à ses 10 employés les mieux rémunérés

Covid-19 : 54% des directeurs financiers de sociétés africaines craignent jusqu’à 50% de baisse des chiffres d’affaires

African Guarantee Fund apporte une réponse aux impacts économiques du COVID-19

En réponse au coronavirus, le FMI a déjà augmenté la dette de l'Afrique de 13 milliards $ supplémentaires

 
AGRO

Côte d’Ivoire : le gouvernement débloquera plus de 150 milliards Fcfa en faveur de l’agriculture

Ghana : le fabricant de boissons gazeuses Kasapreko lancera bientôt sa nouvelle unité à Tanoso

Afrique du Sud : Tiger Brands envisage des suppressions d’emplois pour contrer l’impact du coronavirus

Cargill va mettre en place une traçabilité complète de sa chaîne d’approvisionnement de cacao au Cameroun

 
ELECTRICITE

La communauté internationale de plus en plus concernée par les tensions autour du GERD

Kenya : cinq entreprises encore en lice pour la construction de la centrale géothermique d’Olkaria VI (140 MW)

Djibouti : le gouvernement valide la construction de la centrale solaire de Bara (30 MW)

Le Niger recadre l'attribution des licences dans le secteur de l'énergie électrique

 
HYDROCARBURES

Les producteurs nigérians de baryte accusent les compagnies pétrolières de sabotage économique

Côte d’Ivoire : PGS publie les résultats d’une étude sismique améliorée du bloc pétrolier CI-706

Afrique du Sud : Sasol s’attend à une baisse d’au moins 20 % de ses bénéfices pour l’ensemble de l’année

Selon un juge londonien, l’Angleterre n’est pas compétente pour statuer sur l’affaire OPL 245

 
MINES

Égypte : Centamin enregistre des résultats financiers en hausse pour l’année 2019

Le coronavirus compromet l’atteinte des objectifs de production du sud-africain AngloGold Ashanti

Burkina Faso : la mine Taparko contribue à une hausse de la production du russe Nordgold

Zambie : Volt Resources acquiert un nouveau projet aurifère pour 4 millions de dollars

 
TELECOM

Afrique du Sud : Vodacom transforme sa filiale locale en une entreprise autonome

Le Royaume-Uni fait volte face et décide de sortir Huawei de son marché d’ici 2023

Le Rwanda se dote d’une agence spatiale dont l’entrée en service est prévue pour juillet

Zambie : MTN injecte 9,8 millions $ dans la mise à niveau de son réseau

 
TRANSPORT

Égypte : le canal de Suez accueillera pour la première fois le plus grand porte-conteneurs du monde

Afrique du Sud : les travaux de construction du pont de Msikaba sont relancés

Le Rwanda va injecter 152 millions de dollars pour soutenir la compagnie aérienne nationale

Air France relance ses vols commerciaux vers le Cameroun dès le 25 mai

 
ENTREPRENDRE

En Tunisie, une entrepreneure utilise la technologie pour soigner les enfants souffrant de troubles de l’apprentissage

Madagascar : ce lycéen de 17 ans conçoit un robot distributeur de gel désinfectant

Une start-up nigériane réussit à réaliser 1 million de dollars de revenus avec l’exportation de déchets plastiques

Au Gabon, une jeune entrepreneure réussit à créer une start-up de jus de fruits avec 25 000 FCFA

 
MULTIMEDIA

A la rencontre de Christian Amouo, co-fondateur de Mougano Investment (Vidéo)

Une journaliste malgache remporte le prix Pulitzer 2020 : Retour d’expérience (Vidéo)

Le secteur agricole au Kenya (Infographie)

A la rencontre de René Téwou, entrepreneur et évangéliste de l'exode citadin (Vidéo)

 
FORMATION

L’incubateur Mozilla builders propose trois programmes en ligne pour les start-up africaines

Maroc : inauguration de la première académie virtuelle dans le domaine de la santé

Guinée : INTEGRA lance un programme de formation en ligne pour 200 jeunes

Tchad : l’UNESCO forme les enseignants-chercheurs à l’ingénierie pédagogique en ligne

 
COMM

Les artistes africains organisent un événement virtuel pour célébrer la journée du continent

Sénégal : une minisérie prend le pari de sensibiliser la population sur la pandémie

Afrique francophone subsaharienne : le Discop va organiser un marché virtuel pour les acteurs du secteur audiovisuel de la région

Un fonds d’aide à la presse divise les journalistes gabonais