Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

RD Congo : le Conseil de Sécurité veut une enquête sur « les soutiens extérieurs » de la rébellion

  • Date de création: 17 juin 2012 04:57

(Agence Ecofin) - Alors que les affrontements se poursuivent entre les rebelles du M23 et l’armée congolaise, au grand malheur des populations du Nord Kivu, le Conseil de sécurité de l'ONU veut faire la lumière sur les soutiens extérieurs dont bénéficieraient les troupes rebelles.

Les mutins, anciens membres de la rébellion tutsi-congolaise du Congrès national pour la défense du peuple (CNDP), avaient été intégrés dans l'armée congolaise dans le cadre d'un accord de paix signé avec Kinshasa en mars 2009. Début avril, ils ont repris le chemin de la rébellion au Nord et au Sud-Kivu, commandés, selon Kinshasa, par le général en fuite Bosco Ntaganda, lui-même recherché par la Cour pénale internationale pour enrôlement d'enfants.

Le gouvernement congolais accuse le Rwanda de soutenir cette rébellion. Le texte adopté par le Conseil de sécurité de l’ONU vise à enquêter sur cette hypothèse qui tend à se vérifier : quelques dizaines de soldats rebelles qui ont rendu les armes à la MONUSCO, auraient reconnu qu’ils étaient Rwandais. « Ce n’est pas à moi à le confirmer. Nous attendons toujours les résultats de ces vérifications. Mais je peux vous dire qu’effectivement, il y a certains qui disent qu’ils sont Rwandais.» a confirmé Roger Meece, le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies.

Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits