Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

La Gambie ne sera plus membre de la CPI à partir du 10 novembre 2017

  • Date de création: 15 novembre 2016 08:02

(Agence Ecofin) - La Gambie vient d’informer l’Organisation des Nations Unies (ONU) de son retrait de la Cour Pénale Internationale (CPI) qui sera effectif à partir du 10 novembre 2017. C’est ce qu’a révélé à l’agence de presse Reuters, Farhan Haqq, le porte parole de l’ONU.

C’est le troisième pays à claquer les portes de la juridiction après le Burundi et l’Afrique du Sud.

On se rappelle qu’en octobre dernier, le ministre gambien de l’information, Sheriff Bojang avait fait part de l’intention du pays de quitter la CPI car étant « un tribunal dédié à la persécution et l’humiliation des personnes de couleur, en particulier des Africains ».

En activité depuis 2002, le tribunal compte 124 Etats membres et est revêtu du pouvoir de juger les auteurs de crimes contre l’humanité, de crimes de guerre, de génocides etc.

Ban Ki-Moon, le secrétaire général de l’ONU a exprimé son regret concernant le retrait de ces trois pays avant d’indiquer que cela envoie un mauvais message quant à l’engagement de ces pays par rapport à la justice.

Il convient de souligner que l’actuelle procureure de la CPI, Mme Fatou Bensouda (photo) a été conseillère du président gambien Yahya Jammeh dans les premières années de son pouvoir. Elle a également été ministre de la justice.

Olivier de Souza

Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits