Nigeria: Royal Dutch Shell se fait épingler sur les fuites de pétrole

(Agence Ecofin) - Amnesty International a accusé, dans un rapport le 7 novembre, les géants pétroliers d’imputer à tort toutes les fuites de pétrole aux gangs qui écument le sud pétrolifère du Nigeria. Le nombre de fuites dans la région pétrolifère du Delta du Niger, sud du Nigeria, est stupéfiant, a déclaré l'organisation de défense des droits de l'homme dans son rapport, selon l’AFP.

Selon ce rapport, Royal Dutch Shell, qui gère le plus grand nombre de sites dans cette région, a annoncé 348 fuites depuis début 2012, tandis que la filiale nigériane de la société italienne Agip a rapporté plus de 1000 fuites sur la même période. « Les déclarations de Shell sur les fuites de pétrole ne sont pas fiables », a estimé Audrey Gaughran, responsable des questions internationales d'Amnesty, selon AFP.

Amnesty assure que les compagnies pétrolières, Shell en particulier, manipulent les conclusions des enquêtes sur ces fuites et que leurs propres infrastructures, souvent mal entretenues, sont aussi en cause.

Lire aussi

31/10/2013- Nigeria :Shellfait face à des vents contraires dans le raffinage

18/10/2013- Nigeria:Shellrouvre l’oléoduc Trans Niger

24/09/2013- Nigeria : Royal DutchShelldéclare l'état de force majeur dans le sud du pays

17/09/2013- Nigeria : des habitants du Delta du Niger rejettent une offre deShell

Enveloppe Recevez chaque semaine la lettre
Ecofin Droits