Ecofin Hydrocarbures
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

BANNERS PUB 1200x100 ECOFIN Hydro

Kenya : les rêves de pétrole s’éloignent…

  • Date de création: 09 avril 2021 16:59

(Agence Ecofin) - En 2012, la société britannique Tullow Oil a découvert près d’un milliard de barils de pétrole dans les blocs 10BB et 13 T du bassin de South Lokichar, situé dans le nord du Kenya. Après plusieurs reports, 2024 avait été retenu pour le début de la production. Le lancement devait apporter une importante bouffée d’oxygène à l’économie la plus florissante d’Afrique orientale. Mais les choses ne se passeront pas comme prévu. L’apparition de la pandémie du coronavirus et ses conséquences, notamment sur les finances des entreprises du secteur, vont contraindre Tullow Oil à mettre en suspens le projet, jetant l’incertitude sur l’avenir pétrolier du pays.

Démarrage en trombe

Tullow Oil contrôle une participation de 50% dans les périmètres d’exploration à terre au Kenya. Avec plus d’un milliard de barils potentiels et 560 millions de barils récupérables sur place, la société à très tôt annoncé qu’elle ferait du Kenya l’un des plus importants pôles de production de pétrole, juste après le Ghana. A l’époque, les premiers examens avaient montré que la société pouvait produire jusqu’à 100 000 barils de pétrole kenyan par jour.

1South Lokichar

Un milliard de barils de pétrole dans les blocs 10BB et 13 T du bassin de South Lokichar.

Après des travaux de développement préliminaires et des tests de production concluants, Tullow et ses partenaires sur le périmètre (Africa Oil et Total à 25% chacun) ont démarré un programme innovant consistant à lancer une phase de pré-production. Dénommé Early Oil Pilot Scheme, ce programme a conduit à une production de 2000 barils par jour à partir de juin 2018. Le pétrole était ensuite acheminé par camions vers le port de Mombassa pour y être stocké. L’idée était de permettre à la société de tester les marchés consommateurs et, entre autres, intéresser un potentiel partenaire pour une amodiation afin de partager les coûts du développement du site.

2oil trucks Mombassa

Le pétrole était acheminé par camions vers le port de Mombassa.

Fin août 2019, le pays a exporté sa première cargaison de pétrole brut : au total 200 000 barils. « C’est un moment historique », avait exulté le président Uhuru Kenyatta, qui a planté le drapeau kenyan sur le pétrolier qui devait transporter l’huile vers le marché chinois.

Fin août 2019, le pays a exporté sa première cargaison de pétrole brut : au total 200 000 barils. « C’est un moment historique », avait exulté le président Uhuru Kenyatta, qui a planté le drapeau kenyan sur le pétrolier qui devait transporter l’huile vers le marché chinois.

Mais avant, l’Etat Kenyan a introduit une loi sur le partage des revenus pétroliers qui prévoit que 75% des revenus tirés de la production de brut iront au gouvernement, 20% aux administrations des comtés et 5% aux communautés des bassins de production.

3oil

Uhuru Kenyatta savoure « le moment historique » d’une première livraison de pétrole à la Chine.

En avril 2018, le président Uhuru Kenyatta a annoncé l’introduction de la société publique du pétrole (NOCK) sur les bourses de Londres et de Nairobi. L’objectif était d’attirer des investissements pour développer des projets pétroliers dans le pays. Le Kenya se rêvait alors en eldorado de l’or noir.

Victime collatérale

Ce démarrage en trombe de l’aventure pétrolière va très vite être freiné par les problèmes financiers de Tullow, à partir du second semestre de 2019. En effet, plusieurs problèmes sur les installations de production au Ghana et la baisse de la demande gazière vont affecter les prévisions de production de la société et engendrer une grosse crise en son sein. Elle entrainera le départ de son directeur général Paul McDade, tout comme celui de son responsable de l'exploration Angus McCoss. Cette situation, couplée à la dette de la société qui devenait difficile à gérer, a fait perdre à son titre plus de 75% en décembre 2019 à Londres. C’est un milliard de livres de capitalisation boursière qui sont ainsi partis en fumée.

Cette situation, couplée à la dette de la société qui devenait difficile à gérer, a fait perdre à son titre plus de 75% en décembre 2019 à Londres. C’est un milliard de livres de capitalisation boursière qui sont ainsi partis en fumée.

Face à la situation, Tullow Oil a décidé de suspendre son dividende et d’entreprendre un vaste plan de réductions de coûts afin de sauver ses finances. Ce plan consistait essentiellement à se concentrer sur les actifs à forte valeur ajoutée et à se débarrasser des actifs budgétivores qui ne rapportent pas de cash dans l’immédiat. « Après une année de changements significatifs pour Tullow, nous exécutons à présent un plan d'affaires robuste et générateur de liquidités qui se concentre sur nos actifs les plus productifs. », a déclaré Rahul Dhir, le nouveau patron de la société. 90% des dépenses en investissements seront tournés vers le Ghana où la société est l’un des plus gros producteurs de pétrole et de gaz.

4Rahul Dhir

Le nouveau patron de Tullow, Rahul Dhir, veut se concentrer sur les actifs qui rapportent à court terme.

La pandémie du nouveau coronavirus et ses affres sur les finances de l’entreprise vont accélérer la mise en œuvre de ce plan. Les actifs de la société en Ouganda et ceux en Côte d’Ivoire, entre autres, sont vendus. Au Kenya, la décision est prise de céder environ 30% de participation dans le projet. Mais l’offre n’attire aucune entreprise du secteur. Toutes étant fragilisées par la crise.

Déterminé à poursuivre son plan de restructuration, Tullow Oil est bien conscient qu’il faudra sacrifier son projet kenyan, car la situation financière délicate du secteur ne permet à aucune entreprise d’opérer une acquisition de ce type dans l’immédiat. Et les perspectives ne sont pas très bonnes. Les prix du pétrole restent faibles, dans un contexte où la demande peine à décoller. La situation est d’autant plus inquiétante que son partenaire Total recherche aussi un repreneur pour ses parts. Cette situation fait douter de la viabilité du projet, selon plusieurs sources commerciales.

Les prix du pétrole restent faibles, dans un contexte où la demande peine à décoller. La situation est d’autant plus inquiétante que son partenaire Total recherche aussi un repreneur pour ses parts.

Dans une mise à jour de ses activités publiée récemment, la société déclare qu'elle gagne du temps pour voir si ses efforts de développement de son projet au Kenya peuvent quand même aboutir. Elle ajoute, par ailleurs, qu’elle évalue les options pour savoir s'il faudra abandonner complètement le projet.

Tullow et ses partenaires prévoient en outre d'achever une évaluation révisée du projet d'ici le deuxième trimestre de 2021. En parallèle, les partenaires travaillent en étroite collaboration avec le gouvernement kenyan pour obtenir l'approbation des évaluations de l'impact environnemental et social, afin de finaliser le cadre commercial du projet.

5Churchill Ogutu

Churchill Ogutu : « Lorsque l'évaluation d'un actif baisse, les entreprises propriétaires de cet actif prennent leur temps pour décider de ce qu'elles vont en faire ».

Si cette annonce est de nature à rassurer les autorités kenyanes sur la viabilité du projet et sur le risque d’une volte-face de Tullow et de ses partenaires, l'économiste Churchill Ogutu, analyste senior chez Genghis Capital, à Nairobi, reste sceptique. « Lorsque l'évaluation d'un actif baisse, les entreprises propriétaires de cet actif prennent leur temps pour décider de ce qu'elles vont en faire. Elles sont réticentes à se débarrasser de l'actif à des prix plus bas et attendent plutôt que la valeur remonte. Si elles devaient vendre leurs participations dans le projet maintenant, elles le feraient à des prix plus bas, en raison de l'évaluation inférieure. Cela signifie aussi que si les entreprises veulent se renflouer et obtenir un bon prix pour leurs actifs, elles devraient attendre que les prix du pétrole remontent pour le faire », a-t-il déclaré selon des propos rapportés par Bloomberg.

Si de l’avis de nombreux analystes, la reprise du secteur est incertaine. La rêve du Kenya, de devenir un pays pétrolier, ne semble pas prêt de se réaliser...

Olivier de Souza

olivierdesouza


Olivier DE SOUZA

Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

La Côte d'Ivoire s'est dotée d'un nouveau Centre hospitalier régional de plus de 53 millions $ à Aboisso

L'adaptation en Afrique subsaharienne nécessitera un investissement de 30 à 50 milliards $ par an (FMI)

Mali : le gouvernement affirme n'avoir mandaté personne pour négocier avec les leaders de groupes armés terroristes

Le financement de l'adaptation au changement climatique sera très rentable en Afrique (Banque mondiale)

 
FINANCE

Afrique subsaharienne : Citigroup affiche une stratégie payante sur le marché de la dette, mais...

La fintech nigériane Brass lève 1,7 million $ pour son expansion au Kenya et en Afrique du Sud, d’ici 2022

Togo : la BOAD apporte 20 milliards FCFA au développement de la Plateforme Industrielle d’Adetikopé

Afrique subsaharienne : la banque d'investissement a déjà généré des revenus records de 387,5 millions $ en 9 mois

 
AGRO

Algérie : l’exécutif prévoit la création de 500 microentreprises dans le secteur halieutique d’ici 2024

Bénin : la filière agrumes veut transformer 50 000 tonnes de fruits d’ici la fin 2023

Egypte : Port-Saïd disposera d’un nouveau silo de stockage de 100 000 tonnes de céréales

Fairtrade augmentera les prix minimums pour la banane à partir de janvier 2022

 
ELECTRICITE

Nigeria : la France alloue 60 millions € aux énergies renouvelables

Sénégal : l’ITFC accorde 116 millions $ à la Senelec pour le développement du secteur de l’énergie

Afrique du Sud : Eskom cherche des partenaires privés qui utiliseront ses terres pour la production d’énergie renouvelable

Le Zimbabwe envisage la gazéification par plasma des déchets municipaux comme source d’énergie alternative

 
MINES

Rio Tinto va consacrer 7,5 milliards $ jusqu’en 2030, à la réduction de son empreinte carbone

Le Brazil Africa Forum 2021, centré sur les ressources naturelles et les actions urgentes pour parvenir à un développement durable.

Agyapa Royalties : le Ghana indique une voie pour mieux valoriser les ressources minières africaines

Garantir l’approvisionnement mondial en cuivre nécessitera davantage de volonté politique (Freeport-McMoRan)

 
TELECOM

Les Togolais pourront bientôt migrer d'un opérateur télécoms à un autre sans changer de numéro

Comment la politique des fréquences radio peut contribuer à lutter contre le changement climatique

Angola : Africell a investi dans un centre de données qui soutiendra l’ensemble de ses activités télécoms

La stratégie de Huawei pour renforcer la connectivité et insuffler une nouvelle dynamique de croissance

 
TRANSPORT

Les compagnies aériennes africaines vont acquérir 1 030 nouveaux avions d’ici à 2040 (Boeing)

Tanzanie : le tchèque ŠKODA fournira les équipements électriques des locomotives commandées à Hyundai Rotem

Bolloré Transport & Logistics nomme Patrick Bitature, président de son CA en Ouganda

La flambée du taux de fret maritime des conteneurs s’exacerbe (Drewry)

 
ENTREPRENDRE

De retour au Niger, Mamadou Sow devient agriculteur

Au Malawi, Martin Masiya s’illustre dans l’énergie solaire en zone rurale

La plateforme de Duhqa révolutionne la chaîne logistique au Kenya

Des étudiants ougandais améliorent la vie des réfugiés grâce à l’agriculture

 
ECHO

King Café, première marque de capsules de café fabriquée au Togo

Les 5 meilleures écoles de commerce africaines pour 2022 - (Quacquarelli Symonds)

Emmanuel Kablan s’illustre dans l’élevage d’aulacodes en Côte d’Ivoire

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Ouganda : le gouvernement ordonne aux stations TV de diffuser les émissions de potins seulement entre 22h et 5h

Egypte : JustWatch lance son guide international de streaming dans le pays

PayPal en passe de racheter Pinterest dans le cadre d'une transaction de 45 milliards de dollars

Afrique : SportyBet devient le premier partenaire officiel du Real Madrid sur le continent

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.