Zone de Libre Echange Continentale africaine : quelles perspectives pour le Nigéria ?

(Ecofin Hebdo) - Cette étude réalisée au profit de l’office nigérian des négociations commerciales, présente une série d’arguments qui plaident pour une adhésion de l’économie la plus peuplée d’Afrique, à l’Accord de Zone de Libre Echange Continentale (ZLEC) africain, qui a déjà mobilisé plus d’une quarantaine de pays.

Le document présente un ensemble d’arguments mettant en évidence les points de rapprochement entre les objectifs de développement du Nigéria, et le projet de marché unique africain. Il évalue ainsi les avantages et les coûts économiques de l'accord pour l'économie nigériane en ce qui concerne la production, le commerce et le bien-être.

Une approche particulière est menée sur la manière dont on pourrait exploiter les perspectives du secteur privé nigérian, sur les avantages et les coûts de l'accord africain pour les entreprises appartenant à tous les secteurs.

Les négociations sur la ZLEC ont été lancées le 15 juin 2015 et l'accord devait être approuvé par tous les pays membres au cours de la semaine du 19 mars 2017. Toutefois, le gouvernement nigérian s'était retiré du processus expliquant un besoin de consultations plus larges avec les parties prenantes.

Idriss Linge

 

 

 

Les secteurs de l'Agence

● GESTION PUBLIQUE

● Finance

● Agro

● ELECTRICITE

● Mines

● Hydrocarbures

● TIC & Télécom

● Comm