Financement du développement: l’émergence des multinationales bancaires des pays du sud au cœur du débat

(Ecofin Hebdo) - Dans son édition 2017/2018, un groupe de travail mobilisé par la Banque mondiale revient sur la dynamique d’expansion des banques internationales au profit du développement et sur les défis qui sont imposés par des régulations plus strictes et des environnements économiques en pleine mutation.

Le rapport révèle que dans un contexte marqué par le repli des multinationales bancaires de la scène internationale, les banques des pays moins développés ont pris le relais, pour tirer avantage des intégrations qui y sont en construction. Le rapport note aussi une plus grande implication des banques des pays du sud sur le marché des prêts syndiqués internationaux et d’autres produits financiers structurés.

Si les causes exactes de ces changements ne sont pas clairement présentées, le groupe d’expert ayant travaillé sur le rapport, pense qu’une réponse partielle à cette question pourrait être la vague des renforcements des règlementations dans le secteur bancaire des pays développés après la crise financière internationale de 2008.

Ce travail sur le développement du secteur financier international qui en est à sa quatrième édition, est un élément clé dans le vaste débat sur le rôle, la contribution et le niveau d’implications des grands groupes bancaire internationaux dans le financement du développement.

Les découvertes qui y sont faites sont assez critiques pour la Banque mondiale, qui durant des décennies, avait travaillé à préparer de nombreux pays du sud, à être structurellement prêts à recevoir les financements des groupes bancaires des pays développés. La lecture du rapport donnera un large aperçu des changements apparus, mais aussi des risques à éviter à l’avenir.

 

Abdel Razak M.

Les secteurs de l'Agence
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hebdo