Les effets positifs de la prévention routière sur le développement économique des pays à revenus faibles et moyens (Banque Mondiale)

(Ecofin Hebdo) - Dans une étude publiée en décembre 2017 et avec pour titre « The High Toll of Traffic Injuries: Unacceptable and Preventable », des experts de la Banque Mondiale soutenus par la Bloomberg Philanthropies, dans le cadre de son programme d’initiative globale pour la sécurité routière, démontre les effets positifs de la réduction des accidents de la route sur la croissance des revenus à long-terme et cela à l’échelle macro-économique des pays à revenus faibles et moyens.

Le document commence par mettre en évidence que le nombre de décès et de blessés sur les routes du monde sont énormes et, alors que les économies faibles et intermédiaires ne possèdent que 50% de véhicule, 90% des victimes liés à ces accidents y sont recensés. De plus, les blessures et les décès qui proviennent du trafic routier affectent essentiellement des personnes hautement productives d’où leur impact néfaste pour la croissance économique des pays à population majoritairement pauvre.

Avec des recherches effectuées en Chine, en Inde, aux Philippines, en Tanzanie et en Thaïlande, les spécialistes de la Banque Mondiale et leurs partenaires montrent en cinq points qu’au fil du temps, réduire les accidents de la route de 50% pourrait permettre à ces pays d’accroitre de manière substantielle leurs économies et leurs revenus nationaux. En outre, l’institution de Brettons Woods fait des recommandations aux gouvernements pour faire face aux fléaux des accidents routiers.

Au-delà de ces éléments, le rapport tente à la fois d'approfondir l'analyse et de répondre aux besoins de deux groupes importants d’intervenants gouvernementaux à savoir les officiels d’infrastructures nationales qui évaluent les interventions au niveau de la sécurité routière en investissement économique, ainsi que les officiels de santé publique qui se focalisent sur la prévention des dommages causés par les accidents de la route.

Abdel Razak M.

Les secteurs de l'Agence
Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hebdo