Ecofin Hydrocarbures

En Italie, 9% de l’essence vendue dans les stations-service provient des réseaux de contrebande en Libye

En Italie, 9% de l’essence vendue dans les stations-service provient des réseaux de contrebande en Libye

(Agence Ecofin) - Selon un rapport produit par la police italienne dans le cadre de la lutte contre la contrebande d’essence dans le pays, 9% du combustible commercialisé dans les stations-service est passé par les réseaux de contrebande en Libye.

En effet, depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011, qui marque le début du chaos que connait le pays actuellement, les milices armées présentes dans les bassins de production, volent le pétrole brut et l’exportent en Italie par l’intermédiaire de Malte. Selon le document, une flotte de 70 bateaux serait concernée par le trafic.

Le pétrole ainsi volé est raffiné en Italie, puis injecté dans le circuit de distribution normale des produits pétroliers.  

Etant donné que l’Italie est un important consommateur de produits pétroliers en Europe, ces 9% d’essence consommée issue de la contrebande auraient pu aider à améliorer les recettes publiques du pays nord-africain qui manque de moyens pour la relance de l’Economie.  

La situation est d’autant plus inquiétante qu’en l'absence de capacité de raffinage suffisante, la Libye dépense 3,3 milliards de dollars par an pour importer de l'essence et des produits raffinés, en grande partie d'Italie.

Il y a quelques mois, l’ONU et les Etats-Unis ont imposé des sanctions contre des groupes impliqués dans la contrebande, le phénomène perdure. La société publique du pétrole en Libye, NOC a récemment déclaré qu’elle fait de sa résolution une priorité.

Olivier de Souza


Ecofin Hydrocarbures     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Hydrocarbures / Oil and Gas