Cameroun : redevenue rentable après 3 ans de déficit, la Sodecoton réclame 15 milliards FCfa à l’Etat pour doper ses performances

(Agence Ecofin) - Les états financiers consolidés de la Société de développement du coton (Sodecoton), le fleuron agro-industriel des trois régions septentrionales du Cameroun, affichent finalement un résultat net 2017 s’établissant à 4,3 milliards de francs Cfa.

Ces statistiques révélées par le directeur général (Dg) de cette entreprise, Mohamadou Bayero Bounou, en marge des festivités marquant la célébration de la dernière fête internationale du travail, sont largement au-dessus des 800 millions de francs Cfa avancés par des sources internes à l’entreprise, en décembre 2017. 

Selon le Dg de la Sodecoton, cette performance est le résultat de la restructuration de l’entreprise, lancée en 2016, avec le concours financier de l’Etat, actionnaire majoritaire de cette unité agro-industrielle. En effet, afin de remettre la Sodecoton à flots, après trois années successives de déficit, qui ont fait perdre à l’entreprise, une enveloppe globale officiellement estimée à 35,6 milliards de francs Cfa, l’Etat du Cameroun avait promis d’y injecter une subvention de 30 milliards de francs Cfa.

 A ce jour, seulement 15 milliards de francs ont été effectivement débloqués. Mais, grâce à cette manne financière et à ses fonds propres, la Sodecoton, apprend-on, a pu remettre à niveau ses équipements industrielles, qui tournent désormais à 90% de leurs capacités, contre 51% seulement en 2016. Dans le même temps, les usines ont été équipées en groupes électrogènes, afin d’asseoir leur autonomie énergétique face aux coupures récurrentes d’électricité.

Le renouvellement et la réhabilitation du matériel roulant de l’entreprise permet désormais à la Sodecoton d’évacuer dans les délais, le coton des champs vers les usines, annulant ainsi les pertes souvent liées à la mouille du coton. Couplées à l’amélioration des conditions de travail des employés, ces mesures de restructuration ont permis au géant agro-industriel des régions septentrionales du Cameroun, de sortir la tête de l’eau.

Au demeurant, «bien que la société aille de mieux en mieux, je saisis la présente circonstance pour appeler une fois de plus l’attention des pouvoirs publics sur les appuis attendus de l’Etat. Car, la situation de cette entreprise n’est pas totalement expurgée de la fragilité que le moindre élément perturbateur, endogène ou exogène, pourrait mettre à mal, si les mesures de remise à niveau des capacités techniques des usines d’égrenage envisagées avec ces appuis, ne sont pas matérialisées», a fait savoir le Dg de la Sodecoton, évoquant ainsi les 15 milliards de francs Cfa encore attendus de l’Etat, sur l’enveloppe globale de 30 milliards de francs Cfa promise dans le cadre de la restructuration de cette entreprise, qui encadre plus de 250 000 producteurs dans la partie septentrionale du Cameroun.

Brice R. Mbodiam 

Lire aussi:

08-01-2018 - Cameroun : la Sodecoton renoue avec un résultat net positif en 2017, après des pertes cumulées de 35,6 milliards FCfa en 3 ans

19-12-2017 - Cameroun : le financement de la BID en faveur de la Sodecoton passe de 13 à 65,5 milliards FCfa pour la campagne 2017-2018

04-12-2017 - Cameroun : la Sodecoton vise une production de 260 000 tonnes et un chiffre d’affaires de 140 milliards FCfa en 2017-2018

 


Ecofin Agro     


Player


Enveloppe Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro