Ecofin Telecom
Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Libreville - Genève

L’Angola s’est mis en quête d’un partenaire pour la gestion et l’exploitation des infrastructures d’Angola Telecom

L’Angola s’est mis en quête d’un partenaire pour la gestion et l’exploitation des infrastructures d’Angola Telecom
  • Date de création: 17 septembre 2021 09:38

(Agence Ecofin) - En 2019, le gouvernement angolais a initié un vaste programme de transformation économique à travers la restructuration de plusieurs entreprises publiques. Contrairement à plusieurs sociétés du secteur télécoms, qui ont été privatisées, un sort moins radical semble être réservé à l’opérateur historique.

Le gouvernement de la République d’Angola s’est officiellement mis en quête du partenaire à qui il confiera la gestion et l’exploitation de l'infrastructure nationale de télécommunications, du réseau métropolitain de fibre optique et de l'activité d’Angola Telecom. Il a lancé à cet effet un appel d’offres international mardi 14 septembre.

Afin de n’attirer que les meilleurs profils possibles, l’Etat angolais a restreint l’opération aux candidats ayant, ou pouvant s’engager à présenter, un capital social d'au moins 10 000 000 USD et un revenu d'exploitation annuel supérieur à 95 000 000 USD. La date limite de réception des offres est fixée au 15 novembre, a précisé le gouvernement angolais. L’adjudicataire de l’appel d’offres sera quant à lui dévoilé le 17 décembre.

A travers la désignation d’un gestionnaire pour l’infrastructure télécoms d'Angola Telecom, le ministère des Télécommunications, des Technologies de l'information et de la Communication sociale, a indiqué que l’objectif est « de capter les investissements et le savoir-faire du secteur privé pour la gestion, l'exploration et l'expansion de l'infrastructure visée […] Nous espérons également que ce partenariat contribuera de manière réaliste et transversale au dynamisme et à la croissance économique et sociale du pays ».

La volonté du gouvernement de confier à un tiers la gestion des infrastructures télécoms de l’opérateur historique intervient dans le cadre de sa stratégie d’amélioration de l’économie nationale initiée en 2019, notamment à travers la privatisation des entreprises publiques. Dans le secteur des télécoms, ce vaste programme de transformation économique a déjà connu diverses avancées, notamment avec la mise en vente des 51% de parts de l’Etat dans le fournisseur de connectivité Net One en mai dernier. Un mois plus tard, c’était au tour de 90% du capital de la société Multitel Serviços de Telecomunicações spécialisée dans la fourniture de services Internet pour entreprises.

Du futur partenaire, le gouvernement angolais a plusieurs attentes. L’amélioration de la qualité des communications entre toutes les régions du pays, l'extension des réseaux métropolitains de fibre optique entre autres. L’Angola veut en somme réduire l'analphabétisme numérique tout en enregistrant des revenus financiers conséquents de la gestion efficace des infrastructures télécoms publiques. Dans son rapport « ANGOLA: SYSTEMATIC COUNTRY DIAGNOSTIC CREATING ASSETS FOR THE POOR DECEMBER 2018 », la Banque mondiale soulignait déjà que « la grande disponibilité de l'Internet haut débit serait une condition préalable pour que l'Angola développe une économie de l'information importante ». 

Muriel Edjo

Lire aussi:

26/07/2021 - Angola : le président angolais autorise la privatisation de l’opérateur Multitel par appel d'offres public

31/05/2021 - Angola : le gouvernement a initié le processus de cession de ses parts dans l'opérateur télécoms Net One


Muriel EDJO


Banner LNG Gestion et Economie

 
GESTION PUBLIQUE

Côte d'Ivoire : le gouvernement propose 17,6 milliards de dollars pour le budget 2022

Le Cameroun rembourse plus de 177 millions $ sur ses emprunts obligataires 2016-2021 et 2018-2023

Couverture santé universelle : le Cameroun veut lancer une phase test dès le 1er semestre 2022

Les pays africains demandent un suivi de l'objectif des 100 milliards $ de financement climatique des pays riches

 
FINANCE

Journée Ecobank 2021 : Ecobank Côte d’Ivoire s’engage en faveur des personnes atteintes de maladie mentale

Ecobank CI : « seulement 25 à 30% de nos transactions continuent de se faire dans les agences », Paul Harry Aithnard

Asante, la fintech axée sur les PME africaines lève 7,5 millions $ pour s’étendre au Rwanda et au Nigeria

United Bank for Africa a traîné Credit Suisse en justice, au sujet du scandale du Mozambique

 
AGRO

Le négociant russe Demetra livre une cargaison de 60 000 tonnes de blé à l’Algérie

Ouganda : le commerce illicite d’alcool a explosé entre 2017 et 2020

Liberia : l’exécutif signe un accord de 40 millions $ avec la Banque mondiale au profit de la pêche

Côte d’Ivoire : la production d’anacarde est estimée à 1 million de tonnes en 2021

 
ELECTRICITE

L’IRENA et l’OIT s’allient pour une transition énergétique juste et inclusive

Eswatini : Frazium Energy construira la plus grande unité de stockage pour une centrale solaire en Afrique (100 MW)

Ghana : 2 milliards $ ont été investis dans les énergies renouvelables en 10 ans

La start-up Energy Clever remporte l'étape camerounaise du concours EDF Pulse Africa Tour

 
HYDROCARBURES

Transition énergétique : le Gabon mise sur la prise en main du secteur pétrolier par les entreprises locales

Gabon : récemment découvert, le puits de pétrole DTM-7H entre en production

Libye : le ministre du Pétrole fait à nouveau suspendre le patron de la NOC

Le Nigeria dissout trois agences de régulation du secteur pétrolier

 
MINES

Côte d’Ivoire : la montée en puissance de Yaouré soutient à nouveau la hausse de la production d’or chez Perseus Mining

Mali : Roscan Gold lance un programme de forage de 16 000 m au projet aurifère Kandiolé

Angola : Catoca nie tout déversement « toxique » de résidus miniers dans les rivières congolaises

De Beers enregistre des revenus en baisse pour le cycle 8 de ventes de diamants bruts

 
TRANSPORT

Soudan : les effets d'entraînement de la paralysie des activités portuaires deviennent une pilule amère

Guinée : reprise des services ferroviaires du train express de Conakry

Côte d'Ivoire : le trafic aérien connaît une forte baisse en 2020

Le Bénin et le Nigeria vont renforcer les instruments juridiques de leur coopération

 
ENTREPRENDRE

Comment Anyoti Peronaci exporte des produits agricoles de l’Ouganda vers l’Occident

Au Bénin, Constant Ayihounoun promeut une agriculture durable avec des engrais bio

Lyn Kerubo, 16 ans et fermière au Kenya

Virunga Origins, du chocolat contre la guerre à l’Est de la RDC

 
ECHO

63,89% des 767 milliards USD échangés par mobile money dans le monde en 2020 étaient en Afrique subsaharienne

Production cotonnière au Bénin : l’évolution sur la décennie 2010-2020

Avec du papier, l’Ivoirienne Mylène Amon réalise des tableaux d’art

Trike, le projet de pendulaire du Nigérien Nouhou Green

 
FORMATION

Le fonds de réserve de l’université de Harvard dépasse les 50 milliards $

La BVMAC annonce la création d’une école de la bourse au Cameroun

Niger : 382 jeunes femmes formés dans plusieurs métiers dans la région de Zinder

Sikul, la plateforme gabonaise veut introduire l'e-learning au pré-primaire et au primaire.

 
COMM

Afrique : SportyBet devient le premier partenaire officiel du Real Madrid sur le continent

Du nouveau dans les statistiques Instagram

Ghana : le régulateur invite le gouvernement à remplacer la redevance TV par une taxe sur les médias

Sportfive obtient les droits médias et de sponsoring des Jeux africains de 2023 et 2027

Enveloppe
Recevez votre lettre Ecofin personnalisée selon vos centres d’intérêt

sélectionner les jours et heures de réception de vos infolettres.

Les 5 premiers pays africains de l’UEMOA en valeur des transactions mobile money (2020)

InfographieFinance top5 valeur transactions mobile money uemoa