L’Egypte ambitionne d’intégrer le MERCOSUR

(Agence Ecofin) - L’Egypte a décidé de profiter du 51ème sommet des Etats membres du marché commun du Sud (Mercosur) qui se tient ce jeudi 21 décembre au Brésil, pour exprimer sa volonté officielle d’intégrer cette communauté économique d’Amérique du sud. A cet effet, un message transmis aux dirigeants du Mercosur lors de cet important rendez-vous par le ministre égyptien de l'industrie et du commerce extérieur, Tarek Kabil (photo), représentant pour l’occasion le Président égyptien Abdel Fatah al-Sisi.

L’Egypte qui participe à ce sommet dans le but de renforcer la coopération commerciale et économique avec le bloc sud-américain entrevoit, à travers l’éventualité d’une adhésion, une opportunité d’accès à de nouveaux marchés permettant ainsi une intensification des échanges. Et comme l’a déclaré mardi à la presse égyptienne, le ministre de l'industrie et du commerce extérieur, Tarek Kabil, « si l'Egypte rejoignait le Mercosur, cela augmenterait le volume des échanges avec ces pays et atteindrait de nouveaux marchés ».

A noter que, depuis 2010, l'Égypte et le Mercosur ont signé un accord de libre-échange permettant ainsi de développer leurs relations économiques et commerciales. Ainsi, le volume des échanges commerciaux entre l'Égypte et le Mercosur s'est établi à 5,3 milliards $ en 2016.

Fondé le 26 mars 1991 par le traité d’Asunción, le Mercosur vise la libre circulation des biens et des services, l’établissement d’un tarif extérieur commun, la coordination des politiques économiques et l’harmonisation des législations nationales. Il a pour objectif d’éliminer les barrières, tarifaires ou non, entre les échanges commerciaux internes.

Le Mercosur est composé de l'Argentine, du Brésil, du Paraguay, de l'Uruguay et du Venezuela. On trouve également des pays associés tels que le Chili, la Colombie, le Pérou ou l’Équateur. La Bolivie a signé son acte d'adhésion le 7 décembre 2012 mais il manque encore les ratifications du Brésil et du Paraguay. En 2015, un protocole amendé prenant en compte le retour du Paraguay dans l'institution a été ajouté au traité d'adhésion. Pour l'instant le pays conserve son statut de membre associé.

Troisième marché intégré au monde derrière l’Union Européenne et l’ALÉNA (Accord de Libre Échange Nord-Américain), les importations du Mercosur s'élevaient à 235 milliards $ en 2016.

Borgia Kobri

Lire aussi

11/12/2017 - Egypte : le niveau des échanges commerciaux avec le COMESA a atteint 5,4 milliards $ en 2016


Ecofin Gestion Publique