Agence Ecofin
Yaoundé - Cotonou - Lomé - Dakar - Abidjan - Genève

Les tracasseries augmentent de 14% le prix final des produits agricoles sur le corridor Cameroun-Gabon (Banque mondiale)

  • Date de création: 03 septembre 2018 12:54

(Agence Ecofin) - Dans une étude intitulée «briser les obstacles au commerce agricole régional en Afrique centrale», qui a été officiellement présenté le 30 août 2018 à Yaoundé, la capitale camerounaise ; la Banque mondiale révèle l’incidence des tracasseries de certains agents de l’administration publique sur les prix finaux des produits agricoles circulant sur les corridors de la Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA, Guinée équatoriale).

A titre d’exemple, selon les données compilées par l’étude, ces tracasseries perpétrées par les agents de police, de la gendarmerie, de la douane ou encore de la sécurité routière, etc., représentent jusqu’à 14% du prix final des produits agricoles sur le corridor entre le Cameroun et le Gabon.

Mieux, apprend-on de la même source, le coût des tracasseries dans le prix final des marchandises agricoles sur ce corridor, équivaut à presque cinq fois la marge bénéficiaire du producteur (3%), et se situe pratiquement au même niveau que les coûts de production (18%) et de transport (16%).

La conséquence de cette réalité est que, souligne la Banque mondiale, les prix des produits sur les sites étudiés «sont systématiquement plus élevés que les tarifs officiels». Par ailleurs, souligne les enquêteurs de l’institution de Bretton Woods, cette culture du harcèlement des commerçants de produits agricoles sur les corridors de la Cemac «est tellement reconnue, généralisée et institutionnalisée, que les acteurs du marché intègrent ces paiements dans les frais de transport».

Pour rappel, les syndicalistes du secteur du transport terrestre au Cameroun ont dénombré 120 postes de contrôle érigés par la police, la gendarmerie, la douane et les agents de la prévention routière, sur le corridor Douala-N’djamena.

A chacun de ces postes, révèlent les syndicalistes, tout camionneur verse une «motivation» qui oscille entre 1 000 et 5 000 francs Cfa ; ce qui représente en moyenne 175 milliards de francs Cfa par an, pour les 78 000 camions en activité sur le corridor entre la capitale économique camerounaise et la capitale politique du Tchad.

Brice R. Mbodiam

Lire aussi:

05-02-2018 - Les camionneurs versent pour environ 175 milliards FCFA de pots-de-vin par an, sur le corridor Douala-Ndjamena


Ecofin Agro     


 
GESTION PUBLIQUE

Le Nigeria s’apprête à rejoindre la zone de libre-échange continentale africaine (ministre du Commerce)

Somalie : 710 millions $ nécessaires pour prévenir une crise humanitaire due à la sécheresse

La Chine investira près de 2,3 milliards $ pour développer des projets industriels en Ethiopie

Zimbabwe: le magnat sud-africain des mines, Mzi Khumalo, réclame 132 millions $ à la Banque centrale

 
FINANCE

Des dirigeants de la Bourse de Londres entament un roadshow en Afrique pour séduire les grandes entreprises

Mirae Asset Management : ce groupe sud-coréen de gestion d'actifs devenu un des plus gros investisseurs de fonds indiciels du Nigeria

La société de paiements CarePay International lève 45 millions $ pour financer son expansion au Nigeria et en Tanzanie

RDC : le groupe hospitalier SOS Médecins de Nuit reçoit un investissement supplémentaire du gestionnaire de fonds XSML

 
ELECTRICITE

Ghana : rééchelonnement des ambitions nationales en matière d’inclusion du renouvelable dans le mix énergétique

Namibie : installation prochaine de la première centrale solaire flottante par Droege Energy  

Nigeria : la Banque mondiale alloue 350 millions $ pour l’électrification rurale

Energie du Mali apure 153 millions $ de sa dette afin d’améliorer l’approvisionnement en électricité

 
HYDROCARBURES

Le Botswana choisit Tlou Energy pour ériger une centrale électrique de 100 MW alimentée au méthane de houille

Panafrican Energy Services et Wire International s’associent pour pénétrer le marché des technologies des puits pétroliers

Nigeria : le gouvernement autorise Axxela à installer une unité de liquéfaction à petite échelle de gaz naturel

Des actionnaires de Shell demandent à la société de modifier sa politique climatique, Shell refuse et obtient du répit

 
MINES

Tanzanie : Acacia Mining condamnée à payer une amende de 2,4 millions $ pour pollution à sa mine North Mara

Cameroun : African Battery Metals lance un nouveau programme d’exploration sur ses licences de cobalt/nickel

Afrique du Sud : Lonmin veut licencier 4 100 travailleurs en fermant des mines de platine

Maroc : la production de plomb a augmenté de 34,2% en 2018

 
TELECOM

Kenya: le gouvernement annonce le déploiement 9 100 km supplémentaires de fibre optique dès juin

Bamboo Capital Partners et l’Alliance Smart Africa s’unissent pour soutenir les start-up TIC d’Afrique

Côte d’Ivoire : MSC Consulting lance un mini bootcamp pour accompagner les start-up dans le cadre de l’Abidjan Fintech Tour 2019

Google met fin à ses relations avec Huawei, suite à la mise de l’entreprise sur liste noire par l’administration Trump

 
COMM

Guinée : le régulateur des médias organise des journées portes ouvertes pour expliquer son rôle au grand public

Rwanda : Kapersky veut ouvrir un bureau dans le pays pour lutter contre la cybercriminalité grandissante

Nigeria : Hotsports Media Group remporte les droits de diffusion en clair et de marketing de la Coupe d’Afrique des nations

Zimbabwe : le cabinet présidentiel valide le nouveau projet de loi sur l’information

Enveloppe
Recevez chaque jour la lettre
Ecofin Agro